WATERLOO Les larmes de Cornillie, abattu après avoir manqué son shoot-out face à Vanasch, contrastaient avec la scène de joie qui se jouait en arrière-fond où tous les Waterlootois couraient vers l’homme du match, Vincent Vanasch. “Je suis ravi de disputer ma première finale en championnat. En plus, ma saison 2010-2011 avait été compliquée” , confie le portier vert qui se replace en ordre utile pour les JO. “Je n’ai reçu que quelques balles chaudes durant la partie, mais je les ai bien sorties.” Et Pascal Kina de rajouter sur son gardien : “Il livre une terrible saison. Il a eu l’intelligence de changer son approche du travail.”

La séance de shoot-out s’est donc achevée en faveur du Watducks qui n’a pas volé son ticket pour la finale. Défait 2-1 au Racing il y a huit jours, le Wadu n’a attendu que 50 secondes pour tromper la vigilance de Gucassoff à la suite d’une perte de balle de Cornillie récupérée par Cosyns qui lançait Boccard. Les Rats se réveillèrent alors via Boon puis Dallons avant qu’une combinaison sur pc entre Boon et Truyens ne replace les Ucclois en finale (1-1). Si les Verts ont imposé leur rythme à la rencontre, ils pouvaient remercier Vanasch qui sortit quelques balles chaudes de Vanneste et de Boon sur pc.

Dès la reprise, le Watducks haussa son pressing fort logiquement. Dominateurs dans tous les secteurs de jeu, les Waterlootois ont profité d’un pc transformé par Cosyns (et dévié par Tchouk Truyens) pour forcer la porte des prolongations. Durant les 15 minutes supplémentaires, le Racing ne prit aucun risque, préférant disputer les shoot-out. Sur les neuf tentatives, Truyens, Boccard et Van Hove ont été les seuls à remporter leur face-à-face. “Une telle séance reste une loterie , poursuit le T1 waterlootois. Face au Dragons, nous partons avec 50 % de chances.”

La saison du Racing s’achèvera sur le terrain du Watducks mardi à l’occasion du test-match face au Léopold. “Nous sommes déçus , précisait Zoulou Brulé. Nous avons bossé toute la saison pour atteindre la finale. Vu le match, nous ne méritions pas de gagner. Maintenant, il faut se mobiliser tout de suite pour la rencontre de mardi.”