Le suspense étant pratiquement absent pour dimanche, nous en avons profité pour demander à 10 coaches de division d'Honneur (+ 2 managers) leur avis sur la formule actuelle et sur ce qu'il faudrait faire idéalement...

Piet-Hein Geeris (Antwerp) : "Renforcer le niveau de compétition est une bonne idée, mais beaucoup de choses ne vont pas. 11 matches, c'est très différent selon qu'on joue 5 ou 6 fois à domicile, et l'endroit où on affronte les équipes de tête. En outre, quelques blessés peuvent être fatals. Je trouve qu'il faudrait aussi des dates de réserve fixes, et qu'on puisse jouer la finale par aller-retour avec avantage du terrain au premier plutôt que sur terrain neutre."

Marcelo Orlando (Beerschot) : "Je n'aime pas trop la formule actuelle même si nous avons eu un 2e tour intéressant grâce à elle. Uccle, le Racing et le Pingouin avaient le niveau. Le mieux serait une formule à 10, ou même 12, mais en tout cas linéaire."

Maurice Visser (Dragons), s'exprime au nom de Bart van Lith : "Ce n'est pas une bonne formule. 5 ou 6 matches à domicile, ça change tout; ceux qui ratent le train s'en mordent les doigts. Le mieux serait de réduire à 10 équipes, ça éliminerait des matches inutiles et laisserait plus de place dans le calendrier."

Michel Schuermans (Héraklès) : "Même si la formule nous a bien profité, ce n'est pas pour cela qu'on la trouve bonne. Nous sommes pour une formule à 12 sans play-off. Uccle, le Pingouin ou le Racing ont passé une 2e partie de saison de m... Réduire à 10 me semble une très mauvaise idée car elle restreindrait encore davantage l'accès à l'élite et cela ne profiterait qu'aux clubs qui ont déjà le plus de moyens."

Vincent Van Gucht (Léopold) : "Je ne suis pas pour la formule actuelle, trop de joueurs ont perdu une demi-saison et ce ne peut pas être le but. Je pense à Uccle et au Racing qui avaient un niveau acceptable pour la DH. Je suis pour un championnat à 10 avec play-off pour la descente entre les numéros 9-10 et les deux premiers de D1. Pas de play-off pour le titre, sauf peut-être une finale."

Michel Van den Boer (Louvain) : "Quand on est dans les 6, la formule actuelle est intéressante mais sinon c'est une perte de temps. Je proposerais une formule à huit, avec séparation en 4-4 à mi-parcours, comme en France. Cela intensifie beaucoup les rencontres et on a moins vite une décision quant aux places en Coupe d'Europe."

Jean Willems (Orée) : "Je n'ai pas aimé du tout. On est tombé du côté où on s'ennuyait et mon équipe de 20,5 ans de moyenne a perdu une belle occasion d'apprendre au niveau tactique et technique. Pour moi la formule idéale serait de disputer 11 doubles week-ends pour équilibrer les chances, puis un 2e tour à 8 avec finale et les 4 derniers qui joueraient contre le Top 4 de D1."

René Dautel (Pingouin) : "La différence entre la DH et la D1 est tellement puissante que la formule actuelle est nulle. Pour le bar et l'intérêt du public, c'est dramatique, pour les entraînements tactiques aussi. Nous avons eu 5 matches intéressants cette saison. Je plaide pour un retour à la formule linéaire à 12."

Luc Melotte (Racing) : "La formule ne tient pas la route. Notre 2e tour ? 6 matches sans défaite puis du laisser-aller. En jouant contre les équipes inférieures à domicile nous aurions pu jouer un rôle d'arbitre. Je peux concevoir un championnat à 10 mais sans descente directe et avec play-off des 9 et 10."

Alain Geens (Uccle) : "La 2e moitié de saison a été un calvaire au niveau de la motivation des joueurs. Nous avons régressé. Je pencherais pour une formule à 10 sans descendant automatique."

Pascal Kina (Waterloo) : "La formule actuelle est attrayante. Le 2e tour était plus fort que la saison dernière, mais je peux m'imaginer que les équipes 6 à 12 ne pensent pas de même. Si ça dépendait de moi je ferais une formule à 10 avec un descendant et 2 barragistes."

Philippe Verdonck (White Star) : "La formule aurait pu nous laisser une chance si tout le groupe avait été présent. Mais je préférais la formule précédente avec deux descendants et 2 barragistes."