Statu quo total pour cette ultime journée du premier tour : les quatre équipes en tête mardi passé joueront le titre dans les semaines à venir. Par un curieux hasard du calendrier, ces quatre clubs se retrouvaient ce dimanche dans une salle du Collège Saint-Pierre bien remplie. D'entrée le White Star se fit très peur en entamant mal sa rencontre contre l'Orée. Menés 6-3 à quelques minutes de la fin, les Etoilés ne trouvèrent leur salut que grâce à trois pc transformés par l'inévitable Grégory Gucassoff (6-6). "Nous avons été un peu naïfs en fin de partie, regrettait Lionel Sempoux de l'Orée. C'est dommage car je pense que nous méritions de gagner même si le match était très équilibré."

Le Beerschot termine en force

Opposés à Uccle Sport - vainqueur de son premier match (5-9) face un Waterloo Ducks version light - les Everois avaient tout intérêt à l'emporter pour se rassurer définitivement sur leur sort. Mission accomplie pour les Etoilés au cours d'une rencontre qu'ils contrôlèrent sobrement (4-6). "Nous nous sommes mis une pression inutile en perdant bêtement contre le Beerschot la semaine passée., mais les choses sont rentrées dans l'ordre et cela nous servira de leçon. Le groupe a une grosse envie et je suis confiant pour la suite ", analysait Philippe Verdonck, le coach du White.

Le dernier match opposant le Watdu à L'Orée n'avait plus d'enjeu, les deux équipes étant déjà qualifiées. "Ce fut un match gentil entre deux équipes fatiguées", résumait Lionel Sempoux. Au final, une victoire woluwéenne (8-3). Dans la salle des battus à Sint-Job-in-'t-Goor, le Léo et l'Héraklès, les deux seules équipes qui avaient encore des ambitions, se sont neutralisées (6-6). Score qui éliminait les deux équipes....Le Léo avait déjà perdu toutes espérances en s'inclinant plus tôt face à un Beerschot requinqué. Les Ours, qui renvoyèrent le Baudouin à ses études (5-17), peuvent nourrir des regrets de ne pas avoir entamé la compétition sérieusement. Le Baudouin a quant à lui confirmé son statut de maillon faible en concédant encore 36 buts hier (défaite 19-5 face à l'Héraklès) et en conservant son compteur bloqué sur un triste zéro pointé.