Vous parlez d'une baffe !

Vous parlez d'une baffe !
© toussaint

Hockey

Jean-François Jourdain

Publié le

BRASSCHAAT Uccle Sport, candidat au titre ? Le Dragons, plumé dans l'entre-saison, qui va devoir lutter pour son maintien ? Détrompez-vous, bonnes gens. Tous ces pronostics d'avant-saison ont été balayés par une joyeuse lame de fond dimanche après-midi, sous le soleil généreux du parc de Brasschaat. Le Dragons, éternelle bête noire (à écailles) d'Uccle Sport, a carrément donné la leçon à une équipe uccloise amorphe, voire apathique, qui ne donna jamais l'impression de vouloir gagner ce match. Un off-day collectif ? Admettons. Christophe Milecan, le capitaine visiteur, psy de formation, pourrait tout aussi bien inviter toute son équipe sur le divan : il y aurait sans doute des tas de choses intéressantes à raconter car ce que nous avons vu des Ucclois était vraiment trop mauvais pour être normal.

D'un côté une équipe gonflée à bloc et pleine de jeunes qui veulent se montrer. De l'autre, une formation en retard sur toutes les balles, qui perd tous ses duels, laisse des boulevards derrière et construit le jeu à un train de sénateur ventripotent : l'addition était déjà épicée au repos (4-1). La deuxième mi-temps, disputée pour la forme, ne changea rien au rapport de forces : 5-2 sera le score final. Personne ne se souvient d'un match où Uccle a pris cinq buts depuis son retour en division I, en 1995. C'est dire !

En réalité, Uccle fut mis tout de suite au pied du mur. On jouait depuis 4 minutes lorsqu'un coup franc au bord du cercle fut dévié dans le but par Jonathan Delguste (1-0). Uccle réagit en forçant deux pc, mais tout cela manquait de conviction. Ce ne fut même pas une surprise lorsque Xavier Van Elderen partit en contre-attaque en s'appuyant sur Xavier Paternottre et se retrouva totalement isolé pour fusiller confortablement S. Moraux (2-0).

Uccle était parti pour un long calvaire, d'autant que les Anversois, grisés par le succès, en voulaient toujours davantage : balle à suivre de Thierry Stumpe, omniprésent dimanche, et déviation de Vincent Van Elderen : 3-0.

Mike Dewever, un des rares Ucclois qui n'ait pas grand-chose à se reprocher, eut beau réduire l'écart après un premier essai de Fabian Berger (3-1), le Dragons repartit de plus belle pour reprendre trois buts d'avance, un premier essai contré de Gierts sur pc étant terminé par un revers de V. Van Elderen (4-1).

Réduite à une simple formalité, la 2e mi-temps commença par deux occasions ratées par Milecan. Le score bougea encore deux fois en fin de match : un pc direct de P. Gierts qui disparut sous Moraux (60e) et une déviation de coup franc de Fabian Beusen dans les arrêts de jeu., dans l'indifférence générale (5-2).

© Les Sports 2002

A lire également

Facebook

Cover-PM

cover-ci

Immobilier pour vous