Succès de Michael Schumacher, doublé Ferrari

L'Allemand Michael Schumacher (Ferrari) a remporté dimanche le Grand Prix desEtats-Unis, 10e épreuve du Championnat du monde de Formule 1, couru sur le circuit d'Indianapolis (Indiana), au terme d'une course décimée par les abandons.

Succès de Michael Schumacher, doublé Ferrari
©AP
AFP

L'Allemand Michael Schumacher (Ferrari) a remporté dimanche le Grand Prix des Etats-Unis, 10e épreuve du Championnat du monde de Formule 1, couru sur le circuit d'Indianapolis (Indiana), au terme d'une course décimée par les abandons.

Le septuple champion du monde a devancé son coéquipier brésilien Felipe Massa, qui permet à Ferrari de signer son premier doublé depuis Indianapolis-2005 il y a un an, et l'Italien Giancarlo Fisichella (Renault).

Grâce à cette troisième victoire de la saison, la 87e de sa carrière, Schumacher a repris du terrain à l'Espagnol Fernando Alonso (Renault) qui n'a pu terminer que 5e, derrière la Toyota de Jarno Trulli. Ce dernier, parti de la ligne des stands a parfaitement exploité sa stratégie à un seul arrêt contre deux à ses adversaires.

Schumacher compte désormais 19 points de retard sur Alonso à huit courses de la fin du Championnat.

Parti de la pole position, Schumacher était doublé immédiatement par Massa qui s'était élancé à ses côtés. Alonso, 5e sur la grille, prenait un excellent départ pour venir menacer Schumacher dans les premiers hectomètres, sans succès.

Derrière en revanche, un énorme carambolage impliquait un total de sept monoplaces et contraignait à l'abandon immédiat leurs sept pilotes.

Parmi eux, Nick Heidfeld (BMW Sauber) qui avait escaladé la roue arrière droite de Jenson Button (Honda), était parti en tonneaux avant de s'arrêter dans le gravier, indemne.

Au même moment, Juan Pablo Montoya s'était empalé sur son coéquipier Kimi Räikkönen, obligeant les deux McLaren-Mercedes à abandonner.

Autres victimes de ce premier accrochage: Mark Webber(Williams-Cosworth), Scott Speed (Toro Rosso-Cosworth), Christian Klien (Red Bull-Ferrari) et Franck Montagny (Super Aguri-Honda). Button abandonnait un peu plus tard.

Après cinq tours sous voiture de sécurité, les monoplaces reprenaient la course, les deux Ferrari menant devant les deux Renault.

Dans le premier tour suivant la relance de la course, Takum Sato (Super Aguri-Honda) et Tiago Monteiro (Midland-Toyota) s'accrochaient et abandonnaient également.

Alors que les deux Ferrari s'envolaient, Fisichella déposait Alonso dans l'interminable ligne droite au début du 15e tour.

Puis au 24e tour, nouvel abandon: Jacques Villeneuve (BMW Sauber), alors 7e.

En profitant du premier ravitaillement, Schumacher prenait la tête de la course pour ne plus la quitter.

Sur le même sujet