Dimanche, face aux Anglais, ils ont fait la différence sur pc. Sur les trois penaltys corner, ils en ont planté deux grâce au coup de patte d’Alexander Hendrickx. Il a d’abord offert un rebond de pc à Boon à la 15e minute avant de faire tout le boulot tout seul d’un sleep direct à la 49e. Sur le 2e pc, il n’était pas sur le terrain.

"On bosse tellement la phase en équipe que le mérite en revient à tout le monde", précise le n° 16.

Pourtant, les Red Lions n’arboraient pas un large sourire en quittant le terrain. "Les Anglais ont bien joué grâce à nous car nous avons trop joué individuellement", analysait Hendrickx.

Felix Denayer, très présent à la balle, abondait en ce sens. "Nous avons voulu trop en faire, avouait-il. Nous avons accepté une english battle, ce que nos adversaires espéraient."

Pour Arthur Van Doren, le constat est identique, mais il a apprécié la valeur des Reds. "Nous jouons dans une équipe si soudée qu’il y a toujours quelqu’un pour mettre le stick ou faire la différence. Le coach nous laisse la liberté d’oser. Face aux Anglais, nous n’avons pas sorti notre meilleur match. Si nous sommes honnêtes, notre jeu n’est pas mauvais, mais il est loin d’être au top."

Lors de la première mi-temps, les Reds ont contrôlé les échanges de manière assez confortable, mais les occasions restaient rares. Après la pause, les Anglais ont plus osé, ce qui a contraint Vanasch a sortir quelques balles dans le 3e quart, marqué par un pc qui s’est achevé sur la latte du keeper belge. Le break signé Hendrickx a alors tué le suspense durant un quatrième quart-temps assez calme.

Le roi Arthur, meilleur joueur du monde, jubilait car les Lions n’ont pas encore encaissé le moindre but. "Pour Vinchou, c’est génial. Il a sorti de gros arrêts."

Malgré la relative déception de ne pas avoir trouvé le niveau espéré devant leurs supporters et le Roi, les Red Lions connaissent le chemin vers les grands titres. "Il ne faut pas produire un hockey champagne à tous les matchs , poursuit Felix Denayer. Nous avons battu deux nations du top 10, ce qui est une excellente nouvelle. Les Anglais sont capables de très bien jouer. Nous sommes qualifiés pour les demi-finales. C’est l’essentiel."

Alexander Hendrickx ne cache pas l’extrême ambition des Belges qui visent le prestigieux doublé Coupe du monde - championnats d’Europe. "Les attentes autour de nous sont énormes. Notre statut de champion du monde implique des responsabilités. Nous avons encore le match face au pays de Galles pour grandir avant les demi-finales."


Belgique : Vanasch, Boccard, Luypaert, A. Van Doren, Stockbroekx, Denayer, Wegnez, Gougnard, Briels, Boon, van Aubel, puis Hendrickx, De Sloover, Dohmen, Charlier, De Kerpel, Kina.

angleterre : Gibson, Ames, Martin, Griffiths, Sloan, Jackson, Ward, Roper, Dixon, Creed, Gall, puis Calnan, Wallace, Weir, Sorsby, Willars, Waller.

Arbitres : MM. M. Gholami-Eilmer (Aut) et C. van Bunge (Hol).

Cartes vertes : 37e Stockbroekx, 54e van Aubel.

Les buts : 15e Boon sur pc (1-0) ; 49e Hendrickx sur pc (2-0).