Les Red Panthers sont en construction ou en reconstruction. Il y a un an, le naufrage à Changhzhou avait coûté cher à Jill Boon et Emilie Sinia. Adam Commens, le Hogh Performer Manager, avait gardé sa confiance en Niels Thijssen. Simon Letchford avait été la seule victime du staff. Un an plus tard, les pontes de l'ARBH ont affiné le projet Red Panthers. L'idée reste toujour de miser sur l'avenir (JO 2024) avec des jeunes. 

Trois nouveautés majeures ont été apportées à l'effectif.

1. Tim White, nouveau T2

 "Tout d’abord, ce sera Tim White qui assistera dorénavant Niels Thijssen, en remplacement de Simon Letchford", dit le communiqué. "Tim White est Australien et il a coaché ses dernières quatre années l’équipe U21 féminine australienne, avec laquelle il a décroché une médaille de bronze à la dernière Coupe du Monde junior. Il s’est employé ces dernières années à préparer le mieux possible les jeunes talents à devenir des athlètes complètes et compétitives pour le noyau A. "Je suis absolument ravi de rejoindre le programme national belge féminin et de travailler avec Niels et les autres membres du staff", confie l'Australien. J'ai suivi de près le hockey international féminin ces dernières années et j'ai toujours considéré les Red Panthers comme une équipe pleine d’athlètes talentueuses et prometteuses. Je suis impatient de commencer à travailler avec le staff et les joueuses !"

2. Quatre jeunes qui sont confirmées et deux test players

Ces derniers mois, certaines nouvelles recrues, issues des Young Red Panthers (U21), ont fait leur apparition au sein de l’équipe A. Ainsi, Vanessa Blockmans, Anne-Sophie Roels, Hélène Brasseur et Shaunda Ikegwuonu continueront à s’entraîner avec les Panthers. Avec elles, France de Mot et Agathe Willems seront également reprises pour le même programme, dans le cadre du développement de nos jeunes talents. Ces nouvelles « test players » suivront donc les entraînements avec l’équipe A jusqu’à la fin de cette année. Ensuite elles retrouveront le noyau U21, qui a aussi des objectifs à assurer, mais elles bénéficieront d’un environnement de développement spécifique et seront suivies de près par le staff des deux équipes.

3. Peeters virée du noyau

Le staff a pris la décision de se séparer d'une joueuse: l'attaquante Joanne Peeters. "Nous sommes conscients que ce n’est jamais une nouvelle agréable, tant sur le plan sportif que personnel. D’autant plus que cela fait un certain temps que Joanne fait partie des Red Panthers. Mais en vue de la prochaine Coupe d’Europe et de la jeune garde qui frappe à la porte, on préfère être honnête avec elle en lui expliquant qu’on ne comptera plus sur elle à l’avenir », explique le coach national Niels Thijssen. « Nous sommes extrêmement reconnaissants envers Joanne, pour tout ce qu’elle a fait pour l’équipe pendant toutes ces années et pour sa mentalité exemplaire ! Nous lui souhaitons bon vent pour la suite ! »