Le Watducks perd ses premiers points

Watducks – Racing 3-3

Racing et Watducks bravait le froid polaire lors de ce dernier match de championnat en 2018. Les deux leaders évoluaient sans pression. Dumont s'interposait d'un joli geste défensif pour couper un centre. La première phase, à la 4e minute, voyait Gougnard remonter le terrain pour la passer à Bertrand qui tirait sur les pieds de Delavignette dans le cercle. La combinaison Charlet, Boccard-Dohmen ne donnait rien. Un centre de Pangrazio était dévié par Ghislain. Le Racing réagissait par une déviation de Tom Boon. Le Watducks multipliait les actions dangereuses, notamment sur ce centre de Penelle qui traversait le cercle. Charlet centrait à son tour pour Max Capelle.

Charlier provoquait à la 14e minute le premier pc du Racing. Soulignons le travail de Boon. Sur la phase, Boon ratait son face à face avec Vanasch.

Le deuxième quart était fort animé sans grosse occasion dans un premier temps. Le press du Watducks gênait les sorties de défense du Racing. Mais, les Verts ne marquaient pas. Pangrazio, à la 24e minute, se frottait à Gucassoff. Max Bertrand ratait un tir cadeau dans la foulée. Louis Capelle rétablissait l'égalité à la 33e minute d'une déviation majestueuse sur un tir de Boccard.

Dès la reprise, Charlier alertait Vanasch. Gougnard lobait Delavignette et lançait Pangrazio. Charlet s'interposait en dernier homme devant Boon. Charlier avait la balle du 1-2, mais son tir était dévié et passait trop haut. Louis Capelle plongeait pour tirer et marquer ce 2-1 à la 47e. A la 52, Meurmans mettait dans le vent deux Waterlootois avant d'armer un obus. Dohmen était proche du 3-2 sur la phase suivante.

Le Watducks dominait le début du dernier quart. Gougnard offrait un caviar au 2e poteau à Van Lierde. Meurmans se blessait à la 54e minute. Le Watducks provoquait quelques occasions sans que le but ne tombe. Le Racing concédait un stupide pc pour ne pas avoir respecté les 5 m. Gucassoff stoppait le sleep de Charlet. Boon déviait à la 64e minute un tir dans le cercle (2-3).

Sur un effort de Boccard, Gougnard égalisait (3-3). Max Bertrand envoyait un solide tir trop croisé. Le terrain glissant ne favorisait plus à la fin du match les mouvements précis. Le suspense restait intacte jusqu'à la dernière seconde.


Watducks : Vanasch ; Van Oost, Van Strydonck, Charlet, Dumont ; Gougnard, Dohmen, Boccard ; Ghislain, Bertrand, Pangrazio ; Puis Penelle, M. Capelle, Van Marcke, L. Capelle, Van Lierde

Racing : Gucassoff ; Vanwetter, Harte, Torras, Delavignette ; Meurmans, Wegnez, Truyens ; Garcia, Boon, Charlier ; Puis de Chaffoy, Weyers, Cayphas, Vermylen,

Les arbitres : MM. G. Uyttenhove et G. Boutte

Les buts : 7e Boon (0-1), 33e L. Capelle (1-1), 47e L. Capelle (2-1), 52e Meurmans (2-2), 64e Boon (2-3), 65e Gougnard (3-3)


La Gantoise signe la remontée de l’année

Gantoise – Beerschot 4-3

Malgré les fermetures de voirie autour du stade pour un marathon (eh oui, il n’y en avait pas qu’à Bruxelles !), il ne fallait pas arriver en retard à la Gantoise sous peine de rater la première occasion du match, après 40 secondes à peine : centre de Sothern dégagé en hauteur par Harry Verhoeven, avantage laissé par l’arbitre Marchant et tir de Salis juste à côté. Malgré cette entrée en matière prometteuse, il fallut attendre un quart d’heure pour assister à la phase dangereuse suivante : passe de Harrison Peeters pour Duvekot qui se heurta à Santiago. L’excellent gardien argentin sortit ensuite à son avantage de situations périlleuses devant Catlin, puis Perez et enfin une triplette de pc anversois juste avant la fin du premier quart-temps. Les Gantoise en forcèrent un aussi, après 23 minutes, mais il ne donna rien. Dans l’autre camp, la plus belle occasion de la première période fut pour Stanley Verhoeven, isolé devant Santiago par Catlin, mais le gardien gantois eut encore le dernier mot.

Retour devant le but du Beerschot pour voir un revers de Salis sauvé sur la ligne par Marin Peeters, et c’est dans l’autre camp que le but tomba à quelques secondes du repos, Catlin – le meilleur joueur sur le terrain - concluant victorieusement une percée en force (0-1).

A la reprise, le Beerschot fit le trou en six minutes : il obtint son 4e pc, transformé en force par Carson (0-2) et trois minutes plus tard, l’international anglais se retrouva à point nommé sur une passe de Stanley Verhoeven (0-3).

C’en était trop pour les Gantois qui firent entrer au jeu Saladino, diminué par une blessure, et forcèrent une série de pc. Sur le 4e, le spécialiste Tolini fit mouche et il faillit remettre le couvert sur ses deux essais suivants, mais Harry Verhoeven sortit deux saves spectaculaires. Le huitième pc gantois fut le bon, Dubois transformant un rebond (2-3). Submergé, le Beerschot n’arrivait plus à se dégager et ce que tout le monde attendait se produisit à la 66e minute : revers magistral de Kina dans la lucarne du but (3-3). Et ce n’était pas fini : à dix secondes du coup de sifflet final, la Gantoise obtint son 9e pc et Tolini le transforma. La remontée de la saison pour la Gantoise, en l’espace de 20 minutes !

Gantoise : Santiago, M. Deplus, Tolini, Bell, Dubois, Kina, Esquelin, Chicote, Salis, Sothern, Desimpel, puis Sanchez, Th. Deplus, de Borrekens et Saladino.

Beerschot : H. Verhoeven, M. Peeters, Bull, De Sloover, Goudsmet, Rossi, Catlin, H. Peeters, Carson, Perez, S. Verhoeven, puis Mortelmans, Duvekot, van der Ijssel et Bourg.

Arbitres : MM. Th. Bigaré et N. Marchant.

Carte verte : 56e S. Verhoeven.

Les buts : 35e Catlin (0-1) ; 38e Carson sur pc (0-2) ; 41e Carson (0-3) ; 51e Tolini sur pc (1-3) ; 62e Dubois sur pc (2-3) ; 66e Kina (3-3) ; 70e Tolini sur pc (4-3).



Le Léo stoppe la belle série de l'Orée

Le Léo accueillait l'Orée, bien décidé à se reprendre après la lourde défaite au Racing dimanche dernier.

Le match démarrait en mode mineur, le Léo ayant la possession mais ne se montrait pas dangereux. Thieffry devait attendre dix grosses minutes avant de devoir intervenir sur un tir de Baumgarten, sur une bonne passe de Thierry. L'Orée se contentait de défendre et de jouer le contre.

Le début de second quart était une copie conforme du premier quart. L'orée se montrait dangereux par un beau numéro de Callioni mais Masson, pourtant idéalement placé, galvaudait l'offrande de l'attaquant de l'albiceleste. La suite du second quart était plus palpitante, avec Baumgarten en tête de gondole qui tentait sa chance à trois reprises. Les premiers pc étaient obtenus par les locaux mais n'étaient pas bien joués. L'absence du sleeper maison, Russel, en Nouvelle-Zélande pour préparer la coupe du monde, se faisait ressentir. Avant la mi-temps, le Léo, plus entreprenant était récompensé par un but. Domene perdait la balle au centre du terrain. les milieux Ucclois alertaient Zimmer, esseulé en tête de cercle qui croisait bien son revers dans le petit filet opposé de Thieffry.

Les deux équipes étaient entreprenantes en début de troisième quart, mais sans créer de danger. Le Léo voulait de mettre à l'abris et avait un pc que Thieffry sortait facilement.

Un pc était forcé par le Léo en entrée de dernier quart mais il ne donnait rien. L'orée obtenait son premier pc via de Paeuw. Le sleep de Domene était trop central et était sorti par Henet font c'était le premier arrêt. Les deux équipes attaquaient à tour de rôle, sans inquiéter les gardiens rivaux. Zimmer avait l'occasion de faire le break mais croisait trop son revers. Dorian Thierry provoquait un pc après un bel effort. le sleep était sorti par Cole sur la ligne.

Le score n'évoluait plus. Le Léo l'emportait.

Léopold: Henet; Forgues, J. Verdussen, Eaton, De Kepper, Poncelet, Brunet, Thierry; Zimmer, Cuvelier, De Groote; puis Coisne, À. Verdussen, de Treez, Baumgarten, Muschs

Orée: Thieffry; S. Cole, L. Cole, Lockwood, Ferec; Masson, Simar, de Paeuw; Domene, Callioni, Masso; puis Branicki, Robbrecht, Sidler, Solano et Willocx.

Les arbitres: MM. L. Dooms et M. Pontus

Cartes vertes: 25e Poncelet, 51e Cuvelier

Le but: 34e Zimmer (1-0)


Le Brax chipe la 4e place au Bee

White Star - Braxgata 0-3

9e Luypaert sur pc (0-1), 35e Devis (0-2), 48e Magee (0-3)

Le Dragons perd encore des plumes

Herakles - Dragons 2-2

10e Keusters (1-0), 21e O'Donoghue (1-1), 30e (1-2), 69e De Kerpel (2-2)

Pas de gagnant dans le match de la peur 

Daring - Antwerp 2-2

5e Verheijen (0-1), 33e Van Linthout (1-1), 51 de Winter (1-2), 61e Borger (2-2)