La dernière journée de Division 1 n’a pas apporté de modification significative au classement. Avant-dernière, l’Indiana n’a pas réussi à se sauver alors que le Langeveld, qui commençait la journée à la 8e place, a assuré son maintien dans l’antichambre de l’élite.

Vu, pour une fois, l’absence de matches en Division d’Honneur, il y avait plusieurs centaines de spectateurs au White Star, dont une belle brochette d’internationaux, pour voir l’équipe locale donner la réplique au Racing 3. Le match tourna à la plus complète confusion des “Ratons”, nettement dominés en deuxième période. Le White prit deux fois l’avance avant la mi-temps sur des buts de raccroc (à chaque fois, un contrôle de balle approximatif qui se termina dans le but : d’abord Gaëtan Dykmans sur centre de son frère Arnaud, ensuite Elliot Mathieu. Entre les deux, Nicolas Chebaiki avait profité d’un rebond pour égaliser. A la reprise il n’y en eut plus que pour les Etoilés : Arnaud Dykmans sur un solo de son frère, puis Gauthier De Graer sur stroke et enfin une belle combinaison Bourg-Mathieu pour arriver à 5-1. Et entre-temps, Gaëtan Dykmans avait aussi tiré sur le piquet !

Cette victoire, pour plantureuse qu’elle soit, ne change rien au sort des deux équipes qui devront disputer des barrages pour le maintien. Le tirage au sort, effectué lundi midi, a désigné l’Ombrage comme adversaire du Racing 3 et la Raquette pour affronter le White Star. Match aller le 4 sur le terrain du club de D2, retour le 11 chez le club de D1.

Le Langeveld, qui pouvait se contenter d’un point à l’Amicale, n’a jamais été mis en difficulté. Stéphane Charlier (2) et Jérémy Zembsch sur pc lui assurèrent même une avance de 3 buts jusqu’à 3 minutes de la fin, moment où l’Amicale revint à 2-3 par Mathieu Conreur sur pc puis Julien Tilkens, mais ces buts comptèrent juste pour les statistiques.

Vu la large défaite du Racing, il suffisait d’un point à l’Indiana, en visite au Léo 3, pour jouer des barrages. Les Gantois y crurent l’espace d’une mi-temps. Après avoir ouvert la marque par Edouard Holcomb après 2 minutes à peine, ils égalisèrent encore juste avant le repos par Denis Wuyts sur pc, après que le Léo 3 fut revenu à 2-1 par Mathieu Enderlé et Tanguy Zimmer. Mais à la reprise, les Bruxellois tirèrent logiquement la couverture à eux et fixèrent les chiffres à 5-2 grâce à Boule Deltour, Zimmer sur stroke et Enderlé encore.

Les autres matches se jouaient pour du beurre. L’Orée, privée de ses jeunes qui jouaient…. en juniors et renforcée par quelques anciens de l’équipe 3, a atteint et même dépassé son objectif de 100 buts : il y en eut 102 grâce à Luca Masso (3), Florian Scopelitis (2) et deux des old timers Arnaud Van Geirt et Nicolas Quiévy. Uccle Sport donna la réplique par Pierre Tailleur, Renaud Lucas et Gilles Cuvelier (le plus beau but du match, nous dit-on). Score final : 3-7. La Rasante n’a pas voulu faire mentir sa réputation de coupeur de tête et a terminé par une victoire au Pingouin. C’était 0-1 au repos par David Delouvroy, les Aclots renversèrent ensuite la vapeur par Sylvain Bernard et Gaëtan Defalque mais Delouvroy encore, puis Simon Geens assurèrent la victoire woluwéenne (2-3). Enfin, le Well a terminé dignement la saison en ne laissant aucune chance au Saint-Georges : 3-0 avec un pc de Laurent Mis avant le repos (ça faisait longtemps !) et Mathias Gowie et Paul Ancher après la pause.