Victoire de Felipe Massa

Le Brésilien Felipe Massa(Ferrari) a remporté le Grand Prix de Turquie, 14e épreuve duChampionnat du monde de Formule 1, couru dimanche à Istanbul. Tout savoir sur le Grand-Prix de Turquie

BELGA

Le Brésilien Felipe Massa (Ferrari) a remporté le Grand Prix de Turquie, 14e épreuve du Championnat du monde de Formule 1, couru dimanche à Istanbul.

Il a devancé, sans jamais être inquiété, l'Espagnol Fernando Alonso (Renault) et l'Allemand Michael Schumacher (Ferrari) qui a ainsi perdu deux longueurs sur son rival au Championnat du monde et compte 12 points de retard à 4 courses de la fin. Chez les constructeurs, Ferrari ne compte plus désormais que deux points de retard sur Renault.

Massa, 25 ans, a ainsi remporté sa première victoire en F1, après avoir signé la veille sa première pole position.

Au départ, le Brésilien a parfaitement profité de sa pole tandis que son coéquipier allemand a dû lutter au coude à coude pour empêcher Alonso, troisième sur la grille, de le doubler au premier freinage.

Derrière, ce premier freinage a été fatal ou presque à nombre de pilotes, dont Giancarlo Fisichella (Renault), obligé de rentrer au stand changer de museau et reculant ainsi de la 4e position sur la grille à la 16e.

Premier tour qui a également coûté une roue à Kimi Räikkönen (McLaren-Mercedes). Le Finlandais a pu ramener sa monoplace au stand pour changer la roue, mais dès le 4e virage de son deuxième tour, il a perdu le contrôle de sa MP4-21 qui a terminé sa course dans un muret.

Voiture de sécurité

Ralf Schumacher (Toyota), Nick Heidfeld (BMW Sauber), Scott Speed (Toro Rosso-Cosworth) et Takuma Sato (Super Aguri-Honda) ont été obligés de passer par les stands après ce premier tour, alors que Tiago Monteiro a tout bonnement été contraint à l'abandon immédiat.

Tandis que les Williams-Cosworth de Mark Webber et Nico Rosberg, parties respectivement en 9e et 14e positions pointaient aux 5e et 6e au troisième passage, les Ferrari semblaient promises à un cavalier seul loin devant la meute.

Mais au 14e tour, Vitantonio Liuzzi (Toro Rosso-Cosworth) a manqué son freinage dans le premier virage et sa monoplace s'est immobilisée en travers de la courbe, invisible des concurrents arrivant en bout de ligne droite à pleine vitesse.

La voiture de sécurité est alors entrée en piste et cet incident a changé la donne: Alonso est rentré au stand ainsi que les deux Ferrari en même temps ! Massa a ravitaillé le premier pendant que Schumacher attendait, permettant à l'Espagnol de s'intercaler entre les deux Ferrari à la sortie des stands.

Les positions en tête de la course ne devaient plus changer, même si Schumacher a harcelé Alonso durant les 14 dernières boucles. Auparavant, une sortie un peu large dans le terrible virage 8 au 29e tour avait peut-être coûté la 2e place à Schumacher qui a passé la ligne d'arrivée dans le même dixième de seconde que la Renault.

Sur le même sujet