© AP

Hockey

Les Jeux ne sont pas (encore) faits

JEAN-FRANÇOIS JOURDAIN

Publié le - Mis à jour le

ENVOYÉ SPÉCIAL À MADRID

La Belgique a remporté une indispensable mais suffisante victoire contre la Malaisie, une très vieille connaissance qui ne leur avait pas toujours réussi ces dernières années. Que l'on songe à Barcelone (96) ou Kuala Lumpur (97) où les Asiatiques barrèrent la route des compétitions majeures aux Belges. Contre une équipe sans génie et abusant de la louche, mais bien organisée défensivement - elle avait d'ailleurs tenu tête la veille au Pakistan, ce qui est incontestablement une référence - les Diables Rouges prirent tout de suite le match en main, et, après quelques escarmouches dans lesquelles s'illustra Reckinger, ouvrirent la marque par Mike Dewever après un quart d'heure de jeu sur une balle en chandelle mal maîtrisée par la défense malaisienne. «La balle monte, redescend et rebondit devant la ligne, pendant que le défenseur s'emberlificote», décrivait le jeune Bruxellois, en grande forme actuellement. Les Diables semblaient parfaitement contrôler la rencontre, lorsqu'une stupide perte de balle de Gilles Petre, suivie d'une faute tout aussi stupide, provoqua un penalty corner pour les Malaisiens, transformé par leur capitaine Shanmuganathan pour faire 1-1. Caramba, encore raté! Tout était à refaire.

«A ce moment, il y a eu un moment de flottement dans l'équipe», concédait après le match le capitaine Pitch Letier. «On se disait: c'est quand même pas possible! Mais lorsque nous avons repris l'avance, on savait chacun ce qu'on devait faire quand ils approchaient de nos 25 yards, et nous n'avons pas paniqué.»

Premier objectif atteint

La délivrance allait venir à la 50e minute, sur une contre-attaque qui faisait suite... au 4e penalty corner malaisien: débordement de Maxime Luycx à droite et centre au deuxième montant où la volée de Zoulou Brulé fut sans pardon (2-1). «Nous savions que nous avions notre destin en main», exultait le Nivellois. «Aujourd'hui, nous avons vraiment joué à 200pc. Cette victoire représente notre premier objectif. Maintenant vient le second, on va bien profiter de notre jour de repos même si la fatigue ne se ressent pas dans le groupe.» Les Belges n'allaient pas se laisser surprendre une deuxième fois. Malgré une carte jaune en fin de match pour Patrice Houssein, ils n'allaient plus concéder qu'un seul penalty corner, improductif.

La première victoire des Diables Rouges était un fait, à l'issue de ce qui fut probablement leur meilleur match du tournoi. Comme quoi, ils ne sont jamais aussi forts que lorsqu'ils ont le dos au mur! Et pour la première fois du tournoi, ils ont réussi à tenir un résultat après avoir pris l'avance.

Voilà quelques facteurs encourageants avant d'affronter le monstre sacré qu'est la Grande-Bretagne.

BELGIQUE: De Greve, Coudron, Renaer, Letier, Petre, Dijkshoorn, Van den Balck, L. Vandeweghe, Reckinger, Luycx, Ch. Vandeweghe, puis Brulé, Goldberg, Dewever et Houssein.

MALAISIE: Jamaluddin, Rahim, L. Kali Kavadan, Bakar, Shanmuganathan, Mohd Nor, K. Kali Kavadan, Misron, Abu, Chua, Mohan, puis T.R. et M.R. Mohamad, Krisha Murthy.

ARBITRES: MM. H. Jamson (Ang) et S.Putra (Can).

CARTE JAUNE: 67e Houssein.

LES BUTS: 15e Dewever (1-0); 31e Shanmuganathan sur pc (1-1); 49e Brulé (2-1).

© Les Sports 2004

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous