NIVELLES Il n'y a pas eu photo hier. Le Pingouin, emmené par un Zoulou Brulé en super forme et auteur de cinq buts(!), a eu raison d'un Racing fatigué par l'accumulation des matches. Les Nivellois ont ajouté la manière aux chiffres, faisant fructifier leur goal average, ce qui pourrait se révéler important dans le cadre du maintien. Les élèves de Michel Derweduwen ont même refilé le siège de descendant direct à l'Héraklès. Il y avait, à la fin des 70 minutes, comme un air de victoire en Coupe du Monde au Parc de la Dodaine.

La victoire n'a pas souffert de discussion en tout cas. La première escarmouche mit un peu de temps à se dessiner, et fut, déjà, l'oeuvre de Zoulou. Le temps pour Halflants de faire illusion, l'international local pressa la défense visiteuse et chipa la balle pour offrir un caviar à Defalque (1-0). A peine 4 minutes plus tard, Zoulou, d'un maître tir et excentré, donna un peu plus d'air aux siens (2-0). Le Pingouin avait le match en mains, et avant la pause, Zoulou, grâce à un superbe solo et un pc, faisait 4-0. Au retour des vestiaires, le Racing fit mine de revenir dans le coup (Tchouk Truyens réduisant le score), mais le Pingouin alla de l'avant et se rassura grâce à un pc de... Zoulou (5-1). La belle machine nivelloise (dont on se demande pourquoi elle joue le maintien quand elle a évolué de telle manière hier) ne connaissait pas de ratés. Zoulou, Godeau et Raes enfoncèrent le clou en fin de partie face à des Rats fatigués (8-1). Le soulagement et la joie étaient de rigueur dans le camp local. Les Rats promettent, eux, de se battre jusqu'à la fin même si leurs dernières illusions de maintien se sont envolées...

© Les Sports 2005