Robert Kubica, espoir de tout un peuple

Les Polonais suivront avec attention la performance de Robert Kubica qui sera le premier pilote polonais à prendre dimanche le départ d'un Grand Prix de l'épreuve reine de l'automobilisme à Budapest, sur le circuit du Hungaroring.

«C'est un grand événement pour la Pologne puisque pour la première fois un Polonais va participer à un Grand Prix. Il y aura certainement beaucoup plus de gens assis devant leur poste de télévision dimanche», a expliqué le commentateur sportif polonais Stanislaw Brzoska.

«Pour que les Polonais portent un véritable intérêt à la F 1, il faudrait que Kubica puisse courir jusqu'à la fin de la saison et qu'il obtienne des résultats, ou au moins qu'il dépasse un ou deux pilotes connus», a-t-il estimé, alors que la Formule 1 reste un sport peu suivi en Pologne.

Jusqu'à présent, Robert Kubica était pilote d'essai au sein de l'écurie BMW-Sauber. Dimanche il remplacera le champion du monde 1997, Jacques Villeneuve, qui a abandonné au Grand prix d'Allemagne à la suite d'une violente sortie de route et qui «n'est pas prêt de courir après son accident d'Hockenheim», a déclaré mardi Mario Theissen, directeur de BMW Motorsport.

Robert Kubica n'a jamais été soutenu financièrement par la Pologne. «Les sponsors polonais n'étaient pas intéressés. Les gens riaient du fait que je veuille devenir pilote de F 1 mais finalement j'y suis arrivé et je suis fier», a déclaré à la presse jeudi le pilote polonais.

Depuis les succès d'Adam Malysz en saut à skis il y a trois ans, les Polonais n'ont pas eu l'occasion de supporter un de leurs sportifs au plus haut niveau mondial. (AFP)

© Les Sports 2006