Sans langue de bois, Jérémy Schuermans, ardent défenseur de cette période de l'année, fustige certains responsables.

"J'adore jouer en salle, mais je regrette que les équipes ne soient pas plus compétitives, souligne le médian. Trop peu de groupes affichent complet en raison du départ des internationaux. Trop d'équipes et de joueurs délaissent volontairement ou non la saison en indoor. Un exemple de ce symptôme ? Les gardiens ! Aucune équipe du play-off n'évolue avec son propre dernier rempart. Vu le calendrier, tous les étudiants sont d'office rayés des tablettes en raison des examens. Justement, concernant l'agenda, je ne comprends pas qu'on décapite les finales des plus jeunes joueurs. En programmant la phase finale le premier week-end des vacances de Carnaval, la Fédération ne doit pas s'étonner de voir les équipes décimées. La majorité des jeunes sont aux sports d'hiver. A nouveau, tout n'a pas été mis en place pour trouver une solution. La question de l'arbitrage est également délicate. Souvent, cela se passe bien. Mais les arbitres nationaux ont délaissé l'élite il y a quelques années à cause de nombreux points de discorde. En revanche, la nouvelle règle qui stipule que le passage en force est annulé est appréciée par l'ensemble des joueurs."