Les footballeurs professionnels refuseraient catégoriquement, mais les hockeyeurs amateurs acceptent sans broncher. Une double journée figure ainsi à leur programme en ce long week-end de Toussaint, histoire de pimenter davantage un championnat qui ne s'est pas encore décanté. Six points, soit deux victoires, ne séparant pour l'instant que le troisième, Uccle Sport, du neuvième et premier barragiste, le Wellington; c'est dire si tout le classement pourrait s'en retrouver bouleversé et si chaque unité vaudra son pesant d'or.

Le Pingouin le sait probablement mieux que quiconque. Avant-dernier du classement avec trois maigres points en sept rencontres, le club nivellois jouera carrément un quitte ou double ces dimanche et lundi. Ayant affronté tous les candidats déclarés au titre, il devra profiter de la venue d'Uccle Sport et de son déplacement au Racing pour faire un maximum d'emplettes sous peine de gâcher une occasion unique de se relancer. D'autant que dans le même temps, son seul concurrent direct actuel, l'Héraklès, se rendra au Léopold, puis accueillera le Dragons.

«En sport, on a déjà tout vu»

«En sport, on a déjà tout vu, sourit Patrick Raes, le coach nivellois. Il est clair que dans notre situation, il serait bon de prendre des points, mais le championnat est encore long. Le groupe ne se sent pas sous pression. Il y a juste une perte de confiance, qui peut cela dit se gommer par un simple déclic.»

Le Wellington de Carlos Retegui et le Beerschot, désireux de quitter au plus vite la zone dangereuse, ne seront pas, non plus, à l'abri d'une mauvaise surprise. Le Well ira ainsi à Louvain, puis recevra le Léopold, tandis que le Bee se frottera à l'Antwerp avant de se rendre à Uccle.

Dans le peloton de tête, Uccle Sport, justement, paraît, sur le papier, avoir hérité du calendrier le plus favorable et pourrait en profiter pour conforter sa position avant un programme pas piqué des hannetons, mais l'attention se focalisera peut-être surtout sur le Waterloo Ducks, qui n'a plus gagné depuis le début du mois.

Cinquièmes du classement, les Canards, finalistes la saison dernière, battent de l'aile et devront absolument éviter de se les faire brûler par le Dragons avant de se mesurer à la surprise de ce début de championnat, l'Orée.

Bref, il n'y aura pas de quoi s'ennuyer ce week-end...

© Les Sports 2004