Hamilton gagne, Kubica se fait peur

Hamilton a remporté la première course de sa carrière en s'imposant devant l'Allemand Nick Heidfeld (BMW Sauber) et l'Autrichien Alexander Wurz (Williams-Toyota) au terme d'un Grand Prix très chaotique. Kubica, a en effet subi un très violent accident, sa BMW Sauber se déchiquetant contre les murs avant de se retourner. La course a été immédiatement neutralisée, tandis que les images montraient un Kubica inerte dans la cellule de survie de sa BMW Sauber. Le pilote est cependant sain et sauf et devrait sortir de l'hopital dès demain.

Hamilton gagne, Kubica se fait peur
©AP
BELGA

Hamilton a remporté la première course de sa carrière en s'imposant devant l'Allemand Nick Heidfeld (BMW Sauber) et l'Autrichien Alexander Wurz (Williams-Toyota) au terme d'un Grand Prix très chaotique.

Hamilton prend ainsi seul la tête du Championnat du monde pilotes, son coéquipier Fernando Alonso n'ayant pu faire mieux que 7e.

Après l'accident violent de Kubica, la course a été immédiatement neutralisée. Le Polonais a perdu le contrôle de sa monoplace dans un accrochage avec la Toyota de Jarno Trulli dans le virage qui précède l'épingle. La BMW Sauber a alors décollé et est allée atterrir quasiment de face dans un mur de béton où elle s'est fracassée.

Mais avec la vitesse, le bolide a rebondi, a traversé la piste en tonneaux et a fini de se désintégrer dans un autre mur de béton. Seule la cellule de survie, avec la roue arrière gauche encore miraculeusement accrochée, a résisté et s'est arrêtée posée sur le flanc, la tête du pilote pendant inerte sur la droite.

Robert Kubica "n'a rien et sortira lundi à 9h00 de l'hôpital", a déclaré dimanche le patron de l'écurie BMW Sauber, au sujet de son pilote polonais victime d'un terrifiant accident lors du Grand Prix du Canada de Formule 1. "Il n'a pas de fracture à la jambe", a-t-il ajouté, réfutant une rumeur selon laquelle Kubica se serait brisé une jambe ou une cheville dans son accident.

La BMW Sauber du Polonais a été déchiquetée dans un accident après avoir frappé de plein fouet deux murs de béton et avoir effectué plusieurs tonneaux en pleine piste. Seule la cellule de survie, avec la roue arrière gauche encore miraculeusement accrochée, a résisté et s'est arrêtée posée sur le flanc, la tête du pilote pendant inerte sur la droite.

Le pilote avait été rapidement annoncé "conscient" et avait été héliporté dans un hôpital de Montréal pour y subir de plus amples examens.