UCCLE SPORT

2-2

LÉOPOLD

Beaucoup de monde, comme il fallait s'y attendre, dans ce derby ucclois à l'ancienne qui mettait en jeu la première place. Si le match ne fut incontestablement pas d'une grande qualité technique, il valut en revanche par un suspense de tous les instants. Pourtant, la rencontre fut très longue à démarrer. Il fallut carrément attendre 22 minutes pour noter une phase intéressante, et ce fut but pour le même prix ! Alex Letier perça par le centre et décocha le premier tir cadré du match. Xavier Peeters avait sans doute vu Moulin Rouge au cinéma cette semaine : il esquissa un geste de ballerine et leva le pied, la balle entrant dans le but à bon marché (1-0).

Le Léo réagit et se créa deux pc improductifs. John Toussaint testa la vigilance de Moraux et le tir d'Antoine Denis s'égara à côté. Mais quelques secondes plus tard, un centre venu de la gauche permit à Jérôme Toussaint de tromper Moraux en deux temps (1-1). Fin du premier acte.

Mis en appétit, le Léo en voulut davantage. On rejouait depuis trois minutes lorsqu'Antoine Denis transforma le troisième pc visiteur pour donner l'avance à son équipe. Uccle accusa le coup (un seul pc sur l'ensemble du match !) même si un tir croisé de Christophe Moraux lécha l'objectif. Alors que les pc léonins s'accumulaient (il y en eut 7 au total), Uccle semblait très mal embarqué.

Toutefois, le dernier quart d'heure des protégés d'Alain Geens fut mené tambour battant. A un quart d'heure de la fin, Alex Letier sema la panique sur la droite avant de servir un caviar à Robin Geens. De retour de suspension, le fils de l'entraîneur fit parler la poudre d'un envoi sec et bien placé (2-2).

L'espoir avait changé de camp et les mêmes joueurs faillirent concocter le n°3, la conclusion laissant cette fois à désirer. Intenable, Alex Letier faillit gagner le match à lui tout seul en contraignant Enderlé à la faute (sauvetage au-dessus de l'épaule) alors qu'on disputait les arrêts de jeu. Hélas pour lui et son équipe, Jérémy Zembsch envoya un tir digne d'un préminime... permettant à la logique sportive de demeurer intacte.

© La Libre Belgique 2001