Le leader du championnat se rendait à Namur ce jeudi soir. Bien en jambes, les joueurs de Pascal Kina se créaient d'entrée de match plusieurs occasions franches mais D'Hayer était impeccable et annihilait les différentes tentatives. Dans le premier quart, il n'y en avait que pour les Gantois qui multipliaient les assauts du camp namurois qui par moments étaient dépassés par les mouvements adverses mais ne rompait pas. Tolini testait également les réflexes de D'Hayer, véritable mur en première mi-temps, mais rien n'y faisait. Namur montrait le nez à la fenêtre et Joye s'offrait une fenêtre de tir. Sa tentative était trop latérale et n'inquiétait pas Santiago. Le premier acte se soldait par un score vierge, peu au goût des Gantois.

L'attaque-défense reprenait au retour des vestiaires, même si les escargots croyaient de plus en plus l'exploit possible. Sans doute frustrés d'être tenu en échec après plus de 40 minutes de jeu, les visiteurs rataient en plus des grosses occasions comme Tynevez, pourtant idéalement placé qui ne tirait pas. A la 48ème, Gand ouvrait le score via Tynevez qui concluait une situation chaude devant le but de D'Hayer. En début de dernier quart, Masson tuait définitivement le suspense. La messe était dite. En fin de match, Namur écopait de deux cartons jaunes et terminait le match à 9, tout en obtenant le dernier pc de la rencontre. La défense visiteuse se dégageait. 


L’autoritaire leader du championnat a mis du temps pour trouver la faille mais repart avec une victoire on ne peut plus logique. En face, Namur a défendu becs et ongles, n’a rien lâché, a semé le doute dans l’esprit gantois. Le retour des anciens, un gros travail à l'entraînement, des jeunes qui se montrent, ont du culot. Namur peut profiter des bons résultats qu’elle enregistre et peut, avec ce qu’elle montre actuellement, nourrir de sérieuses ambitions pour son maintien une saison supplémentaire parmi l’élite.

Namur: D'Hayer; Dieudonné, Bonanni, V. de Cocqueau, De Moor; Weicker, Navez, Jacob; P. De Cocqueau, Destree, Geruzet; puis Andre, Lallemand, Joye, Cirillo, Daussogne
Gantoise: Santiago; Vanwetter, M. Deplus, Tolini, Dubois; Kina, de Paeuw, Goyet; Masson, Tynevee, Saladino; puis de Borrekens, T. Deplus, Esquelin, Hellin, Rogeau

Les arbitres: MM. A.L. Lemmens et M. Pontus

La carte verte: 22e P. de Cocqueau
Les cartes jaunes: 66e Destree, 68e Cirillo
Les buts: 48e Tynevez (0-1), 56e Masson (0-2)