Marc Coudron n'a pas été élu président de la fédération internationale de hockey (FIH), samedi, lors d'un vote par vidéoconférence. Avec 63 voix pour l'Indien Narinder Dhruv Batra, contre 61 pour le dirigeant belge, le dirigeant indien était le président sortant. L'élection s'est déroulée à l'occasion du 47e Congrès statutaire de la FIH. Celui-ci devait se tenir à New Delhi, en Inde, mais en raison de la situation sanitaire il s'est déroulé de manière virtuelle avec les 138 pays membres, dont 124 ont voté. Narinder Dhruv Batra, 64 ans, licencié en droit de l'université du Cachemire et homme d'affaires, entame ainsi un second mandat de 4 ans. Fin 2016, il était devenu le 12e président de la FIH, le 1er non-Européen, en devançant l'Irlandais David Balbirnie et l'Australien Ken Read. A l'époque, celui qui est aussi président du Comité olympique indien, avait reçu logiquement l'appui du continent asiatique, mais aussi africain et sud-américain. Les détails des votes de samedi n'ont pas été communiqués.

Marc Coudron, 51 ans, ancien Red Lions aux 358 capes, est l'actuel président de l'Association Royale Belge de Hockey (ARBH). Depuis 2005, lui et son équipe sont à la base de l'essor du hockey en Belgique, avec en point d'honneur les récents titres de vice-champions olympique et champions du monde et d'Europe des Red Lions. Le 16 juin prochain, arrivé au terme de ses quatre mandats de 4 ans, il cèdera son poste lors de la prochaine assemblée générale de cette dernière. Le Bruxellois, banquier de profession, fait également partie du conseil d'administration du Comité olympique et interfédéral belge (COIB), dont il quittera sa fonction de trésorier en septembre prochain.

Ingmar De Vos demeure donc le seul dirigeant belge à la tête d'une grande fédération sportive internationale. Celui-ci a été réélu en 2018 président de la Fédération équestre internationale.