Le Dragons a remporté une victoire logique sur son voisin et rival du nord d’Anvers. N’en déduisez cependant pas que l’Antwerp ait été balayé dans le jeu : rien ne serait plus faux, mais les Brasschaatois, dont l’équipe ne comporte quasi plus de point faible, défendirent excellemment et se montrèrent efficaces sur pc.

Tout le contraire de l’Antwerp. Un premier pc signé Brulé nécessita une parade miraculeuse de Welten, puis le Nivellois envoya un tir tranchant à côté du but et Dewever croqua son essai, seul devant Welten après une bonne déviation de De Vos. Alors que l’Antwerp forçait son premier par Kholopov, à peine entré au jeu, Welten devait encore s’employer dans l’autre camp sur un 2e pc de Brulé et deux essais en revers de Jeffrey Thys, bien saignant. Ce ne fut d’ailleurs nullement une surprise si c’est précisément lui qui se retrouva à la conclusion d’une phase de pc initiée par Dekeyser à la 24e minute (1-0). Piqué au vif, l’Antwerp domina carrément jusqu’au repos. Un but sur pc fut annulé, mais Laddyn mit fin à une autre phase sur le 3e pc visiteur. Entre-temps, Briels avait raté l’occasion de doubler l’écart après un joli une-deux avec Dewever.

A la reprise, le Dragons força un 4e pc et Dekeyser rendit l’avance à son équipe. Peu après, Briels, malheureux à la conclusion, rata le K.O. L’Antwerp domina, mais stérilement, et Wilm Thys eut deux réflexes appropriés sur pc devant Commens puis sur le rebond de Kholopov. A un quart d’heure de la fin le match prit tournure lorsque Briels exploita un rebond de pc de Dekeyser (3-1). L’Antwerp jeta toutes ses forces dans la bataille et W. Thys para encore un tir de Clerckx et un pc de Kholopov. Plus efficace, Jeffrey Thys mit un point final à l’explication sur passe de Denayer (4-1).