ENVOYÉ SPÉCIAL À ALEXANDRIE

La Belgique entamera ce vendredi à 18h15 (l'heure est la même à Alexandrie et à Bruxelles) son parcours dans le Champions challenge par un match contre l'Afrique du Sud. Elle le poursuivra samedi contre l'Egypte avant d'affronter successivement la Corée du Sud, l'Angleterre et l'Argentine. Un parcours qui ressemble plus ou moins à un crescendo.

Invités de dernière minute, et jouant donc sans pression puisqu'on n'attend pas de leur part des performances mirobolantes, les Belges sont bien décidés à saisir l'opportunité qui leur est offerte pour mesurer les progrès qu'ils ont accomplis depuis l'été dernier. Il faut dire que l'équipe a une nouvelle fois été sérieusement rajeunie (cf. ci-dessous) et que les supporters belges ne l'ont plus vue à l'oeuvre depuis les adieux de Marc Coudron en mai 2004, c'est-à-dire il y a 10 mois!

La Belgique n'est cependant pas la seule à préparer l'avenir et à se trouver en phase de reconstruction. Un bref coup d'oeil à la liste de force de leurs adversaires permet de constater que, hormis l'Argentine, dont l'équipe est composée de joueurs plus que routinés, à peu près toutes les équipes alignent des joueurs peu expérimentés à ce niveau. Cela rend le pronostic d'autant plus fragile, puisque la plupart des adversaires sont peu connus, mais semble indiquer que tout le monde aura sa chance.

Le fantôme de Madrid

Le premier adversaire des Belges sera donc l'Afrique du Sud, une équipe qu'ils n'ont plus battue depuis... septembre 1980 -cela va donc faire un quart de siècle- et qui leur a sans doute laissé le souvenir le plus frustrant de leur existence. Souvenez-vous, c'était l'an dernier à Madrid, deux jours après les attentats qui avaient fait 191 morts. La Belgique menait 2-0 après 8 minutes, puis 2-1 jusqu'à 14 secondes de la fin. Elle rata ensuite deux ou trois buts faciles pendant la période de la mort subite et disposa même d'un stroke pour aller aux Jeux... Rien n'y fit et ce jour-là fut écrite la page la plus noire de l'équipe nationale. Les dieux du stade avaient fait un gigantesque pied de nez aux Diables rouges.

Autant dire qu'il flottera comme un parfum de revanche au stade du Smouha international club, qui héberge le tournoi. La nationalité sud-africaine du coach de notre équipe nationale ne fait qu'ajouter du piment à la situation, même s'il dit depuis longtemps que lors de ce genre de confrontation, il est 100pc Belge de coeur.

Equipe en plein renouveau, l'Afrique du Sud a perdu définitivement son buteur Greg Nicol, son capitaine Gregg Clark passé dans le staff et Craig Jackson, et n'aligne que six joueurs (Staniforth, le plus capé avec 57 sélections; Ravenscroft, Gallagher, Forbes, Innes et Symons) comptant plus de 20 capes. Autant dire que tout pronostic est des plus hasardeux...

© Les Sports 2005