C'est le week-end de vérité! Après un nouveau mois d'interruption, le championnat entame le sprint final avec une double journée, samedi (13h) et dimanche, qui pourrait se révéler décisive. Alors que trois matches restent à disputer d'ici la fin de la saison régulière, quatre clubs, du Dragons à l'Orée, peuvent encore briguer la dernière place de demi-finaliste, tandis qu'en bas de tableau, la lutte pour le maintien ne concerne que le Pingouin et l'Héraklès.

Possédant quatre points d'avance sur ses deux principaux concurrents, Uccle Sport et l'Antwerp, le Dragons tient son sort entre ses mains mais il aura intérêt à se montrer tout feu, tout flamme dès ce samedi au Waterloo Ducks s'il veut éviter de se retrouver sous pression avant le derby anversois du lendemain contre son voisin de Sint-Job-in-'t-Goor. C'est que, dans le même temps, Uccle Sport et l'Antwerp rencontreront deux adversaires à leur portée, à savoir le Pingouin et le Beerschot, et pourraient en profiter pour revenir sur ses talons.

Il n'empêche, le club brasschaatois, sacré cinq fois champion lors des huit dernières années, a la qualification pour le play-off au bout du stick. Avec un dernier match au Wellington, alors qu'Uccle Sport terminera son championnat en affrontant les deux premiers, le Léopold et Louvain, et que l'Antwerp recevra aussi le Léo lors de l'ultime journée, dimanche en huit, il faudrait vraiment qu'il craque d'une pièce et perde toutes ses écailles pour ne pas être de la fête.

L'Orée pourrait sortir du bois

Dans ce cas, cela dit, l'Orée pourrait très bien sortir du bois et venir coiffer in extremis tout le monde sur la ligne. Comptant six points de retard sur le Dragons, mais se mesurant successivement au Racing, à l'Héraklès et au Pingouin, soit les trois derniers du classement, le club woluwéen peut, en effet, ambitionner de réaliser un

neuf sur neuf qui lui permettrait, pour autant que le Léopold et Louvain jouent correctement leur rôle d'arbitre, de dépasser Uccle à la différence de buts et l'Antwerp au nombre de victoires.

Dans le bas du tableau, la situation est plus claire. Comptant un point de retard ainsi qu'une moins bonne différence de buts que son rival le Pingouin, l'Héraklès est dans ses petits souliers dans la lutte pour le maintien. Terminant par des matches contre le Léopold, l'Orée et le Waterloo Ducks, le club lierrois aura sans doute besoin d'un petit miracle pour accrocher la deuxième place de barragiste et garder une chance de demeurer au sein de l'élite.

© Les Sports 2005