UCCLE Fort de ses quatre victoires successives, l'Héraklès se déplaçait chez la lanterne rouge avec la ferme intention d'empiler les buts, malgré une équipe déforcée par les vacances scolaires en Flandre. Le scénario aurait pu se dérouler de la sorte puisque dès la 3e minute, Cornette profitait d'un bon travail de Schuermans pour ouvrir le score par un shoot croisé. La suite fut tout autre. La partie se déroulant sur un mode mineur, le Relax prenait ses marques et égalisait même par Rutsaert (1-1).

Peu avant la mi-temps, Xavier Reckinger sortait le match de la grisaille en plaçant un puissant shot en revers en pleine lucarne (1-2). Au Relax, on continuait à y croire, mais Schuermans récupérait au sprint une balle que tout le monde croyait perdue. Gill concluait la phase en trompant Van Oost pour faire 1-3 .

A de nombreuses reprises, les Ucclois auraient pu revenir au score. Du moins si les attaquants locaux avaient laissé leur maladresse au vestiaire... Manigart scellait finalement le score à la dernière minute (2-3). Richard Hetmanczyk, le coach du Relax, était plutôt satisfait de la fin de saison de ses troupes. «Le problème est le même depuis le début du championnat: il nous manque un véritable buteur. Sans ça, on aurait pu surprendre plus d'une équipe». Côté anversois, Michel Schuermans se félicitait des trois points empochés par les siens. «C'est la seule chose que je retiendrai. Le Relax a joué à 10 derrière, ce qui ne permet pas le beau hockey. Pour le reste, on espère encore éviter les barrages. Mais nous n'avons pas notre sort entre nos mains.»

© Les Sports 2003