Découvrez les résultats hockey de ce dimanche. 

Le Léo tient enfin un match de référence malgré la perte de deux points

Léopold - Gantoise 1-1

Léopold : Henet ; Muschs, Jo. Verdussen, Forgues, Eaton ; Poncelet, Thiéry, Cuvelier ; Plennevaux, Boon, Englebert, Puis Degroote, Baumgarten, DeTrez, Coisne, De Kepper

Gantoise : Santiago ; Dubois, Tolini, M. Deplus, Vanwetter ; Salis, Kina, Esquelin ; Miltkau, Saladino, Tynevez ; Puis Hellin, Goyet, Rogeau

de Borrekens, T. Deplus,

Arbitres : MM. S. Michielsen et X. Voet

Cartes vertes : 5e Boon, 32e Kina, 64e Miltkau

Carte jaune : 65e Poncelet

Les buts : 47e Salis (0-1), 60e Boon sur pc (1-1)


Contexte

Le Léopold, tenant du titre, n’a pas réalisé un départ tonitruant. Un off day contre l’Orée et un succès face au candidat n°1 à la descente n’ont pas encore permis aux troupes de Robin Geens d’entrer dans le vif du sujet. Les Ucclois étaient servis aujourd’hui avec la venue de Gand. Les Buffalos ont laissé une énorme impression après seulement deux journées. Avec la manière, ils ont battu le Dragons et le Braxgata. Et dire que Miltkau n’est pas encore monstrueux. Le match du jour oppose aussi les deux meilleurs sleepers : Boon et Tolini.

Premier quart-temps (0-0)

Conscient des limites de son milieu, Robin Geens a placé Nicolas Poncelet dans le milieu.Les deux équipes, qui se respectaient beaucoup, s’observaient d’abord durant 4 minutes avant que John Verdussen ne pousse Kina dans le dos… et le cercle. Le premier pc était sifflé par monsieur Michielsen. Tolini sleepait, mais c’est le Léo qui était dangereux sur le contre. Plennevaux ne pouvait entrer dans le cercle. Boon prenait une verte pour avoir touché la balle après le coup de sifflet. Eaton mettait fin à une phase confuse dans le cercle. Le Léo souffrait en ce début de match. Thiéry mettait Saladino au tapis. Boon interceptait une remise en jeu, mais ne pouvait en profiter. Après 10 minutes, le Léo sortait enfin la tête de l’eau. Boon et surtout le tir de Degroote étaient interceptés par Santiago. Très grosse occasion. Degroote tentait un lob qui était touché par Baumgarten, mais la balle rebondissait sur la latte. Santiago était impeccable sur un contre emmené par Boon qui servait Plennevaux qui butait sur le keeper gantois. Boon était très remuant dans le cercle.

Deuxième quart-temps (0-0)

Le Léo a plein de bonne volonté, mais les joueurs manquent cruellement d’automatismes. Sur la baseline, Plennevaux cherchait Boon qui ne pouvait pas la dévier suffisamment. Englebert récupérait une balle et passait à Boon qui offrait un duel Plennevaux – Santiago. Le keeper gantois avait encore le dernier mot. Gand traversait une phase plus compliquée. Le Léo ne faisait que monter en puissance. A la 26e minute, Boon provoquait le premier pc pour un kick. Le premier sorteur déviait fautivement le sleep de Boon. La balle de Sna restait dans le tapis. Jo Verdu et Rogeau offraient un beau duel. Ce 2e quart ne se jouait que dans un sens. Plennevaux avait le temps de cadrer un tir que repoussait Santiago. Plennevaux ratait ensuite le cadre d’un shot en revers. Baumgarten et Plennevaux récupéraient une balle, mais la défense de Gand est solide. Le Léo voulait un pc, mais l’arbitre ne sifflait rien. Miltkau servait Rogeau dont le tir était repoussé par un Henet très excité par son arrêt. Boon provoquait la carte verte de Kina pour un coup de stick.

Troisième quart-temps (0-1)

Gand pressait plus haut après la pause. Englebert servait Poncelet puis Cuvelier alertait Santiago. La balle revenait sur Plennevaux qui cadrait un très gros tir sur… Santiago. Le keeper gantois fait le match de sa vie pour le moment. Gand frôlait le 0-1 à la 45e minute, mais il manquait un temps à l’attaquant pour fixer Henet. Plennevaux cherchait Baumgarten, mais il trouvait le stick de Santiago. Thibault Deplus effaçait deux attaquants ucclois en un geste. Salis apportait la délivrance en armant un tir croisé qui surprenait Henet à la 47e minute (0-1). La défense uccloise avait été molle dans son marquage à la suite d’une faute vite jouée. Gand espérait un pc non sifflé. Poncelet n’était pas à 5 mètres ce qui aurait dû accorder un pc à Gand. L’arbitre ne bronchait pas. Gand avat pris l’ascendant au marquoir et dans le jeu. La défense du Léo était catastrophique avec cette perte de balle d’Englebert dans l’axe. Gand n’en profitait pas.

Quatrième quart-temps (1-1)

Boon amenait le 3e pc du Léo à la 54e minute. Boon loupait la balle, mais John Verdussen tirait. Le Léo revenait avec de meilleures intentions. Poncelet interceptait un flick, filait vers le cercle et forçait le 4e pc ucclois qui amenait une action étonnante, un tir de Thiéry. Sur une balle dangereuse, monsieur Michielsen accordait le 5e pc du Léo. Boon sleepait encore. La balle était déviée sur la main d’Englebert. Re pc. Sur la 6e pc, Boon rétablissait l’égalité. Boon cherchait un 7e pc. La bute du Léo hurlait contre l’arbitre. Gand repartait en attaque enfin avec Kina. Miltkau s’étonnait de ne pas obtenir de pc. Miltkau voyait vert pour avoir exprimé sa colère sur un pc oublié selon lui. Poncelet écopait d’une verte qui devenait jaune pour sa réaction verbale. Le Léo jouait à 10 jusqu’au bout. La tension était grande. Chaque coup de sifflet était commenté. Gand cherchait plus le 2e but. Henet, couché, était soulagé de voir un défenseur écarter la balle qui venait de Miltkau. A quelques secondes de la fin, Gand concédait un pc qui était confimé après quelques secondes. Il s’agit du 7e pc des Ucclois. Santiago sortait le sleep de Boon. Vanwetter concédait le 8e pc sur une déviation d’Englebert. L’arbitre sifflait la fin du match. Le sleep de Boon était stoppé fautivement. Il était mal stoppé.



Grosse désillusion pour les Boomois

Braxgata - Dragons 0-5

Braxgata : D. Van Rysselberghe, Loots, Luypaert, M. Van Rysselberghe, Clement, Van Biesen, Adriaensen, Baart, de Voogd, Onana, Casasayas, puis O. Biekens, Van Cleynenbreughel, Van Steerteghem, T. BIekens et Hannes.

Dragons : Walter, Geers, O'Donoghue, Noblett, Lootens, Denayer, Bakhuis, Rubens, Charlier, Raes, van Aubel, puis Stockbroekx, T. Luyten, Putters, van Valburg et M. Luyten.

Arbitres : Melle C. Martin-Schmets et M. Th. Bigaré.

Carte verte : 13e O'Donoghue.

Les buts : 9e O'Donoghue sur stroke (0-1); 39e O'Donoghue sur stroke (0-2); 55e Stockbroekx (0-3); 61e Charlier sur pc (0-4); 64e O'Donoghue sur pc (0-5).xx

Contexte

Les deux premières victimes de la Gantoise s'affrontent dans un match serré que les deux équipes veulent gagner. Toutes deux viennent de vivre une saison décevante et sont bien décidées à repartir du bon pied.

Premier quart-temps : 0-1

Les deux équipes s'observent prudemment pendant les premières minutes, avec le Dragons un peu plus en possession de la balle. La première action dangereuse amène tout de suite une faute de pied de Saner Baart et un stroke pour le Dragons, converti par O'Donoghue. Les Brasschaatois continuent à donner le la, et Bakhuis teste les réflexes de Van Rysselberghe, Le Brax sort un peu de sa coquille et un dangereux centre de Baart est repoussé in extremis. Sur la contre-attaque, un tir de Raes s'égare à côté.

Deuxième quart-temps : 0-1

Le Braxgata essaie de prendre les choses en main. Un effort de Van Biesen en deux temps se termine à côté. En réplique, Raes marque un joli tip-in mais le but est logiquement annulé pour balle haute. Luypaert tente une de ses célèbres passes en profondeur pour une déviation de Bob de Voogd... à côté du but. Dans l'autre camp, un revers de Timothy Luyten subit le même sort. En toute fin de mi-temps, on assiste enfin au premier pc du match, en faveur du Dragons... Mais il n'est pas bloqué du tout et termine sa course au-delà de la ligne des 25 yards. On en reste là à l'issue d'une première mi-temps guère emballante.

Troisième quart-temps : 0-2

Les affaires du Brax ne s'arrangent pas lorsqu'à la 39e minute le Dragons force son deuxième stroke de la journée pour un arrêt fautif de D. Van Rysselberghe sur T. Luyten. O'Donoghue tire le stroke exactement dans le même coin qu'en première mi-temps. Les Boomois tentent de passer à la vitesse supérieure, ce qui leur manque cruellement jusqu'ici. Un tir d'Onana file à côté du but.

Quatrième quart-temps : 0-5

Le Brax n'arrive toujours pas à augmenter le rythme de la rencontre et une mauvaise passe permet à Stockbroekx de partir en contre-attaque. Il prend deux défenseurs de vitesse, se retourne pour armer un coup droit et la balle termine dans le plafond du but (0-3). Cette fois le Brax est dans les cordes. Les Boomois peuvent enfin tirer un pc à la 58e minute. Luypaert vise le plafond du but mais Walter réussit... son premier arrêt de la rencontre. Il reste dix minutes lorsque Baart s'échappe et lance de Voogd dont le centre ne peut être repris par T. Biekens. Le Dragons force son 2e pc à la minute suivante. Le premier sorteur du Brax écarte le tir, mais la balle revient dans le stick de Charlier qui canonne en revers (0-4). Le Brax n'y croit plus et concède un nouveau pc à la 64e. Cette fois c'est O'Donoghue qui est au canon (0-5). La punition est dure pour les Bleus : qui aurait vu arriver un score de forfait ? Onana tente de sauver l'honneur mais son revers est mal cadré. Les Boomois ont le bon goût d'encore se battre et obtiennent un 2e pc à la 67e mais Walter n'a guère de peine à intervenir. Dernier pc du match à la 70e pour le Dragons mais David Van Rysselberghe écarte le sleep de Denayer.



Le Watducks reste invaincu

Watducks - Racing 2-0

Watducks: Vanasch; Van Strydonck, Van Oost, Dumont, Boccard ; Ghislain, Dohmen, Genestet; Capelle, Dykmans, Wilbers puis Van Straaten, De Pelseneer, Lemaire, Cockelaere

Racing : Gucassoff, Delavignette, Harte, Ponthieu, Lambeau, Woods, Wegnez, Meurmans, Weyers, , Truyens, Cayphas, puis Berton, Marquet, Malherbe et Vermylen, de Chaffoy

Arbitres : M.Dutrieux et G.Boutte

Cartes vertes : 33e Tuyens, 48e Van Oost

Carte jaune : 55e Genestet

Les buts : 12e Boccard (1-0), 42e Dohmen (2-0)

Contexte

Une affiche Watducks-Racing est généralement digne d’un scénario hitchcockien, match engagé très tactique. Les deux équipes sortent d’un double week-end durant lequel le maximum des points a été engrangé pour chacun. Le Racing avec un match nul (Louvain) et deux victoires (Hérakles-Beerschot) se trouve face à son premier gros test de la saison. Le Watducks après un 9/9 affiche lui clairement ses qualités et son ambition, « le titre ». Charlet, Pangrazio et Van Lierde sont blessés pour le Watducks, au Racing Harte est rétabli, les deux clubs faisant une large confiance aux jeunes issus de leur vivier.


Premier quart temps (1-0)

Le match commençait sans round d’observation, le Watducks obtenant après une minute un pc que Boccard ne transformait pas.

5e bel essai de de Chaffoy dans le cercle.

8e combinaison Wegnez-Weyers, la balle file juste à côté de la cage de Vanasch.

Le Racing récupère beaucoup de balles et prend le match à son compte.

12e Ghislain très remuant obtient un nouveau penalty, Boccard le transforme via un magnifique sleep à ras de terre (1-0). Goal un peu contre le cours du jeu dans ce 1er quart temps.

Le Watducks revient petit à petit mettant une énorme pression sur le porteur de la balle, le Racing a de plus en plus difficile à trouver des solutions

16e magnifique tir en revers de Willems sur le poteau de Gucassoff.

Deuxième quart-temps (1-0)

Le début du 2e quart temps commençait avec un énorme pressing des Watducks, le Racing ne parvenant que difficilement à sortir. 24e penalty pour les Watducks, Genestet butte sur Gucassoff. Après un premier quart difficile, la défense du Watducks gagne la majorité des « un contre un ». 27e penalty obtenu par Wegnez suite à une contre-attaque, Woods échoue. Wegnez se démène tant et plus pour gagner la rude bataille de l’entrejeu, le trio Dohmen-Genestet-Ghislain vaillant au grain. 35e penalty obtenu pour le Racing, Harte échoue suite à une phase mal négociée.

Troisième quart-temps (2-0)

Le Racing rentre sur le terrain le couteau entre les dents avec un pressing très haut.

39e belle action Truyens-de Chavoy-Wevers. Les Watducks sont pris à la gorge mais ne paniquent pas. 42e bel essai de Capelle, la défense du Racing commet un stroke qui est transformé par Dohmen (2-0). La Racing est mal payé de ses bonnes intentions. Les Watducks ne lâche pas le morceau, tout le monde défend !

46e belle action Genestet-Ghislain, Gucassoff arrête le shoot

Les deux équipes se rendent coup pour coup. 51e shoot de Wegnez juste devant le goal, arrêt de Gucassoff. 52e Truyens obtient un PC, échec de la phase, Vanasch et le PC défensif des Watducks montrant à nouveau toute son efficacité.

Quatrième quart-temps (2-0)

55e Genestet reçoit une jaune pour un contact avec Wegnez, 10 minutes durant lesquelles les Watducks devront jouer à 10 contre 11.

Le Racing doit absolument profiter de cette supériorité numérique. 59e belle essai de Weyers. Le Racing prend d’assaut la forteresse du Watducks qui ne cède pas.

64e Genestet remonte, les deux équipes jouant à nouveau à 11 contre 11.

Le Racing n’a pas trouvé la faille, le score en restera là !



Le Beerschot bat Louvain avec maturité

Beerschot - Louvain 3-2

Beerschot : Vandenbroucke; De Sloover, Peeters M, O’Connor, Goudsmet; Rossi, Cabuy, Peeters H; Carson, Perez, Catlin puis Duvekot, Verhoeven, Capelle

Louvain : Jacobi ; Georgis, Enrich, Coolen, Guerra ; Gougnard, Montelli, Walsh ; De Paepe, Della Torre, Diaz puis Van Lembergen, Weyers, Madeley, Maraite, Bosmans.

Arbitres : MM V. Loos et Heijster

Cartes vertes : 33e Montelli, 35e Rossi

Carte jaune : 57e Carson

Les buts : 32e Perez (1-0), 40e Perez (2-0), 47e Maraite (2-1), 53e Carson (3-1), 55e Della Torre sur stroke (3-2)

Contexte

Ce match était important pour le Beerchot qui pouvait créer un 1er break sur le 5ème de la poule A, Louvain. Alors que Louvain ne voulait sûrement pas perdre trop de distance afin de rester dans la course au play-off. Voici le schéma : victoire du Beerschot pour avoir 6 points d’avance sur Louvain, victoire de Louvain pour recoller au Beerschot avec 4 points. La défaite était donc interdite pour la bande à Gougnard.

1er quart temps (0-0)

Louvain est en position d’attente en début de match. Le Beerschot cherche plus un jeu construit et placé dont découlent quelques timides incursions dans le cercle. Centre de Peeters M. renvoyé par Jacobi sur son défenseur entraine le 1er PC. Jacobi arrête le sleep de Carson. Centre de Cabuy sortit par Georgis devant Carson. La 1ère pénétration de Louvain dans le cercle se termine par une intervention de Vandenbroucke devant Maraite. Gougnard rentre par la droite du cercle et trouve le PC. La suite du 2ème PC mal stoppé lance une contre-attaque du Bee sans conséquence. 16e, Perez centre pour Carson qui canonne en revers sur Jacobi. Rebelote la minute suivante avec les mêmes acteurs.

2e quart temps (1-0)

D’entrée de quart, Gougnard inquiète la défense des Mauves et trouve un kick, Rossi en 1er sorteur dévie l’envoi de Della Torre. 21e, De Sloover est intercepté par Maraite qui assiste Della Torre mais au-dessus du but. Les Ours sont patients en possession, Louvain joue clairement le contre mais les replis défensifs bu Bee sont rapides et efficaces. Cafouillage dans le cercle du Bee, et De Paepe envoi son revers à côté. Schéma connu chez les Mauves, O’Conor décalé à droite atteint Perez en ligne de fond qui trouve un pied, De Sloover de peu à côté. Coolen perd la balle en plein milieu du jeu, les Mauves contre-attaquent, Cabuy va chercher Perez en ligne de fond, rentre dans le jeu et fusille Jacobi d’un shot à la retourne. Gougnard est clairement l’élément le plus créatif sur le terrain mais il commence à s’essouffler. Ces coéquipiers ont du ma à suivre sa cadence.

3e quart temps (2-1)

Le Bee reprend à toute vitesse, jeu construit par la gauche-retour en tête de cercle et Cabuy rate le cadre. De Sloover se sent pousser des ailes et défie Gougnard dans le cercle louvaniste et obtient le 4e PC. Le PC est mal donné, Louvain repousse un 1ère fois et sur la phase qui suit Perez bat Jacobi déjà au sol. Louvain réagit par un débordement de Weyers contré par Vandenbroucke, le dégagement de la défense est mauvais et Della Torre tire loin du goal. Le jeu s’anime, les circulations de balles sont plus rapides de chaque coté. Gougnard y va d’un solo en tête de cercle, l’arbitre laisse un bel avantage et Maraite marque son 1er but de la saison d’un tir croisé. 49e, Le Bee s’emmêle les pinceaux à la construction Vandenbroucke sort brillamment devant Della Torre sur assite de Maraite. Louvain joue plus verticale et embête les Ours qui restent sur un faux rythme.

4e quart temps (3-2)

30 secondes de jeu, Louvain est sous pression, la balle attérie à Rossi qui sert Carson et sur un pas bat Jacobi. Louvain ne se laisse pas abattre, Enrich envoie au cercle et trouve un pied. Montelli contourne Rossi et kick du dernière homme sur la ligne, stroke. Della Torre convertit. Rossi lance Perez en contre qui s’offre un duel avec le portier louvaniste, le cadre est raté. Les rôles sont inversés : Louvain fait tourner la balle et le Bee joue le contre, normal vu le score de 3-2. Il reste 7 minutes, le Bee essaie de mettre la main sur la balle mais ses efforts sont anéantis par Carson qui prend jaune. Louvain presse et plante sa tente dans le camp mauve. Trench joue son va-tout à 3 minutes de la fin, il sort son gardien. Louvain pilonne le cercle des Ours. Rien ne fait, le Bee résiste. Louvain a montré son vrai visage pendant un quart temps mais ça ne suffit pas pour le niveau de division d’honneur.



L'Antwerp reste bloqué à zéro

Herakles-Antwerp 4-2

Hérakles : Timmermans; Haig, Puglisi, M. Donck, Prat ; Sarikaya, De Kerpel, Van Stratum ; Arana, Keusters, Jenness puis Hottlet, V. Donck, Da Costa, Amorosini, Van Damme
Antwerp : Gryspeerdt; Uher, Matchetlinx, Van Straaten, Van Minde; Ibarra, Van Der Putten, Van Wanrooij; Bijlaard, Imrie, Stockbroeckx puis Huyghe, Van Minde, Boschmann, De Winter, Haring
Arbitres : Hennes et Le Clef
Cartes vertes : 26e V. Donck, 68e Ibarra
Les buts : 2e Imrie (0-1), 52e Arana (1-1), 53e De Kerpel sur pc (2-1), 65e Uher sur pc (2-2), 66e Haig sur pc (3-2), 70e Keusters (4-2)

Contexte
Les deux derniers de la poule B se rencontraient dans une rencontre à 6 points, celle pour éviter les deux dernières places du groupe. L’Antwerp est déjà mal embarqué avec 0 point, 11 buts encaissés et 2 marqués. L’Herakles, qui prépare son EHL dans une semaine, n’a récolté qu’un point en trois rencontres : peu pour le 3e de la saison passée. L’enjeu est costaud.

Premier quart temps (0-1)
Début extrêmement rapide de la rencontre avec un but surprise de Imrie dès la 2e minute de jeu, une phase limpide (0-1). Voilà qui devait déstabiliser l’Herakles, pris à froid. Deux minutes plus tard, les Lierrois obtenaient un double pc que Grijspeerdt arrêtait ; la reprise sur le second tir était envoyée à côté par Keusters. A la 8e, Hottlet manquait sa reprise devant le gardien de l’Antwerp. Le jeu était rapide et très ouvert, avec une légère domination dans ce premier quart. L’Antwerp excellait dans la conservation de la balle et ce n’est que dans les 23 mètres qu’il perdait cette balle en tentant de se porter devant le but.

Deuxième quart temps (0-1)
Le second quart allait être à l’avantage de l’Herakles qui devait à tout prix presser et sortir de l’emprise anversoise. Mais l’Antwerp était bien structuré en défense et solide dans ses interventions. Amorosini allait se montrer très dangereux aux 27 et 29e minutes, ses envois échouant de peu. Jenness tirait de peu à côté et deux pc lierrois échouaient également. Seul Boschman réussissait à tenir Timmermans éveillé.

Troisième quart temps (2-1)
L‘Herakles, toujours mené, n’en menait pas large et tentait de revenir mais son jeu était trop imprécis pour inquiéter la défense adverse. Stockbroekx aurait pu doubler le score mais son tir n’était pas cadré. C’est finalement en fin du troisième quart que Keusters, très remuant, réussissait à centrer pour Arana, seul devant le but vide (1-1). Dans la foulée, l’Herakles obtenait 3 pc consécutifs alors que le temps était arrêté : De Kerpel sleepait dans le haut du but (2-1).

Quatrième quart temps (4-2)
Soudainement menés, les Anversois passaient à l’offensive et Haring manquait la cible. A la 55e, il obtenait son premier pc, Timmermans déviant la balle de Uher. A la 58e, nouveau pc pour Uher : Haig arrêtait sur la ligne. De Winter tirait à côté. A la 61e, sur un service d’Arana, Hottlet et Keusters ratait le 3-1. A la 65e, l’Antwerp obtenait son 3e pc et Uher envoyait dans la lucarne (2-2). Tout était à refaire. Sur la relance, Haig marquait enfin son pc (3-2). La fin de la rencontre était lierroise et Keusters ponctuait sa bonne prestation par un revers meurtrier (4-2).



L'Orée prend ses 3 points namurois

Orée - Namur 6-1

Orée : Thieffry ; Raemdonck, Beckers, Cole, L. Willems ; Simar, Sidler, de Paeuw, Branicki ; Callioni, Domene puis Lockwood, Ferec, Duncan, Masso et Robbrecht.

Namur : Heyvaert ; De Moor, Cloots, Dieudonné ; Germain, Navez, Oguz, B. Weicker ; Pokorny, Andre, Gonzalez puis V. De Coqueau, P. De Coqueau, Vandenhaute, Cirillo et Joye.

Arbitres : MM. N.S. Stenier et R. Tinant

Cartes vertes : 45e Pokorny, 59e Cole

Les buts : 7e Simar (1-0), 21e Branicki (2-0), 24e Simar sur pc (3-0), 28e Masso (4-0), 56e de Paeuw sur pc (5-0), 62e Weicker (5-1) et 66e Callioni sur pc (6-1).

Contexte

Cette rencontre oppose les deux derniers de la poule A. Leurs objectifs avoués sont cependant totalement différents. En effet, alors que Namur revient parmi l’élite pour essayer d’y faire bonne figure, l’Orée vise un top 4 afin de pouvoir participer aux matchs à élimination directe en fin de saison. Pour son premier match à domicile, l’Orée va donc tenter de se relancer après sa défaite aux Dragons. Les Namurois vont quant à eux tout faire pour glaner leurs premiers points cette saison. Notons le retour de blessure de Viktor Lockwood et l’absence de Masson pour cause de maladie.

Premier quart-temps (1-0)

Début de match à sens unique. L'Orée pressait haut et ne laissait pas Namur respirer. Après seulement 2 minutes de jeux, Domene armait un shoot revers facilement repoussé par Heyvaert.

Namur tentait de relancer via de longs flicks mais sans grand succès. À la 7e minute, de Paeuw débordait sur le flang droit avant de trouver Ferec sur la baseline qui centrait pour Simar qui marquait sur une reprise en un temps.

À la 15e, Callioni remontait la balle seul sur plus de 50 yards avant d'armer un shoot qui passait juste à côté des buts namurois. À la 16e Namur pénétrait pour la première fois dans le cercle Oréen, Andre tentait un centre tir mais Thieffry écartait le danger. Fin du premier quart facilement contrôlé par l'Orée.

Deuxième quart-temps (4-0)

Le deuxième quart reprenait sur un rythme plus élevé, l'Orée faisait rapidement circuler la balle derrière pour trouver une ouverture.

A la 21e débordement de L. Willems et centre en retrait pour Branicki qui marque en un temps.

Domene tentait ensuite d'inquiéter Heyvaert d'un shoot à la retourne mais ce dernier écartait le danger facilement.

Sur un long, Simar trouvait facilement Callioni qui était poussé dans le dos en tête de cercle, premier pc pour l'Orée. Le pc était converti par Simar après une feinte de sleep de Domene.

À la 28e Masso marquait d'une reprise de volée en revers suite à un beau mouvement collectif oréen.

En fin de deuxième quart, Robbrecht débordait sur la gauche et obtenait un pc mais le sleep de Cole passait à côté.

Troisième quart-temps (4-0)

Le troisième quart reprenait comme les deux précédents, l'Orée gardait la possession de balle et tentait de construire tranquillement.

Après moins de trois minutes après la reprise, Domene allait chercher un pc qu'il tentait de convertir lui même mais son sleep trop axial était repoussé.

À la 40e, Namur obtenait sa première occasion après un bon travail d’ Oguz. Son centre puissant était dévié sur le poteau de Thieffry.

Namur tentait de relever la tête mais plusieurs erreurs individuelles les empêchaient d'inquiéter la défense de l’ Orée.

Pokorny recevait une carte verte (45’) après avoir applaudi l’arbitre.

À la 47e Sidler armait un shot revers qui frôlait le montant des buts Namurois.

Dans la foulée, Cole trouvait Simar qui remisait sur Callioni mais ce dernier effectuait un jeux dangereux en essayant d'armer son shoot.

En fin de troisième quart, de Paeuw pénétrait dans le cercle et armait un shoot mais il trouvait les guêtres de Heyvaert. Le troisième quart se terminait donc sans goal malgré une nette domination Oréenne.

Quatrième quart-temps (6-1)

Dès l'entame du dernier quart Domene se jouait de deux défenseurs Namurois mais son centre ne trouvait personne. Dans la foulée, Namur obtenait sa deuxième occasion mais l'envoi d'Oguz passait au-dessus du goal de Thieffry.

A la 56e l’ Orée obtenait un nouveau pc converti par de Paeuw après une phase brouillonne.

Callioni obtenait un nouveau pc. Le sleep de Domene était repoussé.

Cole recevait une carte verte (59’)

A la 62e Namur sauvait l'honneur par l'intermédiaire de Weicker via un shoot imparable hauteur planche.

L'Orée repartait directement à l'attaque mais le shoot de Simar était repoussé par Heyvaert.

Sur l'action suivante Robbrecht allait chercher un pc en provoquant un kick. Le pc était mal stoppé et Namur pouvait se dégager.

A la 66e, encore un pc obtenu cette fois-ci par Ferec et converti par Callioni suite à une phase.

Malgré des Namurois courageux l'Orée terminait tranquillement la rencontre en faisant circuler la balle.