FIH Pro League messieurs

Belgique - Nouvelle-Zélande 4-0

Belgique : Vanasch ; Stockbroekx, A. Van Doren, Luypaert, Hendrickx ; Gougnard, Kina, Wegnez ; Cosyns, Briels, Charlier ; Puis Dockier, de Kerpel, Meurmans, Plennevaux, Denayer, de Sloover, L. Van Doren (56e)

Nouvelle-Zélande : Joyce ; Bennett, Lett, Ross, Smith, Child, Woods, Russell, McAleese, Jenness, Inglis ; Puis Lane, Panchia, Sarikaya, A. Panchia, Newman, Muir

Les arbitres : MM. B. Goentgen et J. Shaikh

Cartes vertes : 19e Sarikaya, 44e Meurmans

Les buts : 7e Dockier (1-0), 43e Plennevaux (2-0), 56e Briels (3-0), 56e Briels (4-0)



Contexte

Les Red Lions retrouvent avec plaisir Wilrijk où ils peuvent terminer le job dès ce dimanche face à la Nouvelle-Zélande. Après leur carton (0-8) en Allemagne mercredi, les Belges n'avaient besoin que d'un point pour assurer leur présence dans le Final Four.


Premier quart temps (1-0)

Dès les premières minutes, les Belges faisaient parler leur puissance offensive. Kina, à deux reprises, se trouvait en position de tir dans le cercle. Dockier était privé d'une frappe dangereuse. A la 7e minute, un mouvement intié par Kina, pousuivi par Plennevaux et achevé tranquillement par Dockier (1-0). Les Kiwis n'ont toujours rien montré. Sur une accélération sur le flanc droit de Wegnez, Gougnard recevait la balle et jouait un pied néo-zélandais. Il était mal stoppé par Charlier. A la 14e, Dockier tapait dans le vide alors qu'il avait le but au bout du stick. Luypaert et Vanasch remportaient leur duel face à Jenness. Nico De Kerpel était fauché à 50 secondes de la fin par le gardien. Julien Rysman venait le porter pour sortir du terrain. Arthur Van Doren avait encore le bras long pour chiper une balle à l'entrée de cercle. Ce premier quart temps touchait déjà à son terme alors que la domination belge était totale. Les Reds ne voulaient pas partager la balle.

Deuxième quart temps (1-0)

Denayer recevait une belle balle sur la baseline à la 18e, mais il était bloqué. La domination belge continuait. Sarikaya prenait une verte pour avoir touché la balle après le coup de sifflet. La circulation de balle était largement à l'avantage des Reds qui bloquaient sans difficulté les contres kiwis. Les protégés de Shane McLeod cherchaient en plus à faire le spectacle avec un jeu rapide et des enchaînements en un temps. Briels déviait un bon centre, mais Joyce était impeccable à la parade. Sur une longue passe millimétrée, Jenness était dos face à Vanasch. Il la jouait comme sur shoot out, mais la balle filait juste à côté. L'alerte était sérieuse. Sur la phase suivante, Cosyns tentait de jouer au plus malin face à Joyce qui ne se laissait pas passer. Le match baissait en intensité. Les Néo-Zélandais se contentaient de défendre en espérant un contre. Vanasch poussait du gant une tentative de lob. Pour sa 300e sélection, Charlier croisait un gros tir qui passait du mauvais côté du poteau. Les Belges dominaient toujours, mais ne se créaient pas beaucoup d'occasions. Les Blacksticks ont montré durant le 2e quart qu'ils avaient les moyens de revenir dans le match. Nico De Kerpel sortait en boîtant lors de la pause. Il est très peu probable qu'il remonte. Le pied (cheville?) est touché.

Troisième quart temps (2-0)

Nico De Kerpel, qui avait la cheville gauche gonflée, ne jouera plus. Il a enlevé ses chaussures. Son final Four est compromis. Simon Gougnard s'engouffrait dans le cerlce, mais Joyce avait le dernier mot. Plennevaux ne déviait pas un énième centre de Gougnard à la 34e minute. Sur un centre de Meurmans, Plennevaux contrôlait mal la balle alors qu'il était seul face à Joyce. Vanasch stoppait un tir peu dangereux, mais cadré de Newman. Sur le contre, les Reds héritaient de leur 2e pc. La phase entre Cosyns et Denayer n'amenait qu'un tir à côté. Ross, aussi, cadrait une frappe, mais Vanasch se détendait comme il fallait. Cosyns récupérait et servait Dockier dont le centre dans l'axe était stoppé. Inglis, l'ancien du Brax, piquait la balle à Luypaert et amenait le danger dans le cercle de Vanasch. Plennevaux interceptait une balle dans le cercle et cadrait un tir puissant (2-0). Les Néo-Zélandais demandaient la video pour obtenir un pc à 50 secondes de la fin du 3e quart. Le kick était confirmé. Vanasch sortait du stick un envoi supersonique. Etourdissant !

Quatrième quart temps (4-0)

Dockier était proche du 3e but du jour, mais sa déviation était stoppée. Sur un léger moment de flottement de la défense, la Nouvelle-Zélande provoquait son 2e pc à la 48e minute. Vanasch était bon sur le sleep et le rebond. Cosyns était déjà sur la baseline côté droit. Sa passe en retrait ne donnait rien. A la 50e, Wegnez sautait pour prendre une balle, la contrôlait, filait à l'entrée du cercle et la poussait pour Dockier qui la déviait juste au-dessus de la latte. Les Reds passaient à la vitesse supérireure et offraient un grand spectacle, mais il manquait le dernier geste. La balle revenait par vagues dans les 25. Charlier tirait à son tir, puis Briels, à l'affût, était sur le rebond (3-0). Toujours à la 56e minute, Gougnard centrait pour la déviation de Briels qui signait un doublé (4-0). Loic Van Doren montait à la place de Vincent Vanasch à la 56e minute. Les Belges obtenaient un autre pc à 2 minutes du terme. A 66 secondes, la défense concédait un autre pc. Les Néo-Zélandais demandaient la video pour l'annuler. La video confirmait le pc.

Les Belges sont qualifiés pour le Final Four avant les deux derniers matches de Pro League.