Il n'y a pratiquement pas eu de suspense au parc de Brasschaat, malgré un résultat au match aller qui laissait place à toutes les hypothèses. Dès le coup d'envoi les Louvanistes firent le siège du but local. Veldhof dut déjà intervenir après deux minutes, puis Pau Quemada isola Pangrazio dont le tir fila largement au-dessus du but. Partie remise puisque sur le premier pc visiteur (sans doute sévère mais juste) Pau Quemada battit Veldhof (0-1). Les Anversois étaient à peine remis en place que Pangrazio servait Castus sur une rapide contre-attaque (0-2). Cela sentait déjà le roussi pour le Dragons, d'autant que Veldhof dut sauver un nouveau pc visiteur puis que sur un nouveau contre, Bourdeaud'hui passa tout près du troisième but. Entre-temps Thomas Briels avait rendu espoir à ses couleurs en déviant un lc dans le but (1-2) mais le seul pc local de la 1re mi-temps ne donna rien.

A la reprise, Castus enleva rapidement tout suspense sur un rebond de pc, contesté d'ailleurs, on ne sait pourquoi, par les joueurs locaux (1-3). Les Anversois jouèrent le tout pour le tout avec quatre attaquants, mais Leroy ne dut dévier qu'un seul tir cadré, signé Briels, tandis que Maas, Dekeyser et Thys visaient à côté. Finalement, sur un effort personnel, Bourdeaud'hui sala encore une addition déjà amère pour le Dragons (1-4).