ENVOYÉ SPÉCIAL À CHANGZHOU

Les Diables Rouges entraient en piste, ce mercredi à 12 heures locales (6h en Belgique), dans le deuxième match de la poule A, juste après le match d'ouverture du tournoi, Pakistan-Canada.

Ce sera le premier pas d'un parcours dont ils espèrent fermement qu'il les mènera dans la Ruhr en septembre prochain. C'est en effet Mönchengladbach qui a été choisie pour organiser la Coupe du monde de hockey 2006, deux mois après l'épreuve homonyme du football dont, faut-il encore y revenir, la Belgique sera absente.

Pour ce faire, les Diables Rouges doivent terminer parmi les cinq premiers de ce tournoi de qualification. Deux chemins y mènent: le plus direct passe par une première ou deuxième place en poule. Si c'est le cas, la Coupe du monde sera assurée et les Belges joueront pour la première place du tournoi.

L'autre, nettement plus tortueux et plus incertain, commence par une 3 éme ou 4e place dans cette même poule, suivie alors impérativement de deux victoires consécutives (aux strokes, s'il le faut) en matches de barrage.

La meilleure chance des Diables est donc de terminer à l'une des deux premières places d'un groupe qui comprend le Pakistan, l'Angleterre, le Canada, l'Egypte et l'Irlande. Si le Pakistan, récemment finaliste des Jeux du Commonwealth, fera incontestablement figure de favori dans le groupe, l'Angleterre devrait être sur le papier le principal concurrent des Diables.

Pendant vingt ans, les Anglais ont été légèrement plus performants que les Belges, mais depuis un an, la tendance s'inverse. En témoignent la 3e place que nos compatriotes ont conquise l'an dernier à Alexandrie, au Champions Challenge, et aussi leur demi-finale au championnat d'Europe de Leipzig, en septembre dernier, où ils terminèrent devant l'Angleterre en poule après que la perfide Albion les eut contraints au partage.

Restant sur une série de bons résultats (victoire en Allemagne, nul contre la Corée) les Diables ne doutent actuellement de rien. Leur premier adversaire sera l'Egypte, une équipe qu'ils connaissent bien pour l'avoir affrontée cinq fois au mois de janvier.

Avec un bilan de trois victoires, un nul et une défaite (concédée le premier jour... après deux entraînements !), «la préparation s'est très bien déroulée jusqu'ici» note Thomas Van den Balck. «Nous avons disputé deux matches contre la Corée à Macao, dans une chaleur tropicale assez pénible, mais moins grave tout de même que ce que nous avons déjà connu à Kuala Lumpur. Nous avons perdu 3-0 le premier match, mais nous avons eu plein d'occasions de but et nous avions encore le décalage horaire à digérer. La deuxième fois, nous avons failli les battre à 30 secondes près, après un but de Philippe Goldberg. Au total, tout le monde a bien travaillé.»

Précision importante: tant contre la Corée que la Nouvelle-Zélande, les équipes n'ont pas tiré de pc. Afin, paraît-il, de ne pas dévoiler leurs batteries! On n'a donc qu'une vague idée de ce qui devrait être une des principales armes des Diables dans ce tournoi.

Une seule chose est certaine lorsqu'on voit les entraînements de l'équipe: il y a deux tireurs potentiels, Zoulou Brulé et Maxime Luycx.

© Les Sports 2006