Hockey


Le Racing reste invaincu malgré une opposition redoutable pendant 45 minutes

Orée - Racing 2-2

Orée : Thieffry ; Beckers, L. Cole, S. Cole, Lockkwood ; de Paeuw, Masson, Simar ; Domen,e, Callioni, Masso ; Puis Ferec, Sidler, Robbrecht, Branicki, Raemdonck

Racing : Gucassoff ; Torras, Harte, Delavignette, Vanwetter ; Truyens, Wegnez, Meurmans ; Boon, Charlier, Garcia ; Puis Lambeau, de Chaffoy, Cayphas, Weyers

Les arbitres : MM. G. Boutte et M. Pontus

Cartes vertes : 56e Masso, 59e Callioni

Cartes jaunes : 62e Truyens, 68e Torras

Les buts : 4e Callioni (1-0), 42e Callioni (2-0), 57e Wegnez (2-1), 67e Boon (2-2)

Premier quart temps 1-0

La première place du groupe était en jeu lors de ce match entre l'Orée et le Racing. L'Orée était la première équipe à déborder sur le flanc gauche via Lockwood puis le flanc droit. Sur une récupération subtile d'Alex de Paeuw dans le milieu, le milieu remontait le terrain, passait pour Domene qui écartait avant un centre au 2e poteau pour Callioni. L'Argentin frôlait le doublé, mais Gucassoff stoppait son incursion sur le flanc gauche. Entretemps, Boon avait réussi à entrer dans le cercle. Le Racing était surtout dangereux avec ce tir de Weyers, mais Thieffry était impeccable. La balle était déjà dans le cercle adverse. Robbrecht ne pouvait la dévier. Le match était intense. Wegnez y allait aussi de son tir, mais il aurait pu avoir un pc. Masson tirait dans la foulée sur Gucassoff. Quel début de match intense ! Une déviation dans le dos de Masso provoquait le premier pc à la 13e minute. Domene n'était pas sur le terrain. Cole sleepait à côté. Le sprint de Masso était spectaculaire. Il prenait plusieurs mètres à tout le monde.

Deuxième quart temps 1-0

Le 2e quart démarrait avec une occasion en or pour Masso qui ne déviait pas assez un bon centre. Alex De Chaffoy ne cessait d'hurler aux attaquants de jouer de manière verticale. La verticalité venait plutôt du jeu oréen. Masson s'illustrait à son tour, mais Delavignette était nickel. Domene aussi avait la balle du 2-0. L'Orée prenait de plus en plus l'ascendant dans ce 2e quart. Callioni excitait le public en interceptant une balle du bout du stick, en passant Harte. Il effaçait même Gucassoff qui était sorti en tête de cercle, mais il poussait la balle à quelques centimètres du but. Simar aussi tentait une frappe dans le cercle. A côté. Le Racing répondait avec un centre de Weyers qui était touché du pied par Charlier. A la 30e minute, le Racing obtenait son premier pc. Re pc. La défense de l'Orée connaissait sa première minute de panique pour écarter la balle du cercle, mais le sleep de l'Irlandais Harte était stoppé. Alex de Paeuw répondait par une accélération et des changements de direction dont il a le secret. Le Racing, mené 0-1, s'en sortait bien à la pause. Le Racing ne jouait qu'à 70 % de ses possibilités.

Troisième quart temps 2-0

Après la pause, Callioni recevait une longue passe, mais son tir filait dans les nuages. Charlier réalisait le même tir. Callioni ponctuait un superbe contre (2-0). Thieffry gardait le zéro sur une déviation dans le troupeau. A nouveau, l'Orée jouait collectivement pour amener la balle sur le stick de Masson qui entrait dans le cercle. Son centre traversait le cercle. Le troisième quart temps s'achevait avec la confirmation que l'Orée dominait les débats. Le Racing ne parvenait pas prendre le dessus.

Quatrième quart temps 2-2

Le dernier quart voyait d'abord Achille De Chaffoy tirait entre les guêtre de Thieffry qui ne se laissait pas surprendre. Boon déviait ensuite, mais le keeper restait attentif. Masso prenait une verte pour avoir fait trébucher Charlier dans le centre. Wegnez déviait un centre tendu à la 57e minute (2-1). La défense de l'Orée était fort passive sur ce coup. Callioni voyait vert à la 59e minute et le Racing manquait une double occasion. Delavignette offrait un contre à Wegnez qui ralait sur le coup de sifflet de l'arbitre. Truyens prenait une jaune de 10 minutes ! La verte reçue se transformait en jaune pour rouspétance. Son geste défensif semblait plutôt à admirer qu'à siffler. Le Racing, réduit à 10, obtenait le 3e pc. Thieffry touchait du sabot et déviait le sleep dans sa lucarne (2-2). Torras prenait une jaune. La fin de match était tendue, mais la rencontre s'achevait sur un partage qui ne plaisait pas du tout à l'Orée. Les Woluwéens n'ont pas osé jouer le dernier quart temps. La première place du groupe A reste donc dévolue au Racing. Le Racing est toujours invaincu en championnat cette année.



Le Brax ne jouera pas les quarts

Braxgata - Dragons 1-2

Braxgata: Van Rysselberghe; Loots, Luypaert, Clément, Hannes; Baart, Adriaensen, Devis; Inglis, Robinet, Van Biesen; puis O. Biekens, Briels, Magee, Van Cleynenbreugel, T. Biekens.

Dragons: Walter; Lootens, Noblett, O'Donoghue, L. Willems; Denayer, Shimmins, Rubens; Van Aubel, T. Willems, Thys; puis Uher, Luyten, Raes et Bakhuis.

Les arbitres: MM. N. Marchant et G. Uyttenhove

Cartes vertes: 23e Van Aubel, 59e Shimmins

Les buts: 20e Van Aubel (0-1), 38e Clément (1-1) , 40e T. Willems (1-2)


Le Brax recevait à Boom le Dragons. Les boomois jouaient leur dernière carte pour une qualification pour les play-off. Seule une victoire pouvait leur permettre d'y croire encore.

Premier quart: 0-0

Le Brax avait la possession en début de match et se créeait la premiere occasion du match sur pc à la 3ème minute. Le sleep de Luypaert partait bien et trompait Walter. Le but était annulé car la balle n'avait pas été stoppée dans le cercle. Le Brax continuait et Baart passait à Tobias Biekens qui débordait et centrait en retrait mais personne n'était à la réception. Le Dragons prenait ensuite le contrôle de la balle. Tommy Willems tirait vers le but, et Raes deviait subtilement la balle devant le gardien. Cela touchait la transversale. Presque dans la foulée, les visiteurs obtenaient un pc qu''O'Donoghue jouait en phase vers Uher, cela donnait un second pc qui était mal stoppé. Le Brax parvenait à se dégager. En fin de premier quart, Van Biesen passait dans le cercle mais ne trouvait pas ses partenaires.

Deuxième quart (0-1)

Thys remettait la balle en jeu d'une louche vers Denayer qui débordait et centrait pour le même Thys, un rien trop court. Le Dragons prenait les commandes du match après une inspiration géniale de Tommy Willems. Il recevait une balle sur le flanc droit et louchait pour Van Aubel esseulé dans ke cercle qui smatchait dans le but. L'un des gestes du weekend assurément. Le Brax réagissait avec Baart qui essayait d'alerter ses avants sans succès. Le Dragons obtenait un pc. O'Donoghue sleepait à ras de terre sur la droite du gardien, mais Van Rysselberghe était vigilant. En toute fin de mi-temps, Robinet était tout proche d'égaliser l

la il ne parvenait pas à tromper Walter. Il obtenait un pc. Luypaert ne sleepait pas et jouait sur son revers. La défense du Dragons se dégageait.

Troisième quart (1-2)

Tanguy Clement égalisait pour le Brax en tout début de quart. Il longeait le cercle avant d'y pénétrer et d'armer un flat puissant dans le but de Walter. Le Dragons réagissait directement, avec les mêmes protagonistes que sur le premier but. Cette fois, c'était Van Aubel qui débordait et centrait en retrait pour Tommy Willems qui, dos au but, tirait en revers dans le but. Ensuite, Luyten obtenait un pc. Le sleep d'O'Donoghue etait considéré comme dangereux. Walter stoppait du gant une tentative du Brax. Après une belle combinaison impliquait Biekens, Devis marquait de près, mais le but était annulé pour une faute peu évidente.

Quatrième quart 1-2

Shimmins écopait d'une carte verte. Dans la foulée, le Brax obtenait un pc. Luypaert envoyait un sleep surpuissant que Walter stoppait. Sur la suite de l'action, le Brax obtenait un nouveau pc que le sorteur du Dragons interceptait. La tension augmentait. Thys débordait et jouait vers le but d'un centre tir qui longeait le goal du Brax. Le Dragons était regroupé dans sa moitié de terrain et jouait le contre. Le Brax sortait son gardien en fin de match. Le Brax obtenait un pc en toute fin de match. Le sleep de Luypaert était arrêté fautivement. L'ultime sleep de Luypaert passait à côté. Le Dragons l'emporte contre une équipe du Brax qui a joué un bon match.

Le Daring perd ses dernières illusions

Daring - Herakles 2-3

Daring : Szymczyk, Simpson, Schoonjans, Ponthieu, Legrain, Genestet, Dykmans, Matheson, Van Linthoudt, Vander Gracht, Steyrer, puis Denis, Stanzl, Hermans, Germain et Charlier.

Herakles : Timmermans, Haig, Hens, M. Donck, A. Leclef, D. Leclef, V. Donck, De Kerpel, Sanz, Keusters, Jenness, puis Creffier, Hottlet, Agulleiro, Vazquez et Duncan.

Les arbitres : MM. S. Michielsen et X. Voet.

Carte jaune : 70e De Kerpel

Carte rouge : 68e Agulleiro.

Les buts : 2e Dykmans (1-0); 15e Sanz (1-1); 18e Jenness (1-2); 52e Duncan (1-3); 56e Dykmans sur pc (2-3).

Premier quart-temps : 1-2

Aucun round d'observation dans ce match décisif pour éviter le play-down : après deux minutes, Dykmans entre dans le cercle et arme un revers dévastateur (1-0). Du coup, le Daring revient potentiellement à un point de l'Herakles. Timmermans sauve son camp sur une infiltration de Denis après 10 minutes. Les Lierrois reprennent leurs esprits et sur un centre en retrait, Sanz arme à son tour un revers qui file dans le coin du but. Un but magnifique (1-1). Les Molenbeekois accusent le coup et à quelques secondes de la fin du quart-temps, Jenness se retrouve tout seul dans le cercle et son revers (encore !);, diabolique de précision, entre dans la cage via le piquet (1-2).

Deuxième quart-temps : 1-2

Il se passe peu de chose, l'Herakles se contentant de contrôler les débats. A la 23e une montée d'Alexis Leclef lui permet d'envoyer un centre en retrait pour Marco Donck qui rentre dans le cercle mais Szymczyk sauve son camp. A cinq minutes de la mi-temps, un centre de Dykmans passe devant le but alors que deux joueurs du Daring se gênent pour conclure. Une belle occasion ! A la 34e, Van Linthoudt tente une percée en force, mais Timmermans sauve en corner. Premier pc pour le Daring, qui ne donne rien. Sur le contre, Hottlet combine avec Agulleiro pour Sanz, qui essaie de marquer lui-même et se heurte à Szymczyk plutôt que de repasser à l'Argentin, mieux placé.

Troisième quart-temps : 1-3

C'est une bataille de pc qui s'engage, mais ils sont tous improductifs. A la 41e Dykmans centre pour Schoonjans qui tire juste à côté du but. Sur le troisième pc molenbeekois, le tir de Steyrer rase la transversale. Dans l'autre camp, Hottlet et Keuster se heurtent à Szymczyk. Juste avant le coup de sifflet, M. Donck glisse la balle à Duncan qui envoie la balle à côté. Mais quelques secondes plus tard, Agulleiro centre pour l'Irlandais qui, isolé devant le but vide, marque tranquillement (1-3).

Quatrième quart-temps : 2-3

Obligé de marquer trois fois, le Daring prend des risques. Jenness, par deux fois, perd son duel contre Szymczyk. A la 56e, sur le 4e pc du Daring, Dykmans décidément en grande forme réduit l'écart (2-3). Mais le Daring ne va pas plus loin. John Bessell fait sortir son gardien pour créer le surnombre à la 66e. Le Daring obtient un dernier pc mais Timmermans sauve le sleep de Dykmans. L'Herakles obtient aussi un pc, Agulleiro se retrouve à terre et distribue un coup de stick qui lui vaut une exclusion. Sur l'avant-dernière attaque du Daring, De Kerpel commet une faute nécessaire et voit jaune : l'Herakles est à 8 joueurs de champ contre 11, mais le coup de sifflet final retentit. Le Daring est en play-down.


Les autres matches

Antwerp - Beerschot 1-2

11e Bourg (0-1), 26e Stockbroekx (1-1), 35e Perez (1-2)

Gantoise - Watducks 1-5

9e Pangrazio (0-1), 11e Boccard (0-2), 29e Van Lierde (0-3), 37e Boccard (0-4), 48e Bertrand (0-5), 68e Salis (1-5)

White Star - Léopold 0-8

13e Brunet (0-1), 32e Degroote (0-2), 35e Russell (0-3), 38e Zimmer (0-4), 39e A. Verdussen (0-5), 63e Russell (0-6), 67e Baumgarten (0-7), 68e Baumgarten (0-8)