Alonso termine deuxième

Comme il ne sert quasiment plus à rien de savoir qui a gagné un GP de F1, mettons l'accent sur la deuxième brillament remportée par Fernando Alonso qui devance Barrichello.

AFP

Michael Schumacher a remporté le Grand Prix de France dimanche sur le circuit de Nevers/Magny-Cours. L'Allemand a enlevé sa neuvième victoire de la saison, la 79e de sa carrière, en devançant Fernando Alonso (Renault) et Rubens Barrichello qui a arraché la troisième place sur le podium en dépassant Jarno Trulli (Renault) dans l'avant-dernièr virage du dernier tour, à quelques dizaines de mètres de l'arrivée seulement.

Pourtant, Alonso et Renault croyaient en leurs chances, le pilote espagnol menant la course trente-six tours sur les soixante-dix de l'épreuve. Mais il n'y a décidément rien à faire contre le sextuple champion du monde, contre la Scuderia. Au prix d'une stratégie audacieuse, quatre arrêts contre trois à ses adversaires, Michael Schumacher parvenait à repousser Alonso et Renault et filait vers un nouveau succès.

Tandis que derrière, Barrichello s'imposait à Trulli et Jenson Button (BAR-Honda), les deux McLaren-Mercedes de David Coulthard et Kimi Raikkonen terminant aux 6e et 7e places devant Juan Pablo Montoya (Williams- BMW). "C'est après le deuxième arrêt que nous avons décidé de passer de trois à quatre arrêts. C'était un peu optimiste mais sans risque, il n'y a pas de plaisir", se réjouissait le vainqueur. Schumacher et Ferrari creusaient un peu plus l'écart sur leurs adversaires, Renault confortant sa deuxième place chez les constructeurs. Schumacher compte désormais 22 points d'avance sur Barrichello (90 contre 68) et 42 sur le Britannique Jenson Button (48). Ferrari avec 158 points a exactement le double des points de Renault (79), 2e au classement des constructeurs.

Le 11e Grand Prix se déroulera dès dimanche prochain 11 juillet à Silverstone à l'occasion du GP de Grande-Bretagne.

Sur le même sujet