LOUVAIN

0-1

UCCLE SPORT

En regardant le début de saison de Louvain, il y avait de quoi avoir peur: Dragons, Héraklès et Uccle Sport. Il n'y a pas eu de miracle pour les joueurs d'Etienne Van Lembergen. Le verdict est sévère: 0 sur 9. «Mais ce qui me rassure, c'est que nous avons à chaque fois fait jeu égal ou presque dit-il. Trois défaites certes mais sur des scores étriqués. Tout le monde reste confiant pour la suite.» Il est certain qu'en jouant de cette manière, les hommes du président Lechat ne resteront pas longtemps bloqués à zéro point. Face à Uccle Sport, Louvain n'a pas démérité. «Nous n'avons pas eu beaucoup d'occasions de but mais quand même. On a vite encaissé et puis joué à 9 quand Nicolas et Thierry Renaer ont été sanctionnés par une carte jaune.»

C'est l'homme en forme d'Uccle qui avait trompé précipitamment Manu Leroy: l'inévitable Max Luycx. Par la suite, les Bruxellois menèrent les débats mais sans pouvoir se rassurer en inscrivant ce deuxième but. Ils en furent très près mais le même Luycx manqua un stroke. « C'est assez facile de nommer l'homme du match, c'est Manu Leroy admet Alain Geens. Il a arrêté tout, ou presque. Si bien que nous n'étions totalement rassurés qu'au coup de sifflet final...»

LA GANTOISE

0-2

WHITE STAR

Le match à ne pas perdre pour ces deux équipes qui connaissent un début de saison très chahuté. Selon les protagonistes présents sur place, le spectacle ne fut jamais au rendez-vous. En première période, les Gantois héritèrent d'une balle de match mais le stroke fut tiré hors du cadre du but défendu par Ruytinx. Les joueurs de Pascal Kina venaient de laisser passer leur chance.

En seconde période, on retrouvait un peu le même scénario que la saison passée dans les rangs du White Star. Deux pc et deux buts de Jean Willems (0-2). Largement suffisant pour sortir les Etoilés du bas de classement. «Cette victoire va nous faire du bien et en disant cela, je pense principalement aux jeunes explique Luc Poplimont. Pour le reste, il n'y a pas grand-chose à retenir. Ce ne fut pas bon. Je retiens cependant la bonne prestation du tout jeune Crauwels.» Un nom que l'on aime au White Star qui rappelle une période qui semble bien lointaine...

MALINES

4-10

ORÉE

Sortez les machines à calculer ! Malines et l'Orée se sont quittés sur le score peu ordinaire de 4-10. Ce n'est pas souvent que les Malinois marqueront 4 buts, même remarque pour l'Orée qui semble avoir enfin oublié Philippe Vanhemelen dont une folle rumeur annonçait le retour.

On l'aura compris, la différence entre les deux formations était plutôt sévère. Il n'en demeure pas moins qu'Armand Solie conserve sa grande lucidité. «Je constate que nous encaissons très vite un but. Ce qui ne nous permet pas de faire douter l'équipe adverse. De plus, la grande majorité des joueurs ont 15 ans de division 2 dans les jambes et dans la tête. Ce n'est pas du jour au lendemain que la transition se fera. Et cela tout le club en est conscient.» A l'Orée, on commence à respirer.

© La Libre Belgique 2001