Playoff 4e journée

Le Dragons maintient le suspense

Dragons – Léopold 2-0

Dragons : Walter, Noblett, Lootens, Geers, Della Torre, Denayer, Rubens, Rombouts, Charlier, van Aubel, Martinez, puis Luyten, Raes, Putters et Cobbaert.

Léopold : Henet, Forgues, J. Verdussen, Muschs, Eaton, De Trez, Cuvelier, Poncelet, Baumgarten, A. Verdussen, Plennevaux, puis De Kepper, B. Thiéry, Vanderborght, Groeteclaes et F. Deleuze.

Arbitres : MM. M. Dutrieux et S. Michielsen.

Carte verte : 63 e Cuvelier.

Les buts : 10 e Denayer sur pc (1-0) ; 23 e Martinez (2-0)

Invaincu en 2021, le Léo se déplaçait au parc de Brasschaat privé de quatre de ses six attaquants. Un challenge redoutable face à un Dragons en mode réveil et qui ambitionnait de recoller au peloton. Dès le coup d’envoi le Dragons attaque sans discontinuer, après 4 minutes Charlier isole van Aubel mais un réflexe exceptionnel à bout portant de Henet empêche le Magicien de marquer. Partie remise puisqu’après 10 minutes le Dragons obtient son premier pc et Denayer tire dans le coin (1-0). Le Léo atteint le premier quart-temps sans autre avarie, mais la physionomie du jeu ne change pas ensuite et ce n’est pas une surprise lorsque Martinez profite d’un centre de Charlier pour doubler les chiffres (2-0). Le Léo sort de sa coquille et obtient un pc tiré par Plennevaux, que Walter arrête brillamment. Le Léo insiste et un bon centre de Baumgarten ne trouve personne à la réception alors qu’un tir en revers du même joueur bien lancé par Cuvelier échoue de peu à côté. En vue du repos c’est presque 3-0 par Charlier mais le tir du Red Lion échoue à côté. En deuxième période, le Léo revendique davantage de possession de balle, mais ne parvient que rarement à mettre la défense locale en difficulté. A la 43 e il obtient un deuxième pc, le tir de Muschs est bloqué et le rebond de John Verdussen file à côté. Quelques instants plus tard Arthur Verdussenn remonte toute la ligne de fond avant de centrer, mais il n’y a à nouveau personne à la réception. On ne peut s’empêcher de penser qu’un Tom Boon passant par là en aurait fait ses choux gras… Pendant le quatrième quart-temps, le Léo joue plus haut mais ne donne pas l’impression de pouvoir revenir au score. Le Dragons obtient un second pc, improductif. Quelques instants plus tard Henet doit sauver brillamment devant Cobbaert. Retour dans le camp du Dragons avec un revers violent de Plennevaux, hors cadre, et un troisième pc, tiré par Plennevaux mais sauvé par Walter, comme le rebond d’Eaton. Un dernier pc léonin à la 67 e n’est pas plus efficace. On en reste là avec un constat : le suspense va se prolonger jusqu’au bout dans le groupe A !


Les buffalos soulagés face à de courageux Rats

Gantoise - Racing 3-1

Gantoise : Santiago ; Tolini, Dubois, M.Deplus, T.Deplus ; Tynevez, de Paeuw, Kina ; Saladino, Goyet, Rogeau ; puis Vanwetter, de Borrekens, Esquelin, Masson, Hellin

Racing : Gucassoff ; R.Delavignette, Lambeau, Xavier ; Meurmans, Weyers , Wegnez, Luccacioni ; Horler, de Chaffoy, Cayphas ; puis Berton, Vermylen, Marquet, Hottlet, H.Delavignette

Arbitres : MM.N. Benhaiem et G. Boutte

Cartes vertes : 30e Luccacioni, 47e Kina, 62e Weyers, 68e Saladino

Les buts : 26e Saladino (1-0), 35e Cayphas (1-1), 48e Tynevez (2-1), 68e De Borrekens (3-1)

Le Racing démarre la rencontre prudemment. La Gantoise tente de poser le jeu se portant vers l’avant mais se heurte à un entrejeu renforcé des visiteurs bien organisés. A la 4e un premier PC local ne donne rien A la 7e un but est justement annulé pour les Gantois. Il y peu d’occasions si ce n’est sur PC où Gucassoff sort le grand jeu à la 10e. A la fin du Q1, le Racing s’enhardit quelque peu. La tension monte, on sent la Gantoise qui n’ose se livrer, se méfier des contres des jeunes du Racing. Le match devient plutôt un match d’attente. Les PC se succèdent sans succès pour les buffalos. Sur une balle déviée dans le cercle , Lambeau s’effondre. Sonné, il doit quitter le terrain. Le match se durcit et Delavignette est à son tour secoué. A la 27e Saladino ouvre la marque sur une déviation liée à un centre tendu. Les Gantois restent prudents et Gucassoff s’offre un bel arrêt sur une tentative de de Paeuw à la 34e . A la 35e Cayphas égalise en reprenant une balle trainant dans le cercle. Tout est à refaire pour les locaux. A la 38e Wegnez doit quitter les siens en boîtant bas. Gand pousse mais le Racing décimé s’accroche. Les jeunes du Racing se battent sur chaque balle, mais quand ils en ont l’opportunité ils n’en profitent pas notamment par Horler. Le dernier geste manque pour faire la décision. A la 43e sur un superbe avantage laissé par l’arbitre Boutte, Tynevez fait 2-1. Sur une nouvelle action des bleus, Gucassoff s’interpose encore avec succès. La Gantoise contrôle la rencontre et les jeunes du Racing défendent courageusement. Il y a quelques imprécisions de part et d’autre et les pertes de balle se multiplient. On sent les Rats près de la rupture… A la 68e De Borrekens fait 3-1 sur un beau service de Tynevez après un contre rondement mené. La messe est dite. La Gantoise renoue enfin avec le succès.

L’Orée souffre, mais garde ses 6 points d’avance

Orée – Beerschot 2-2

Orée : Thieffry ; Stockbroekx, Beckers, Bellenger, Willems ; Domene, Dohmen, Thiéry, Simar ; Clément, Curty ; Puis Raemdonck, Willocx, Van Nieuwstadt, Masso, S. Branicki, M. Branicki

Beerschot : H. Verhoeven ; H. Peeters, Fürste, De Sloover, Goudsmet ; Cabuy, S. Verhoeven, Rossi ; Perez, Capelle, Duvekot ; Puis H. Peeters, Penelle, Saeys, Gus, Dumonceau

Les arbitres : MM. M. Pontus et R. Tinant

Carte verte : 33e Clément

Carte jaune : 53e Stockbroekx

Les buts : 7e Domene sur stroke (1-0), 22e Fürste sur pc (1-1), 24e Clément (2-1), 33e S. Verhoeven sur pc (2-2)

Capelle plongeait devannt Thieffry mais ne pouvait dévier. A la 5e minute, Perez prenait un coup sur l’oreille à la suite d’un contact avec Stockbroekx. Il se couhait, criait et remontait dans le jeu. Domene provoquait le premier pc à la 7e minute. Arthur De Sloover bloquait le sleep de Domene du pied. Sur le stroke, Domene mettait les Bruxellois aux commandes (1-0). Via H. Peeters, le Beerschot se procurait un premier pc à la 12e minute. Thieffry repoussait le sleep et Beckers dégageait la balle et la deuxième vague. Durant le 2e quart, le Beerschot n’était pas dangereux à l’exception de ce premier pc.

Il fallait attendre la 21e minute pour voir une première action, le 2e pc du Bee. Le sleep de Fürste touchait le genou de Louis Willems. Sur le pc, Fürste remettait les équipes à égalité en sleepant côté gant.

Sur un contre anodin, Clément croisait un tir qui trompait Verhoeven. Un goal qui tombait de nulle part. Thiéry s’offrait une remontée, une entrée dans le cercle et un tir cadré. L’Orée dominait, mais le Beerschot arrachait un 4e pc à la suite d’une faute de Raemdonck. Monsieur Tinant appelait les deux capitaines pour remettre un peu de sérénité dans un match tendu. Le sleep de Fürste était stoppé par Thieffry. Penelle était proche du 2-2 avec un tir acrobatique qui n’était pas cadré. Duvekot déviait avec finesse, mais ne trompait pas Thieffry. Clément partait en contre, mais la balle revenait déjà dans le cercle de l’Orée. Beckers était mis par terre et Perez jouait bien le coup pour amener un 5e pc pour le Bee. De Sloover jouait la déviation de Verhoeven qui plongeait pour pousser la balle (2-2).

Le Bee remontait mieux sur le terrain, mais peinait à se créer une véritable occasion. A la 45e minute, un tir de Rossi chauffait le gant de Thieffry. De Sloover prenait un stick en plein visage. Beckers concédait le 6e pc du Bee à la 50e minute. Thieffry sortait le sleep de Fürste. Stockbroekx plongeait sur le buzz, mais Verhoeven dégageait une balle peu dangereuse. Le 3e quart est à mettre à l’oeuvre du Bee.

Le dernier quart voyait un contact rugueux entre Duvekot et Stockbroekx. Le Red Lion prenait une jaune. Perez recevait une balle au 2e poteau, mais ne pouvait pousser la balle. Monsieur accordait un pc, le 7e pc. Thieffry sortait l’envoi de De Sloover. Thieffry sortait un tir de Cabuy. L’Orée réagissait enfin avec cette percée sur la baseline, mais Clément ne cadrait pas. Domene, sur un effort de Stockbroekx, provoquait le 2e pc. Monsieur Pontus ne bronchait alors qu’il y avait un nnouveau pc. L’Orée mettait une bonne pression durant quelques minutes. Thieffry sortait une déviation. Stockbroekx se battait poour offrir un 3e pc à Domene à la 67e minute. Il ne donnait rien. A 142 secondes de la fin, John Goldberg sortait son gardien. Le score ne changeait plus. L’Orée garde 6 points d’avance sur le Bee.


Leuven se réveille face au Watducks

Watducks-Louvain 2-2

Watducks : Vandenbroucke; Dumont, Van Oost, Van Strydonck, Charlet ; Boccard, Wilbers; Willems, Dykmans, Ghislain, Capelle ; puis Lemaire, Depelsenaire, de Backer, Pangrazio, Van Marcke

Louvain : Carr ; Coolen, Guerra, Madeley; Georgis, Gougnard, Santana, Harris ; Maraite, Dekeyser, puis Vanden Dael, Van Lembergen et Murray, Schoenaers, Weyers

Arbitres : MM. T. Bigare et V. Loos

Cartes vertes : 44e le Gougnard, 46e Boccard

Les buts : 12e Dekeyser sur pc (0-1), 44e Boccard sur pc (1-1), 60e Murray (1-2), 67e Charlet sur pc (2-2)

Le Watducks accueillait l’équipe de Leuven ce dimanche à l’occasion d’un match retour contre eux. Le 28 février dernier, les Waterlootois s’étaient imposés 3-2 en terre adverse. Leuven a donc tenté d’échanger les rôles, eux qui sont les derniers de la poule et n’ont rien à perdre. Le Watducks qui est quant à lui premier de ce classement, proche de l’Orée, en seconde position, a pour objectif de maintenir cet écart pour rester au top. Le nul 2-2 prouve que Leuven reste dans le Championnat et que le Watducks doit encore prouver sa place de premier.

Le match débute sur une première tentative de tir pour Leuven dès la 3ème minute. Les deux équipes cherchent à s’imposer sur le terrain et Leuven se montre très agressif. Le début de ce quart-temps reste donc très équilibré. Du côté de l’équipe d’en face, Pangrazio tire mais le gardien Louvaniste Carr contre son tir. Un pc est sifflé pour Leuven alors que le gardien waterlootois saute sur la balle sur le point de sortir. L’arbitre juge son acte volontaire et siffle le pc à la 10e. Simon Gougnard, l’attaquant louvaniste, donne à Dekeyser qui marque et ouvre le score à la 11e (0-1). Un nouveau pc est sifflé pour eux à la 15e mais Vanderbroucke l’arrête de la main.

Dès le deuxième quart-temps, le Watducks tente de reprendre le dessus et se montre plus agressif. Dykmans parvient à shoter quasi seul dans le cercle mais sa balle touche le poteau gauche du but. L’atmosphère reste tendue et Leuven a du mal à concrétiser par manque d’organisation dans le cercle. Le premier pc du Watducks est sifflé à la 32e, mais celui-ci n’est pas converti.

Un pc est sifflé pour le Watducks dès les premières minutes de la deuxième mi-temps. Carr se lance dessus et contre le tir. Un nouveau pc est sifflé trois minutes après, mais celui-là ne rentre pas non plus. Un nouveau pc est encore sifflé pour le Watducks pour une faute sur Boccard. Gougnard sort du pc suite à une carte verte à la 44e et Guerra le remplace. Boccard marque cette fois et égalise le score à la 44e (1-1). Un pc leur est nouveau accordé aux Waterlootois mais le tir est contré par Carr. Un pc pour le Watducks est sifflé mais c’est à nouveau loupé.

Le dernier quart-temps démarre et un pc est sifflé pour Leuven, ce qui crée une tension supplémentaire même s’il n’est pas converti. Murray marque à la 60e et agrandit l’écart (1-2) d’un tir en revers. Un pc est accordé au Watducks juste après et c’est Boccard qui s’en charge mais son tir est arrêté par Carr. Un nouveau pc est sifflé deux minutes après mais il ne sera pas converti. C’est le dernier pc sifflé pour le Watducks à la 66e avant la fin du match qui permet à Charlet de marquer, d’égaliser et de figer le score à 2-2.


Playdown, 4e journée

Le Daring prend encore un bon point

Daring – Braxgata 1-1

Daring : Feldheim ; Cicileo, Legrain, Brunet, Denis ; Kruger, Coelho, Cosyns ; Montone, Van Linthoudt, Sior ; puis Leffler, Marqué, Delos et Vander Gracht

Braxgata : D. Van Rysselberghe ; de Abadal, Clément, Loots, Luypaert ; M. Van Rysselberghe, Adriaensen, Biekens ; Casasayas, Onana, De Voogd ; puis Bordas, Van Biesen, Van Cleynenbreugel et De Ridder

Arbitres : Melle C. Martin-Schmets et M. D. Van Den Eede

Carte verte : 29e Legrain

Les buts : 52e Van Linthoudt (1-0), 63e Adriaensen (1-1)

Une rencontre au sommet qui opposait deux formations invaincues depuis le début du play-down. Il n’y a pas de raison de changer une équipe qui gagne comme le montrait P. Goldberg qui reconduisait exactement la même sélection que la semaine dernière face à l’Old Club à l’exception de la blessure de Van Steerteghem. Stabilité aussi du côté bruxellois avec la présence du même noyau depuis trois semaines.

Le Brax tentait de mettre instantanément la pression sur le Daring et obtenait un premier tir cadré après moins de trois minutes, tentative bien repoussée par Feldheim. La tension montait directement suite à deux décisions arbitrales discutables. Le Daring procédait en contre attaque et obtenait son premier pc, D. Van Rysselberghe écartait le danger. Le Daring jouait plus haut et obtenait déjà son deuxième pc, encore écarté par le gardien anversois. De Voogd récupérait une balle au milieu de terrain et s’offrait une percée solitaire pour tenter sa chance en revers mais ne trouvait pas le cadre. Fin du premier quart temps sur le score de 0-0.

Dès la reprise, le Brax tentait de reprendre le dessus et semblait embêter le Daring via de longs flicks. Le Daring répondait par un exploit technique de Brunet sans parvenir à ouvrir le score. Le match s’emballait et le niveau montait d’un cran. Onana tentait de dévier en un temps mais trouvait Feldheim. Legrain voyait vert suite à une faute d’anti jeu. Le Daring commençait à perdre patience avec le corps arbitral suite à des fautes non sifflées du Brax. La tension prenait le pas sur le jeu et les occasions . Fin de la première mi-temps sur un score nul et vierge.

Le Brax attaquait fort la reprise et se créait deux occasions coup sur coup mais trouvait à nouveau le solide Feldheim sur son chemin. Dans la foulée, un troisième pc était obtenu par le Daring mais la phase ne donnait rien. La pression du Brax se faisait de plus en plus forte mais le Daring faisait le dos rond. Leffler obtenait une belle occasion en contre mais ne cadrait pas. Le Brax obtenait son premier pc, Luypaert trouvait Brunet qui la sortait du stick d’un magnifique réflexe. Le Daring ouvrait le score par l’intermédiaire d’une reprise de volée de Van Linthoudt à la toute fin de troisième quart (1-0).

Le Daring ne se contentait pas de gérer et commençait le dernier quart dans le camp anversois. Montone trouvait D. Van Rysselberghe sur la première occasion du quatrième quart. Loots sauvait le Brax du 2.0 suite à une tentative de Coelho. Le Brax revenait dans la rencontre par l’intermédiaire d’ Adriaensen qui trouvait le plafond du but bruxellois. Le Brax tentait de finir fort mais ne parvenait pas à trouver le chemin des filets. Score (1-1)


L'Old Club était revenu à 4-3

Antwerp : Drijver; N. Van Straaten, Uher, Huyghe, Van Wanrooij; Paton, Van Der Putten, Verheijen; Van Baal, Stockbroekx, P. Van Straaten ; Puis De Winter, Imrie, Bijlaard, Fawé

Old Club: Martin, Lectius, Langen, Kleikenberg, L. Lejeune; Dawance, Chêne, De Moor; Tambwe, Lamalle, Marchandise ; Puis Marechal, Kunsch, M. Lejeune, Jehaes et Neuprez

Les arbitres : MM. C. Hardy et L. Dooms

Carte verte : 59e De Moor

Les buts: 1e Uher sur pc (1-0), 13e Lectius sur pc (1-1), 20e P. Van Straaten (2-1), 25e Van Baal (3-1), 36e Dawance (3-2), 49e Bijlaard (4-2), 56e Tambwe (4-3), 66e Stockbroekx (5-3)

L'Antwerp recevait l'Old Club et comptait bien ne pas perdre de points en chemin. Les Anversois ont accroché le wagon de tête dans un championnat de Play-Down à deux vitesses, avec une lutte acharnée pour les trois premières places qui concernent 4 équipes. Les visités comptaient bien tirer les marrons du feu. Cela passait donc par une victoire contre des Liégeois en recherche d'unités. Une équipe de l'Old Club valeureuse mais qui ne parvient pas à concrétiser son fond de jeu en points.

Il ne fallait pas arriver en retard car sur la remise en jeu et une louche vers Van Baal, les visités obtenaient le premier pc de la rencontre. Uher le convertissait d'un tir puissant. L'Antwerp profitait de ce bon début pour camper dans le camp adverse sans se créer de sérieuses possibilités. Martin restait attentif pour annihiler les quelques tentatives adverses. Cela permettait à son équipe d'équilibrer les débats. Et de revenir au score sur pc via Lectius à la 13ème minute. Juste avant la mi-temps, l'Antwerp héritait d'un second pc, toujours tiré par Uher. Malgré deux tentatives, le joueur autrichien ne pouvait ajouter un but à sa collection.

Le second quart reprenait par une phase anodine qui se transformait en but à la 19eme. Sur un coup franc entre la moitié du terrain et les 25, Imrie "puschait" vers le cercle. La balle était légèrement sautillante et P. Van Straaten était plus prompt que son vis-à-vis et déviait dans le but. Deux minutes plus tard, Verheijen tirait hors du cadre après une faute en bord de cercle. Sur la remise en jeu de l'Old Club, Lejeune recevait la balle et entrait dans le cercle avant de centrer en retrait. De Moor ne pouvait conclure. Deux minutes plus tard, le danger se faisait plus pressant devant la cage de Martin. Il sauvait ses troupes à quelques reprises mais concédait un pc. Lectius le sauvait sur la ligne. Sur le long qui suivait, Verheijen centrait pour Van Baal. L'attaquant hollandais ne manquait pas l'offrande et permettait à son équipe de faire le break. Les Anversois géraient la fin du quart pour atteindre les vestiaires nantis d'un avantage de deux buts.

Dès le retour des vestiaires, Dawance relançait le suspense en concluant une belle séquence collective. Le match entrait dans une phase de ping-pong, avec des actions de part de d'autres. Les gardiens n'étaient pas mis à contribution outre mesure mais le danger se rapprochait inexorablement. Cela tombait du côté de l'Antwerp avec Bijlaard qui ajustait Martin après une séquence sur la gauche à la 49ème minute. Peu de temps avant la fin du quart, après un remake du quatrième but, Huyghe ne cadrait pas sa reprise, la croquant même.

L'Old club jetait ses dernières forces dans la bataille et campait dans les 25 adverses. Cela laissait des espaces derrière dont profitait ce diable de Van Baal pour se retrouver en face à face avec Martin. Le portier Liégeois remportait son duel. Il n'en fallait pas plus pour motiver encore plus son équipe. Apres plusieurs situations dangereuses, Tanguy Tambwe se présentait face à Drijver et le trompait d'un tir puissant entre les jambes. Les deux équipes mettaient de l'intensité. Jehaes essayait d'imiter Jay Dekeyser contre l'Espagne mais Drijver l'en empêchait. Les visités reprenaient le contrôle de la balle, les visiteurs étaient plus direct. A cinq minutes du terme, l'Old Club obtenait un pc. Le premier sorteur dégageait le tir de Langen et sur le contre, Stockbroekx inscrivait le 5ème but de son équipe. En contre, Van Baal manquait le 6eme but de son équipe. On en restait là. L'Antwerp remportait une importante victoire. L'Old Club aura été méritant mais repartait bredouille.


L’Herakles reprend la tête des play-down

Namur – Herakles 1-6

Namur : Vaerman ; Bonanni, Daussogne, De Moor, Dieudonné ; Joye, Weicker, Jacob ; Cirillo, Géruzet, Pokorny Puis P. De Cocquéau, Oguz, V. De Cocquéau, Willemart, Navez.

Herakles : Timmermans ; Haig, Donck, Leenders, Le Clef ; De Kerpel, Van Stratum, Keusters ; Delaisse, Van Damme, Amorosini puis Puglisi, Van Dessel, Van Diest, Devillé et Vloeberghs

Arbitres : MM T. Croese et T. Hennes

Cartes vertes : 49e Van Dessel, 67e De Kerpel

Les buts : 10e Van Damme (0-1), 18e Van Dessel (0-2), 19e Keusters (0-3), 42e Vloeberghs (0-4), 45e Delaisse (0-5), 51e Géruzet sur pc (1-5), 69e Vloeberghs (1-6)

Namur commence en force cette quatrième journée en se créant quelques occasions dans le cercle adverse. Ils provoquent même un premier pc à la 4ème minute de jeu. La consigne « Apprendre et offrir du spectacle » d’avant match semblait pourtant bien intégrée par les Namurois. Malheureusement la volonté ne fait pas le poids contre la régularité et la structure du jeu de l’Herakles. A la 10ème minute les visiteurs qui entrent pour la première fois dans le cercle concrétisent leur occasion. L’arbitre laissant se poursuivre l’action malgré un pied rouge dans la surface, Van Damme a le temps d’armer un shoot qui trompe Vaerman, c’est 0-1.

Le deuxième quart à peine entamé, les Lierrois en surnombre dans le cercle, font preuve d’audace en finissant leur phase collective par un lobe du gardien de la part de Van Dessel (0-2). Supporters et joueurs hôtes réclament une faute d’arbitrage. Mais les visiteurs du jour profitent de la tergiversation pour remettre le couvert. 0-3 par le capitaine Keusters. Les réclamations fusent toujours, si bien que la mi-temps se termine sur un rappel à l’ordre par les arbitres adressés aux deux capitaines.

L’Herakles continue sur sa lancée et enchaîne les combinaisons lucides et gagnantes. D’un échange ayant débuté sur un dégagement, les joueurs d’Herakles remontent l’entièreté du terrain par une série de passes millimétrées. Vloeberghs, esseulé au point de stroke, n’a plus qu’à pousser la balle dans un goal vide, c’est 0-4. Quelques instants plus tard, Delaisse, saisit un rebond de PC et inscrit le 5ème but de la rencontre. Namur n’a cessé de se motiver et de tenter de revenir dans le match. Ils obtiennent un PC que Géruzet transforme via son sleep, 1-5.

L’Herakles scelle le score final à 1-6 avec un doublé de Vloeberghs dans les derniers instants du match.

Après avoir perdu des points face au Daring dimanche dernier, les 3 points engrangés ce week-end permettent aux Lierrois de reprendre la tête des play-down. Il s’agira surtout d’assumer les deux rencontres importantes face à Antwerp.