Malgré les Irlandais!

Hockey

Delphine Simon

Publié le

Malgré les Irlandais!
© DEMARET

BRASSCHAAT Le moins que l'on puisse dire, c'est que la troupe de Bob Maroye était prévenue qu'elle allait affronter un adversaire de taille. Tout le monde se souvient déjà du nombre de buts marqués au premier match par le Dragons contre Uccle Sport et tout le monde sait aussi que deux Irlandais allaient faire leur entrée sur le terrain du Brasschaat. C'est donc sous un soleil qui rappelle étrangement le mois d'avril aux sports d'hiver que les supporters du Léo se sont déplacés en masse pour assister à ce match du haut de la terrasse du club.

Démarrage en force pour les Ucclois qui se sont créé déjà quelques belles occasions franches en début de rencontre. Jusque-là le Dragons ne semblait pas aussi agressif que prévu, surtout lorsque sa défense laissa filer Patrick Pille à la 12eminute qui d'un revers ouvrit le score: 0-1. S'ensuivent des pc du Dragons sans réelle concrétisation mais surtout une domination de l'équipe de Brasschaat qui se mit à offrir un beau spectacle à ses supporters.

C'est une équipe du Léo très peu organisée que l'on a retrouvé dans la seconde partie de la première mi-temps. De son côté, le Dragons en a profité pour reprendre la moindre balle perdue par ses adversaires.

Et ce qui devait arriver arriva à la 24eminute: Sheriff vint égaliser: 1-1. Un changement de donne en fin de première mi-temps qui a eu le mérite de secouer le Léopold jusque-là trop énervé par la tournure des événements. Après la pause, réouverture des festivités avec une valse de cartes jaunes pour John Toussaint et Patrick Pille. Se retrouvant à 9 dès la 39eminute, le Léo devait tout miser sur sa défense. Une défense particulièrement efficace principalement grâce au keeper Vincent Deneumostier.

À coup de "Ils sont fous, tout à fait fous. Ne montez pas!" Bob Maroye, le coach du Léo essayait de secouer son équipe. À la 45eminute, Butler, le deuxième joueur irlandais du Dragons, renversa la vapeur: 2-1. Une minute plus tard lorsque que le Léopold se retrouva de nouveau à onze, Alex de Chaffoy vint égaliser le score:2-2 et John Toussaint envoya un stroke dans les nuages cinq minutes plus tard.

Le Léo se battait depuis le début et continua à le faire même si son entraîneur Vincent Van Gucht estime "qu'ils n'ont pas bien joué au hockey. Tout le monde n'est pas prêt en ce début de saison". Malgré ce jugement un peu dur de l'entraîneur des Ucclois, les joueurs ont créé de nombreuses occasions franches en fin de match. A la 64eminute, Patrick Denis marqua sur pc, encourageant ainsi ses collègues essoufflés. Et confirma la victoire de son club à la 68eminute sur une superbe passe de Jérôme Toussaint.

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous