Patrick Celis a accepté de prendre en charge le poste que Patrick Serruys avait laissé vacant à la surprise générale le 20 août. Depuis hier, il est donc officiellement à la tête des équipes nationales messieurs et des moins de 21 ans.

Patrick Serruys préfère parler du travail accompli plutôt que des raisons de ce départ, mais il lève un coin du voile :«Je regretterai les autres joueurs qui m'ont tous témoigné leur sympathie, soulignait l'ancien directeur. Je quitte mes fonctions pour des raisons personnelles. Je ressens de la rancoeur pour certaines personnes, mais je ne veux pas lancer de polémiques car j'aime trop le hockey pour écorner son image. Je pars l'esprit serein après des années de loyaux services. Je suis fier du travail accompli avec cette fameuse génération de 1988. De plus, j'étais à la base du projet ABCD. Je reste et resterai de toute façon le plus grand supporter des équipes nationales.» Il retourne donc à ses amours, au Beerschot où il coachera une équipe et où il assumera d'autres fonctions.

Son remplaçant, Patrick Celis n'est pas un quidam. AÀ 52 ans,l'ancien joueur vétéran à l'Antwerp et l'ancien président du Dragons, fut aussi à la base de l'organisation de la Coupe d'Europe des Clubs Champions A au Dragons en 2001. «Je suis honoré par cette marque de confiance, reconnaissait-il. J'ai une certaine expérience du hockey de haut niveau en Belgique avec mes fonctions au Dragons et au Conseil - il est responsable des présidents des clubs de division d'honneur. J'ai, selon Marc Coudron, un profil intéressant pour ce poste. De plus, je suis dirigeant et multilingue. J'aimerais apporter à ces groupes une totale transparence et une meilleure communication. Franchement, j'attends d'avoir le budget avant d'exposer des plans car, par le passé, l'argent a souvent été une source de conflit. Mon rôle sera de respecter avant tout le budget alloué.» Le nouvel arrivé a apprécié les quelques mots échangés avec son prédécesseur qui lui a rappelé qu'il le soutenait à 200 % et qu'il lui apportait tout son soutien. Sportivement, Patrick Celis devra préparer la Coupe d'Europe en août 2007 à Manchester.

Du côté de l'ARBH, Marc Coudron confirmait les propos du nouveau directeur des équipes nationales messieurs et des moins de 21 ans. «J'ai été très surpris par le départ de Patrick Serruys qui accomplissait de l'excellent boulot. Le choix de Patrick Celis s'imposait. Il a un parcours exemplaire. Ses fonctions comme président seront précieuses au niveau de la gestion alors que ses anciennes fonctions de trésorier prouvent qu'il est capable de tenir un budget, qualité non négligeable. De plus, il entretient d'excellentes relations avec Bert Wentink. Enfin, il connaît tous les présidents des clubs de division d'honneur qu'il a représentés au Conseil.»

A propos, à ce petit jeu de chaise musicale, le nouveau responsable des présidents de club au Conseil se nomme Patrick Keusters, qui était président financier de l'Héraklès.

© Les Sports 2006