Des buts de Truyens, Dohmen et van Aubel ont envoyé la Belgique en finale contre l'Argentine.

Thomas Briels participe pour la troisième fois aux Jeux Olympiques avec l'équipe belge de hockey. Après une neuvième et une cinquième place, les Red Lions ont assuré jeudi leur place en finale, synonyme de médaille d'or ou d'argent.

"C'est incroyable. Nous obtenons ici la récompense de tant d'années de dur travail. Les joueurs, le staff, tout ceux en Belgique qui ont dépensé tant d'énergie pour cette équipe sont récompensés. Je dois encore réaliser que nous sommes en finale olympique", a ajouté Briels après la victoire 3-1 jeudi face aux Pays-Bas. Il y a dix ans, quand j'ai commencé comme international, nous prenions des raclées à chaque fois que nous devions jouer contre des équipes du top. Et maintenant, nous battons les Pays-Bas en demi-finale." La médaille d'argent est déjà une grande satisfaction, "mais nous pouvons faire mieux", sourit Briels. "Nous jouons un très bon tournoi. Il y a une vraie équipe sur le terrain. Si l'on regarde les sept matches que nous avons joué ici, nous en avons encore sous la pédale. Le match contre l'Argentine sera difficile. C'est une équipe avec une vraie mentalité de combat, je crains même un certain "antihockey". Mais je n'y pense pas encore, je veux profiter."


"Nous nous sommes battus comme des lions"

Le gardien des Red Lions Vincent Vanasch s'est montré une nouvelle fois fiable. Grâce à plusieurs belles parades, il a été l'un des hommes clés de la victoire des Belges mardi face aux Pays-Bas 3-1, qualificative pour la finale olympique.

"J'ai eu beaucoup de travail aujourd'hui, mais ce n'était pas grave. C'était un peu mon match car j'ai joué pendant deux ans aux Pays-Bas. Je connaissais plusieurs joueurs dans le camp d'en face, certains sont même des amis. J'ai beaucoup appris des Néerlandais et je dois également les remercier, même si le dois avant tout saluer mes co-équipiers. Nous nous sommes battus comme des lions. Nous sommes en finale." "Maintenant, la seule couleur qui compte est l'or", affirme Vanasch. "Contre l'Argentine jeudi, je m'attends à une véritable guerre sur le terrain. Ce ne sera sans doute pas un beau match, mais je suis certain que nous pouvons gagner."


"Ce succès est le fruit de plusieurs années d'efforts"

Pierre-Olivier Beckers a assisté mardi à Rio à la victoire des Red Lions en demi-finale de hockey face aux Pays-Bas.

"C'est incroyable, merveilleux. Nous avons joué un match extraordinaire, avec beaucoup de maturité sur le terrain", a réagi le président du Comité Olympique Interfédéral Belge (COIB) Pierre-Olivier Beckers, selon qui cette victoire est le fruit de nombreuses années de travail. "Le succès de ce soir n'est pas un succès en lui-même mais le fruit d'au moins 16 ans de durs efforts réalisés par plusieurs générations de joueurs, de membres du staff, de la fédération et du COIB. Il est encore difficile de réaliser la progression effectuée depuis les jeux de Pékin en 2008 (où les hockeyeurs avaient terminé à la 9e place). Cela démontre que nous devons croire au talent de nos athlètes." Juste avant cette qualification historique, Pierre-Olivier Beckers a eu une autre raison de se réjouir avec la médaille de bronze remportée par Jolien D'hoore dans l'épreuve omnium de cyclisme sur piste. Avec six médailles, la délégation belge réalise les meilleurs JO depuis Atlanta en 1996. "Et ce n'est peut-être pas fini", affirme M. Beckers, qui a également salué les quatrièmes places d'Evi Van Acker, Thomas Pieters et Hannes Obreno. "Nous pouvons être fiers de notre équipe belge. C'est un succès. Je suis un président très heureux."