Watducks - Léopold 4-3

Watducks : Vanasch (2), Van Hove (2), Dumont (2), A. De Saedeleer (2), Massaert (2), Dohmen (3), Cabuy (2), De Paeuw (3), Bertrand (2), Boccard (3), Masson (2), Puis De France (1), T. De Saedeleer (1), Abdelkafi (1), Daenen (1). Luycx pas monté.

Léopold : R. Henet (2), Cavenaile (3), Ruytinx (3), Zimmer (2), Jo. Verdussen (2), Plennevaux (2), Poncelet (1), Rossi (2), Cuvelier (2), Thiéry (3), A. Verdussen (1), Puis Tys (1), Jé. Verdussen (2), Pujal (1), Verstraeten (1), T. Henet (1).

Arbitres : MM. G. Van Elegem et O. Evraert.

Cartes vertes : 26e Van Hove, 29e Poncelet, 32e Masson, 33e Cuvelier,

Carte jaune : 34e Tys

Les buts : 5e Masson (1-0), 35e Boccard sur pc (2-0), 38 Thiéry (2-1), 41e Jo. Verdussen (2-2), 47e Boccard (3-2), 52e Thiéry (3-3), 66e Dohmen (4-3).

Ce Watducks-Léo a mis 35 minutes avant de démarrer. En première période, des Ucclois, sans inspiration, ont laissé les rescapés du Watducks planter deux buts. Masson déviait un centre de l’inévitable Max. Bertrand qui pleurait l’absence de son comparse Vandiest, retenu pour des raisons professionnelles à l’étranger. Juste avant la pause, Boccard doublait la mise sur pc. L’ennui guettait les supporters qui se consolaient avec les rayons du soleil.

Après la pause, le Léopold, qui ne manque vraiment pas de talent dans ses rangs, a lancé la révolte via Dorian Thiéry, en forme internationale. Il fut imité par John Verdussen sur pc. A la 41e minute, il venait de mettre fin à un incroyable zéro sur 21 sur pc !

A 2-2, le match s’emballait enfin. Boccard d’un tip in et Thiéry qui ponctuait une action collective maintenaient l’égalité au marquoir (3-3).

Un trait de génie de "Monsieur goals importants" scellait la marque. Dohmen, sur tir, maintenait le parcours sans faute pour des Verts qui ont puisé dans le rouge.

"Ce goal fut précieux", confie le prodige de l’entrejeu. "Le match fut équilibré. Pour la première fois, nous avons senti que le banc de l’infirmerie pesait sur notre jeu. Pour la première fois, nous avons vraiment souffert face à un excellent adversaire. A la pause, nous étions déjà fatigués. Nous avons joué à 11 avec quelques juniors qui se sont bien battus. Les retours de Max (Luycx) et Tom (Van den Balck) feront du bien."

De l’autre côté, Dorian Thiéry regrettait les points perdus. "Notre noyau possède 13 ou 14 bons joueurs. Nous avons toujours des moments où nous réagissons bien. Face au Wadu, nous perdons en première période sur des détails. Nous sommes revenus. A nouveau, on craque dans les dernières minutes. Nous perdons de l’énergie à force de râler sur les arbitres. Je ne suis pas contre le fait de râler. Notre force ? Nous parlons d’une même voix. Nous serons solidaires. Sur papier, notre équipe est moins forte que les autres de Division Honneur, mais notre solidarité nous porte plus haut."

A la 18e minute, Thibault ‘papy’De Saedeleer est revenu en DH après une retraite de 17 mois. "Vu les blessés, je n’ai eu d’autres choix que d’accepter de boucher les trous. Je n’étais plus en forme. Il faut rester réaliste. Nous avions 11 joueurs et quelques renforts qui n’ont presque pas joué. Cela m’a rappelé de bons souvenirs. Je suis passé de l’autre côté de la barrière depuis longtemps", conclut le joueur de nationale 2.

Depuis le succès face à Namur, le Léo a enchaîné les défaites face au Beerschot, au Dragons, à Louvain et au Watducks. Un bilan de zéro sur 12 qui ne reflète en rien la valeur de cette phalange de DH. A Waterloo, on se demande jusqu’où le coup passera.

Malgré la longue liste des blessés, les Canards maintiennent un cap parfait avec un impressionnant 18 sur 18.