BEERSCHOT

2-2

UCCLE SPORT

Le sentiment était général au coup de sifflet final de Beerschot-Uccle : on a déjà vu de biens meilleurs matches cette saison et à aucun moment on ne se crut en demi-finale, seul le nombreux public présent à Ter Elst pouvant donner cette impression. Dommage, alors que la dernière confrontation entre les deux équipes avait donné lieu à un véritable feu d'artifice !

Cela partait pourtant bien avec un premier tir de Jérémy Collin après moins d'une minute, mais par la suite, les phases intéressantes ne furent plus légion (doux euphémisme). Une bonne sortie de S. Moraux devant Ph. Goldberg, un rebond de G. Van Strydonck dévié à côté du but et finalement une volée de Charlier sur un centre en retrait de Luycx, juste après la demi-heure (0-1).

La deuxième période fut à peine plus emballante. On assista pourtant à deux buts en une minute, d'abord une égalisation de John Goldberg sur le premier pc du Bee (39e minute) cependant pas inarrêtable, puis en réplique, sur un coup franc ucclois en bord de cercle, un contre favorable pour Charlier qui jaillit tel un diable de sa boîte pour prolonger la balle dans le but (1-2). Promu centre-avant en l'absence d'Alex Letier et Philippe Stoupel, le réserviste de luxe avait parfaitement exécuté son boulot !

Uccle donna longtemps l'impression de pouvoir gérer confortablement cette avance, mais les dix dernières minutes virent les Merles perdre subitement pied. A le 60e John Goldberg rétablit une nouvelle fois l'égalité d'un tir cette fois sans réplique, et un nouveau pc du même joueur heurta le montant alors que les arrêts de jeu étaient largement entamés. Uccle eut encore 3 pc après le coup de sifflet final, mais sans résultat. Personne ne méritait de gagner ce match...

© La Libre Belgique 2002