Hamilton : "A Spa, on va quelque part..."

Actuel leader du Championnat du Monde de F1, six points devant la Ferrari de Massa, Lewis Hamilton attend le rendez-vous de Spa-Francorchamps avec impatience. Suivez le Grand prix en DIRECT ce dimancheToute l'info sur la formule1

Olivier de Wilde

Actuel leader du Championnat du Monde de F1, six points devant la Ferrari de Massa, Lewis Hamilton attend le rendez-vous de Spa-Francorchamps avec impatience : "Avant même de découvrir ce tracé en vrai, en Formule Renault en 2002, ce circuit était déjà mon préféré sur Playstation , raconte le jeune pilote McLaren, vainqueur ici en 2005 lors d'une manche de la F3 Euroseries et loupant le podium l'an dernier pour sa première en F1 suite au bras de fer musclé avec Alonso entre la Source et le Raidillon lors du premier tour.

"Francorchamps est certainement l'un des plus beaux défis proposés au monde de la F1. Eau Rouge est probablement l'un des virages les plus excitants de la saison. Mais il n'y a pas que cette courbe. Hormis la dernière chicane, tout est beau. Alors qu'en beaucoup d'endroits on tourne en rond, ici on a vraiment l'impression d'aller quelque part. On escalade l'Eau Rouge, on traverse la forêt, on monte la colline avant de redescendre. On ne s'ennuie pas une s econde."

Victime d'une crevaison en Hongrie, battu à la régulière à Valence où il était souffrant, le Britannique aimerait renouer avec le succès sur un circuit mettant les talents de pilotage mais aussi de metteur au point en exergue. "Il n'y a que des grands noms qui se sont imposés en Belgique. Quasi tous sont devenus champions. Je ferai tout pour inscrire mon n om au palmarès de cette épreuve 40 ans après le premier succès de Bruce McLaren en n'oubliant tout de même pas que j'ai un championnat à gagner. Les Ferrari, mais aussi les BMW et la monoplace de mon équipier seront dures à battre. Et puis il y a toujours l'incertitude liée à la météo. S'il pleut, en qualification ou durant la course, cela compliquera encore le problème. Même si en général, je suis à l'aise sur le mouillé."

S'il l'emporte demain sur "le plus beau circuit du monde" après ses succès à Monaco et Silverstone, deux autres pistes parmi les plus réputées, Lewis Hamilton fera sans doute un grand pas supplémentaire vers son premier titre de grand champion. "L'erreur serait de déjà m'imaginer couronné. Je n'ai pas une avance confortable. Je dois continuer à attaquer."

Mais le contexte est nettement plus favorable qu'il y a douze mois. "L'an dernier, j'étais surpris de me retrouver en tête du championnat, tout était nouveau pour moi. Aujourd'hui, je ne suis plus étonné. J'ai plus d'expérience et ma monoplace est meil- leure."

Et puis, il l'avoue, il y a moins de stress dans le team qu'en 2007 avec l'affaire d'espionnage et Alonso. "Même si, personnellement, cela ne m'a pas perturbé..."

Lewis Hamilton serait-il imperméable à la pression ? A vérifier en fin de saison...

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...