ÉCLAIRAGE

Si les cieux le permettent, les amateurs de hockey sur gazon retrouveront ce dimanche le chemin des terrains synthétiques du Royaume. Au niveau de la division 1 belge, de nombreux matchs de cette reprise vaudront le détour, notamment le derby bruxellois entre Uccle Sport et l'Orée, tous deux auteurs d'une première partie de saison assez fébrile, ou surtout les explosifs Antwerp-Waterloo Ducks ou Léopold-Dragons, avec une place en play-off en toile de fond.

Quoi qu'il en soit, l'Association royale belge de hockey a décidé d'adopter dès ce début 2003 les nouvelles règles édictées par la Fédération internationale, d'application à titre expérimental lors des compétitions internationales pendant un an.

Deux changements qui interviennent donc en plein milieu de la saison en Belgique, ce qui pourrait fausser celle-ci, souligneront les esprits chagrins.

Il était cependant nécessaire que les joueurs de notre élite s'adaptent rapidement à ces différences d'envergure, notamment concernant les phases de pc, primordiales dans le hockey moderne. Les échéances de notre équipe nationale approchent en effet à grands pas, l'Euro 2003 se déroulant en Espagne en septembre prochain. Dès lors, autant mettre tous les atouts de son côté d'ici-là.

De plus, ces changements de règles sont les mêmes pour tout le monde, il n'y a donc aucune raison qu'ils favorisent une équipe plutôt qu'une autre...

Plus de stopping

Le premier changement de règles spécifie qu'un défenseur (autre que le gardien) peut dorénavant arrêter un tir vers le but du stick, au-dessus de l'épaule. Ce qui vaut donc uniquement lors d'un `vrai´

ir en direction du but par un attaquant, et non à plus d'un mètre de celui-ci! Les défenseurs qui le feraient par inadvertance seraient alors sanctionnés pour cette faute de stick par un penalty-corner. Pour l'arbitrage, cette modification ne devrait pas poser de problème majeur. Soulignons cependant que le défenseur qui utilise ce point du règlement (à savoir `cueillir´ la balle au-dessus de l'épaule sur la ligne de but, ou juste devant celle-ci) ne peut ni frapper la balle, ni (à l'opposé du gardien, qui en a la permission) faire de sticks dans l'ensemble du cercle.

Le deuxième changement se situe lors d'une phase de penalty-corner. Lors du tiré, la balle ne devra plus être stoppée. Comme auparavant, aucun tir vers le but n'est cependant autorisé avant que la balle ne soit entièrement sortie du cercle et le premier tir est limité à la hauteur de planche.

Un grand nombre d'équipes continueront probablement à utiliser la plupart des variantes actuellement connues -une majorité des tireurs de pc préfèrent que la balle soit stoppée, en tout ou en partie... -, mais nous n'aurons plus toutes ces discussions sur les décisions arbitrales litigieuses au niveau de l'arrêt complet ou non de la balle. Les arbitres devront continuer cependant à bien vérifier que la balle sorte complètement du cercle, ainsi que la non-utilisation de la main par l'éventuel stoppeur...

© Les Sports 2003