Les Diables Rouges terminent derniers

Hockey

Jean-François Jourdain

Publié le

La Belgique n'a pu éviter la dernière place du grand tournoi qu'elle organisait pour la première fois. Quoi de plus normal, nous rétorquera-t-on, puisque les Belges étaient également les plus mal placés au classement mondial avant de commencer l'épreuve ? C'est à la fois vrai et faux. Car contre les deux finalistes de l'épreuve, les Diables ont remporté une victoire et forcé un match nul en étant de loin les plus près de l'emporter; en revanche, contre les nations à leur portée, ils ont à chaque fois cruellement failli. Un constat qui ne manque pas de provoquer l'inquiétude à 7 semaines du championnat d'Europe (voir ci-contre).

Dimanche, devant un public toujours nombreux malgré l'heure peu propice (12h30) et la perspective peu réjouissante de lutter pour la 5e place, les Diables ont bien entamé le match et mené rapidement 2-0 sur des pc convertis par Jérôme Dekeyser. S'il n'y a qu'une bonne nouvelle à retenir de ce tournoi, c'est que la Belgique a retrouvé un penalty corner, qui lui faisait cruellement défaut depuis la blessure de Zoulou Brulé en 2005 à Leipzig, et ensuite son retrait de l'équipe nationale par crainte de risquer de sérieux ennuis physiques.

Malheureusement, un avantage de deux buts n'est plus une garantie solide dans le hockey moderne et il ne fallut que deux minutes aux Nippons pour égaliser, d'abord sur le rebond d'un tir dévié par De Greve, puis sur leur premier pc, signé Yamabori (comme au premier match...). Tour à tour A. Ito et Gougnard ratèrent ensuite l'occasion de donner l'avance à leurs couleurs.

A la reprise, déforcé par le retrait sur blessure de Bourdeaud'hui (qui suivait celui de Briels, blessé à la cheville après 3 minutes à peine), l'entrejeu belge sombra petit à petit et il n'y en eut plus que pour les Japonais qui collectionnèrent les pc, jusqu'à obtenir un stroke transformé par Yoshida (57e). En fin de match, profitant d'une supériorité numérique, les Diables produisirent un dernier effort et égalisèrent par De Cock, mais ce fut pour voir les Japonais partir en contre sur un pc belge et enlever la victoire...

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous