Kimi parti en light

Ph. J.

On était en droit de se demander pourquoi Kimi Raikkonen avait opté pour trois ravitaillements alors qu’il partait devant et semblait pouvoir prendre la mesure des Ferrari. “Tout simplement parce qu’entre les deux dernières séances qualifs de samedi, l’équipe a commis une erreur en ne remettant pas assez de carburant dans le réservoir”, répondit le Finlandais en descendant de sa troisième marche du podium après avoir enfin vaincu la malédiction qui le frappait ici à Hockenheim. “Cette stratégie faisait partie des possibilités, mais là nous avons été contraints de l’appliquer.”

Sa pole ? Un leurre donc ! Et à Iceman de confirmer toute la joie de pouvoir figurer tout de même sur le podium. “J’ai connu des problèmes h ydrauliques qui bloquaient mes freins arrières en plus de perturber la boîte de vitesses. De plus, j’ai perdu pas mal de temps aux stands lors de mon deuxième stop. Ce qui fait que je peux m’estimer heureux de finir 3e. Il n’empêche que je sens que nous évoluons dans la bonne direction.”