Olivier Jacob jouait encore l'an dernier avec Namur, se battant (vainement) pour sa survie en division 2. Dimanche, le jeune homme s'est offert pour son premier match en division 1 avec le Pingouin le scalp du Léopold, champion en titre, avec en prime un but de toute beauté en fin de match pour asseoir le succès des Nivellois. «Si je vais souvent inscrire de tels buts (lob parfait sur Van Beneden) ? Non, il ne faut pas exagérer, rigole-t-il. Je ne marque jamais quand c'est facile. Je n'ai pas d'objectif au classement des buteurs, je ne me mets pas la pression. Je me suis en tout cas très bien amusé. Pour un premier match en D 1, je ne pouvais pas rêver mieux. J'ai eu un petit pincement au coeur avant le coup de sifflet initial, mais quand on est lancé, on est... lancé.»

Soutenus par un public tout acquis à leur cause, les Nivellois n'ont jamais paniqué et sont parvenus en dix minutes à remporter un succès précieux, qui les place, déjà, en ordre utile pour le play-off. «J'ai rejoint le Pingouin notamment suite à l'ambition du club de jouer le haut du classement», souligne le jeune homme de 23 ans. «Je connaissais déjà l'un ou l'autre joueur, et je discutais pas mal avec d'autres équipes. L'idée me traversait l'esprit de jouer à un niveau supérieur. Le manager du Pingouin est venu me voir en avril, et j'ai fait un entraînement. Mon frère, Gilles, et moi souhaitions évoluer encore ensemble.»

«Je me suis bien intégré»

Et visiblement, les deux Namurois ont trouvé rapidement leurs marques dans l'équipe coachée par Marcelo Orlando. «Je me suis bien intégré», explique à ce propos Olivier Jacob. «J'ai l'impression de connaître les joueurs depuis deux-trois ans! Il y a une bonne ambiance dans ce groupe. J'y retrouve en fait le même style qu'à Namur. Entre les divisions 1 et 2, il y a beaucoup de différence au niveau de la vitesse du jeu. Les personnes qui sont sur le terrain savent toutes jouer. Il n'y en a pas une plus faible que l'autre. Les erreurs sont également plus rapidement exploitées...»

Après avoir reçu le Léopold, Le Pingouin se déplace dimanche à l'Antwerp. Un début de saison corsé pour les Nivellois. «Mon objectif cette année est de jouer un maximum, conclut Olivier Jacob. Participer au play-off serait magnifique, mais ce sera difficile. Pour moi, qui arrive d'une division inférieure, il n'y a pas de matches faciles. A part quelques entités, il n'y pas d'équipes inférieures. Rencontrer le Léopold et l'Antwerp en premier, cela me fait rêver. Mais cela ne sera pas plus aisé face à l'Orée ou Uccle...»

© Les Sports 2005