Leinders à trois secondes de Schumacher

O. d.W.

Cela fera sans doute sourire certains mais c'est la vérité: Bas Leinders n'a jamais été aussi proche de Michael Schumacher. Au terme des deux séances libres d'hier, l'écart entre la Ferrari du sextuple champion du monde et la Minardi de notre compatriote était à peine d'un peu plus de trois secondes. Pas mal sur un tracé de 4,5 km. «Je suis très satisfait, s'exclamait le Limbourgeois. Grâce au travail de mon ingénieur et à mes capacités à régler notre monoplace, nous nous rapprochons surtout de Jordan. Aujourd'hui, j'étais d'ailleurs plus rapide qu'Heidfeld.»

Mais aussi que Bruni, Baumgartner ne le battant qu'en fin de séance après avoir adopté le set-up défini par le Belge, de plus en plus apprécié dans le camp australo-italien.« Mais malgré cela, je reste toujours 3 e pilote

Le retrait de Wilux (le patron hollandais n'a plus payé depuis deux courses et ses logos disparaîtront définitivement dès la Hongrie), principal sponsor de l'écurie, pourrait-il nuire aux intérêts de Leinders?« Non, estime son manager Marc Guiot. Au contraire. Désormais, il y a un bel espace de libre pour un de nos sponsors. Goldenpalace? Par exemple. Leur souhait est de marquer le coup à Francorchamps, où un de leurs représentants viendra soutenir Bas muni du ballon avec lequel Beckham a raté son penalty en demi-finale de l' Euro face au Portugal. Une pièce de collection achetée 26000 euros.»

Comme quoi cette société de jeux sur Internet a de l'argent à dépenser... Alors pourquoi pas en misant sur un Leinders commençant à sortir de l'anonymat? «J'ai eu un contact avec le manager de Kimi Raikkonen (le Britannique Robertson). Il est intéressé de prendre la carrière de Bas en main, confie l'huissier de justice. Dans l'intérêt de Bas, je serais prêt à céder le relais à quelqu'un possédant nettement plus de relations dans le paddock F 1 que moi.»

© Les Sports 2004