Les protégés de Bernard Cuvelier ont attaqué tant et plus, ont récolté la bagatelle de 13 pc - tout comme La Gantoise il y a huit jours - mais n'ont pas réussi à inscrire le moindre but. Il faut dire que De Leenheer, le gardien gantois, arrêta tout ce qui était possible avec brio et il put aussi compter sur un Jean Willems clairvoyant qui pour la circonstance évolua quasi au poste de libéro.

Dès l'entame du jeu, ce fut Moraux qui du bout du stick dut annihiler le premier essai visiteur. Ensuite, les visités forcèrent leurs deux premiers pc avant que Berger, puis les frères Letier, à tour de rôle, ne se heurtent au portier visiteur.

Après le quart d'heure, l'escarcelle uccloise s'enrichit de trois nouveaux pc et Berger, à nouveau, tenta sa chance mais le roseau gantois plia mais ne rompit point. Les visiteurs arrivent enfin à desserrer l'étreinte locale sous forme d'un joli mouvement offensif suivi de deux pc et avant que le très combatif Charles Vandeweghe manque l'objectif d'un rien. Avant le repos, De Leenheer dut encore éclaicir deux tentatives locales sur pc (7 sur ce premier acte!).

Le déroulement de la seconde mi-temps fut quasi identique au scénario de la première et les Bruxellois eurent leur meilleure occasion de but, à la 44e min. de jeu, sur leur 10e pc mais le tir de Jérémy Zembsch fut sèchement renvoyé par le piquet. Les attaquants locaux eurent encore le but à portée de stick (2 occasions franches et 3 pc) mais encore et toujours le dernier rempart flandrien ne voulut rien concédér.

Un point, c'est tout

Pascal Kina et ses boys étaient venus à la chaussée de Ruisbroek et ils y avaient disposé leurs pions avec la ferme intention de ne pas perdre. Ils ont rempli leur contrat en conservant le partage et en glanant ainsi un point qui pourrait valoir son pesant d'or d'ici à début mai. Ils espéraient peut-être aussi emporter la totalité de l'enjeu au bénéfice d'une de leurs trop sporadiques contre-attaques mais une victoire dans leur chef eut été un verdict très flatteur mais bien trop cruel et injuste pour leurs valeureux adversaires du jour.

© Les Sports 2004