Le Waterloo Ducks recevait Uccle Sport pour le match de l’avant-dernière chance pour les Uccloises. Le premier but n’intervient qu’à la 55 e minute sur une percée de Caroline Guisset terminée par Chloé Massart. A la 61e , Magali Demeyere redonne espoir à son équipe sur pc, mais dans la minute qui suit, Ophélie Duquesne, sur pc également, trompe la défense uccloise.

Les derniers efforts ucclois seront vains, de quoi faire soupirer Thomas Van Den Balck qui avait relevé ce défi durant la trêve. "Malgré un plus grand nombre d’occasions, on n’est pas allé chercher cette victoire. On joue trop top modèle et on n’a pas mis les dents !"

Du côté de Xavier De Greve, c’est le large sourire : "Mes joueuses ont appliqué les consignes. Même si Uccle méritait un but en première mi-temps, l’équipe est restée appliquée. Je peux dire qu’on a enfin assuré notre maintien !"

Effectivement, Waterloo a huit points d’avance sur le peloton des quatre derniers.

En tête de ce peloton, l’Old Club de Liège a décroché une victoire importante en venant à bout du Victory. Après une première période partagée, où les Anversoises parviennent à percer la défense liégeoise par An Christiaens, Liège revient en force à la 43e minute par Ramuné Petrauskaité. Cinq minutes plus tard, Calderon met fin à un pc pour remettre le Victory au commandement.

C’est au courage et avec cœur que Liège va renverser la vapeur. A la 51e minute, Julie Paulus convertit un pc et à sept minutes du terme, Maud André conclut en force.

Par cette victoire, Liège échappe aux places de descendants directs qu’Uccle et le Victory occupent. Le Léopold est deuxième barragiste. Samedi, les matches concernaient donc le haut de classement. Les trois premiers du championnat avaient gagné.

Le Wellington avait battu le Dragons 0-2 grâce à une bonne première mi-temps. La Gantoise garde sa première place après sa victoire 2-4 au Braxgata. Quant à l’Antwerp, il n’a connu aucune difficulté en se rendant au Léopold (1-5).