En demi-finale de World League, les Belges ont laissé la première place du groupe B à l'Allemagne au terme d'un match qu'ils ont largement dominé.

L'enjeu de ce match de poule B entre l'Allemagne et la Belgique est simple : la première place du groupe. Le vainqueur (l'Allemagne) affrontera soit la France, soit la Nouvelle-Zélande en quart de finale. Le perdant (la Belgique) défiera soit l'Espagne, soit la Nouvelle-Zélande.

Pour affronter l'Allemagne, Shane McLeod n'avait pas changé ses plans. Il n'y avait aucune raison de changer une équipe qui gagne. Le round d'observation durait quelques minutes avant que Dockier ne passe à côté d'un tip in devant Walter. Il venait de lancer un festival belge dans ce premier quart. Les Red Lions ont provoqué un pc à la 10e minute pour un jeu dangereux sur Boon. La combinaison ne donnait rien. Juste avant, un tip in de Briels frôlait la latte. Un effort de Charlier sur son flanc gauche arrivait jusqu'à un mètre du poteau de Walter. Les stats en disaient long sur ce premier quart 71 % de possession pour les Belges et 8 pénétrations à 4. Les Allemands se réveillaient durant les dernières 90 secondes avec un arrêt de Vanasch sur un tir de Furk.

Le deuxième quart temps était plus équilibré, mais les Red Lions provoquaient encore deux pc grâce à Wegnez et à Briels. Le premier de ce quart était mal stoppé. Si Luypaert ramenait la balle dans le cercle, Gougnard ne pouvait la dévier. Sur le 3e pc belge du match, le sleep d'Hendrickx était dévié par le défenseur sur sa ligne. Charlier, sur le flanc droit, avait alerté Walter. Même si ce but ne tombait pas, tout tournait bien pour les protégés de Shane McLeod. A 1minute 28 de la pause, la carte verte de Luypaert était lourde de conséquence. A 11 secondes de la pause, la défense belge était déréglée ce qui permettait aux Allemands de s'infiltrer sur le flanc gauche et trouver Miltkau qui poussait la balle entre les jambes de Vanasch. L'efficacité allemande était cruelle.

Le troisième quart temps était passionnant. Il commençait par l'égalisation de Van Doren. Le défenseur avançait avec la balle. Il entrait dans le cercle et tirait (1-1). Keusters tirait ensuite à côté de la balle dans le cercle alors qu'il était bien placé. A la 39e minute, De Kerpel, pour un contact un peu trop viril, prenait une carte jaune. Cette fois, les Belges n'étaient pas déstabilisés. Sur un long flick, le contrôle de Gougnard était parfait. Il avançait de quelques pas et tirait entre les jambes du keeper allemand (2-1). Quelques minutes plus tard, les Allemands, sur leur premier pc, rétablissaient la parité au marquoir à la suite d'un sleep de Windfeder.

Le dernier quart temps était indécis car la domination des Lions était contrée par l'efficacité des Allemands. D'ailleurs, le dernier but tombait du côté de la Mannschaft à la suite d'un recours à la video pour confirmer que la balle avait été déviée dans le cercle (2-3). A une minute 56 de la fin, Briels offrait le 4e pc des Reds qui amenait le 5e car le sleep de Boon était touché du pied par le premier sorteur. Les Allemands demandaient la video. Le pc était confirmé, mais la combinaison était ratée. Denayer tirait dans la lucarne, mais Walter s'envolait pour offrir les 3 points aux Allemands.

Les Belges ont provoqué de nombreuses occasions et ont eu plus du double de pénétrations dans le cercle. Même constat sur les pc.

Néanmoins, ce sont bien les Allemands qui ont remporté le match. On apprend des défaites. Le prochain match aura lieu lundi.

Plus tôt dans la journée, on a assisté à l'élimination sans gloire de l'Afrique du Sud qui a perdu face à l'Egypte. Souvenez-vous, la Belgique avait mis un cinglant 10-0 à ces Egyptiens. Les Belges joueront donc lundi face à une Afrique du Sud qui devra absolument prendre les trois points pour se qualifier pour les quarts de finale.

Dans l'autre groupe, l'Australie, qui a battu la Nouvelle-Zélande, s'est assurée de la première place alors que l'Espagne a condamné la France à la 4e place.

Belgique : Vanasch ; van Doren, Hendrickx, Luypaert, Stockbroeckx ; Meurmans, Denayer, Gougnard ; Boon, Briels, Dockier ; Charlier, Keusters, Boccard, De Kerpel, De Sloover, Wegnez.

Allemagne : Walter ; Muller, Windfeder, Gomoll, M. Grambusch, Trompertz, Herzbruch, Rabente, T. Grambusch, Furk, Wellen ; Rurh, Linnekogel, Zwicker, Miltkau, Meyer, Weinke

Les arbitres : MM. J. Wright (AfS) et R. Prasad (Ind)

Carte verte : 29e Luypaert

Carte jaune : 39e De Kerpel

Les buts : 30e Miltkau (0-1), 32e Van Doren (1-1), 40e Gougnard (2-1), 43e Windfeder sur pc (2-2), 54e Linnekogel (2-3)



Les résultats du jour

Groupe A

France – Espagne 0-2

Nouvelle-Zélande – Australie 1-2

1. Australie 9 ; 2. Espagne 6 ; Nouvelle-Zélande (3 matches) 4, 4. France

Groupe B

Egypte – Afrique du Sud 2-1

Belgique – Allemagne 2-3

1. Allemagne 9 ; 2. Belgique 6 ; 3. Irlande 6 ; 4. Egypte 3 ; Afrique du Sud 0.