Pro League, 2e rencontre de la phase de poule.

Australie : Lovell, Craig, Dawson, Anderson, Ockenden, Whetton, Zalewski, Swann, Beale, Brand, Hayward, Puis Wotherspoon, Simmonds, Howard, Sharp, Wickham et Ogilvie

Belgique : L. Van Doren, Van Doren, Stockbroekx, Hendrickx, De Sloover ; Denayer, Dohmen, De Kerpel, Gougnard ; van Aubel, Charlier, Puis Dockier, Meurmans, Briels, Plennevaux, Kina, Luypaert

Les arbitres : MM. S. Taylor (AfS) et R. Prasad (Ind)

Carte verte: 60e De Kerpel

Les buts: 13e Hendrickx sur pc (0-1), 25e Hendrickx sur pc (0-2), 42e Sharp (1-2), 56e Plennevaux (1-3), 58e Stockbroekx (1-4), 60e Hayward sur pc (2-4)

Le contexte

Après le match de costauds de samedi, les deux meilleures nations mondiales sont de retour 25 heures plus tard avec un sentiment de revanche des deux côtés. Les Red Lions n’ont pas apprécié ces 2 buts en 3 minutes, mais les Australiens devaient avaler cette égalisation de Denayer lors de la dernière minute. Les Belges ont repris leur première place mondiale au détriment de leur adversaire du jour. Shane McLeod a fait tourner l’effectif comme prévu. Vanasch a cédé sa place à L. Van Doren. La défense est identique. Wegnez, Boon et Cosyns ont cédé leur place à Meurmans, Dockier et Plennevaux. Un gros orage s’est abattu sur l’Olympic Park de Sydney qui a suspendu le match des Red Panthers durant 1h05. Les Red Panthers ont provoqué un partage 1-1 avant de remporter la séance de shoot out (3-1). 

Premier quart-temps (0-1)

Dès les premières minutes, les Red Lions prenaient le jeu à leur compte. Le vent souffle fort. Il fait chaud. Une mauvaise passe transversale offre un contre australien, mais la défense veillait. Un tir de Kina a obligé Lovell a sortir la balle en deux coups de gant. Luypaert a déjà sorti deux balles dangereuses en défense. On joue depuis 8 minutes. Les échanges s'équilibrent. Kina est très précieux en ce début de match. Une déviation en un temps de van Aubel arrive dans le cercle, mais sur un stick australien. Charlier récupère sur la baseline et fonce sur Lovell. Sur une perte de balle de Denayer, c'est Denayer qui efface l'erreur. A la 13e minute, l'arbitre Prasad demandait la video pour un kick dans le cercle australien. Le premier pc belge était accordé. Hendrickx se chargeait de la sleeper côté gant. Puissant et précis. La find e premier quart-temps confirmait la maîtrise des Belges. 

Deuxième quart-temps (0-2)

Le schéma tactique ne chageait pas. Les deux équipes ne fermaient aucun espace. Dohmen centrait dans l'axe, mais la balle n'était pas déviée à la 19e minute. Les occasions ne se mutliplient pas en ce début de 2e quart. Loic Van Doren n'a pas encore touché la moindre balle alors qu'on a passé le cap des 25 minutes. A la 25e minutes, Meurmans provoquait une faute de Craig dans le cercle australien. La video était demandée par l'arbitre. Le pc est évident. Hendrickx doublait la mise. Deux pc, deux fois Hendrickx, deux fois au même endroit et deux buts. Du 100% sur pc. Briels était en duel avec Lovell dans la foulée. Kina s'amuse avec la balle. Denayer mettait Craig au tapis. La première mi-temps s'arrêtait déjà alors que les Red Lions poursuivaient leur domination sans être bousculés.

Shane McLeod sur la première mi-temps: "On a fait un pas en avant par rapport à samedi. Je suis très satisfait de l'état général du groupe, de la communication et du pc d'Hendrickx. Nous avons gardé la possession de balle."

Troisième quart-temps (1-2)

Florent van Aubel envoyait un bel assist au deuxième poteau, mais Charlier ne pouvait la toucher. Brand répondait dans la foulée, mais la défense de Van Doren et Stockbroekx était impreccable aussi. On sent que les Australiens ont été recadrés à la pause. Ils sont plus présents sur la balle. Dockier cherchait Charlier en profondeur, mais le n°10 ne pouvait contrôler une balle intéressante. La balle file dans tous les sens, mais les 5 premières minutes étaient calmes pour les gardiens. Denayer envoyait un obus que Briels contrôlait parfaitement. Le tir de Briels était cadré. La balle revenait vers Briels qui tirait à nouveau, mais qui râlait d'avoir eu l'avantage car le pc était plus intéressant. Dohmen ramenait encore la balle dans le cercle. Le 3e quart confirmait la puissance physique des Reds alors qu'il s'agissait de la spécialité aussie. Charlier tentait le tir. De Sloover surgissait sur la baseline. De Kerpel gardait la balle dans les 25. Charlier touchait encore une balle dans le cercle. Charlier armait une autre frappe grâce à une interception de De Sloover. Sur une perte de balle d'Hendrickx, Sharp s'infiltrait dans le cercle et armait un tir cadré (2-1). Luypaert mettait au tapis Whiterspoon alors que le stick d'Hendrickx se brisait en deux. L'Australie, qui était enfoncée depuis 10 minutes, revenait à un but des Belges. De Sloover, très présent... en attaque, multipliait les contrôles millimétrés. Le 3e quart s'achevait de manière frustrante pour les Belges. 

Quatrième quart-temps (2-4)

On attendait une tornade australienne. Les Belges contenaient sans difficulté les assauts aussies. Mieux, ils gardaient la possession de balle. Denayer avait le geste défensif sur Ockenden à la 51e minute alors que le danger était grand dans le cercle. A la 50e minute, on partageait au niveau des entrées de cercle (12-12). Les Reds restaient calmes sans chercher à accélérer à tout va. Sur une perte de balle de Luypaert, les Aussies n'entraient pas dans le cercle. Dockier, en temps, armait une frappe qui s'écrasait sur la transversale à la 55e minute. Un pur geste instinctif d'attaquant. Van Aubel tirait dans le cercle et Plenneveaux la déviait dans la lucarne (1-3). Une phase magnifique ! Le gardien sortait. Briels partait en contre et servait Stockbroekx qui plongeait pour planter le 1-4. Les Belges sont n°1 mondiaux de la plus belle des manières: en battant l'Australie chez elle. A 50 secondes de la fin, les Australiens demandaient la video pour un backstick. Dockier commettait bien un backstick, mais hors du cercle. Il n'avait rien de voulu. Le pc était sévère. Il ne changera rien si ce n'est que Loic Van Doren montrait ses qualités. La fin de match était pénible et rythmée par les videos. Les décisions ne rimaient à rien. Les deux derniers pc étaient absurdes. Hayward trouvait la lucarne. Un très beau tir.