Nous avons eu la poisse pendant la prolongation, explique Pascal Kina, le coach des boys -21. Les Pays-Bas obtiennent un pc, Tchouk Truyens gagne la balle mais trébuche un peu plus loin et on se retrouve alors à trois contre huit...»

Le sentiment dominant est cependant la fierté d'avoir d'ores et déjà accompli un grand tournoi. S'ils ont été menés à deux reprises, les Belges ont pourtant inquiété leurs adversaires jusqu'au bout: «Nous avons joué un dernier pc après que le temps réglementaire soit écoulé. Les Hollandais ont bien joué le coup», poursuit Pascal Kina. Tactiquement aussi, la satisfaction était de mise: «Ici, il ne s'agit plus des -16 où le talent individuel permet de faire la différence. L'organisation tactique est indispensable. Nous avions observé que les Pays-Bas procédaient par longues balles et nous avons réussi à couper les angles et à nous imposer dans l'entrejeu. Les briefing ont été suivis avec beaucoup d'attention par les gars, qui prenaient des notes et cela aide sans conteste à mieux intégrer ce qui est dit.»

Le temps des complexes est donc révolu. Pour preuve: ce sont les Allemands que le coach belge espérait affronter, histoire d'avoir «joué» toutes les grandes nations. Ce sera l'Espagne, défaite aux strokes dans l'autre demi-finale.

A Vinius, le parcours sans faute des girls se poursuit. Un score sans bavure (4-0) les assure de retrouver le groupe A l'an prochain. «Les Polonaises ont respiré 8 minutes. Elles n'ont plus vu le soleil le reste du match, résumait René Dautel, leur manager. Elles ont bien obtenu un stroke alors que nous menions par un but à zéro mais Patricia Leconte a sorti un arrêt de grande classe.» Ici aussi, c'est la disposition tactique qui a été déterminante: «Nous appliquons alternativement l'half-cort et le 3/4 press, explique René Dautel, les reconversions en cours de mi-temps ne posent plus de problème et nous contrôlons davantage les débats.»

La finale de samedi, face à la Lituanie décidera de la couleur de la médaille que porteront les joueuses de Michel Van den Boer.

Résultats et programme en page 45.

© Les Sports 2006