En tête du tournoi après deux journées! Telle est la belle aventure qui arrive aux Diables Rouges au Champions Challenge. Première constatation, évidente: le pc belge fonctionne à plein rendement, avec 7 buts sur 9 essais, une moyenne de rêve. C'était le moment de rencontrer le grand spécialiste de cette phase chez les Diables, Jean-Philippe Brulé mieux connu sous son surnom de Zoulou.

«Ce qui est bien, c'est qu'on arrive à marquer facilement contre des équipes qui, au classement mondial, sont de notre calibre», explique le Nivellois. «Comme d'autres équipes, nous sommes en phase de reconstruction mais à la différence d'autres, nous ne partons pas de rien. Nos bases techniques et tactiques sont beaucoup plus solides et comme le système de jeu est le même chez les moins de 21 ans, la transition des jeunes dans l'équipe A est assurée.»

Qu'est-ce qui a changé (en bien) depuis Madrid l'an dernier? «Le staff a fait le point sur ce que nous pouvions améliorer. Il y avait en fait cinq points: la récupération de balle, le jeu vers l'avant, la sécheresse dans les duels, le pc offensif et l'efficacité dans le cercle. Ce sont des points spécifiques que nous avons travaillés depuis 12 mois. Désormais, nous mettons beaucoup plus la pression sur les équipes adverses en osant jouer vers l'avant. A cela s'ajoute l'encadrement psychologique qui a beaucoup été développé ces derniers mois: voir qu'on est capables de gagner et être mentalement plus présents. C'est sans doute le chouia qui nous manquait à Madrid.»

7 pc sur 9 : quelle équipe peut se targuer d'avoir un pareil pourcentage, même après deux matches? «On espérait bien que cette phase nous ferait gagner des matches, même si le score de 7 sur 9 dépasse nos espérances. Je crois (c'est exact, NdlR) qu'il y a eu quatre tirs directs et trois rebonds. Cela aussi, c'est une partie du jeu que nous avons travaillée : on se place mieux sur pc et donc nous sommes nettement plus présents au deuxième essai.»

Effectivement, on a pu constater que le trio magique composé de Maxime Luycx comme donneur, Thierry Stumpe bloqueur et Zoulou tireur était parfaitement huilé, mais en cas de blessure de l'un d'eux, des solutions de rechange existent également. Et quid du pc défensif, encore peu testé dans ce tournoi? Seule l'Afrique du Sud, en deuxième mi-temps, a réussi à le mettre en valeur. «C'était déjà une de nos grandes forces à Madrid» tempère Zoulou. «Seule l'Espagne avait moins encaissé que nous sur cette phase. Manu (Leroy, NdlR) est en très grande forme sur les sleeps directs, et le reste des phases est discuté sur vidéo. On sait comment on doit réagir.»

Objectif top 10

Les Diables sont désormais en route vers la troisième place. S'y attendaient-ils?

«Avant le tournoi, chaque joueur a reçu une feuille où il pointait ses attentes. Tout le monde estimait que l'objectif minimal était de battre l'Afrique du Sud et l'Egypte, même par un but d'écart. Maintenant, le match contre la Corée nous permettra de nous jauger contre une équipe du top mondial, composée uniquement de professionnels. Si tout se déroule comme prévu, nous devrions jouer pour la 3 e place contre l'Angleterre. Ce qui sera très intéressant, puisque cette nation figure dans notre poule au futur championnat d'Europe... Notre objectif est de prendre place dans le top 10 mondial et d'y rester. Après, on verra... L'appétit vient en mangeant, c'est bien connu.»

Dans le civil, Jean-Philippe Brulé est employé dans une asbl qui gère le sport à Nivelles. Son patron aime le sport et est compréhensif, mais... «Il n'y a pas de secret, faire partie de l'équipe nationale demande énormément de sacrifices. Tous les déplacements de l'équipe se prennent sur les vacances, et quand le quota de vacances est épuisé, il reste les congés sans solde. Et si nous nous qualifions pour la Coupe du monde, 2006 sera encore bien plus chargé que 2005...»

© Les Sports 2005