La surprise fut de taille pour le monde du hockey belge : Michel Van den Boer, sélectionneur de l'équipe nationale dames a annoncé jeudi mettre un terme à sa fonction. Depuis deux ans aux commandes de l'équipe féminine, l'entraîneur louvaniste avait fait grimper notre nation du bas-fond de la hiérarchie mondiale aux environs de la 17e place... Les Diablesses avaient même raté d'une marche une qualification inédite pour les JO de Pékin en s'inclinant 3-1 devant les Etats-Unis en finale du tournoi qualificatif de Kazan (Russie). Michel Van den Boer a toutefois expliqué, par le biais d'un simple communiqué, que si Kazan fut "un succès sportif, tout ne fut pas rose". Celui qui vient d'être sacré avec les messieurs de Louvain, précise que ce sont "des divergences au sein du groupe et les conséquences qui s'en suivirent" qui l'ont conduit à prendre la décision de quitter le poste de coach fédéral "avant la fin de (son) contrat". Contacté par nos soins, Michel Van den Boer n'a pas désiré être plus explicite. "Je peux simplement vous affirmer que ceci n'a rien à voir avec la polémique récente entre Louvain et la Fédération". On se souvient que le club universitaire avait fait des pieds et des mains pour empêcher Michel Van den Boer de partir au tournoi de Kazan, alors que Louvain jouait les finales du play-off.

Du côté des joueuses, l'étonnement est total. "Nous l'avons appris aujourd'hui (lire hier) et nous n'arrêtons pas de nous téléphoner, explique Sofie Gierts. Je n'ai pas ressenti de tension dans le groupe, mais je respecte totalement cette décision." Michel Van den Boer devrait toutefois rester actif au sein de la Fédération. Il sera notamment assistant de l'équipe féminine des moins de 21 ans lors du prochain championnat d'Europe à Valence, au mois de juillet. "Je resterai en tout cas le premier supporter des dames et continuerai à suivre leurs exploits", conclut le communiqué du Louvaniste.