Hamilton-Massa : le duel se précise...

Welcome in Belgium! La pluie et une température particulièrement fraîche pour un premier week-end de septembre ont accueilli les monoplaces lors de cette première journée d'essais libres disputés sur un tracé encore plus difficile à dompter qu'à l'accoutumée. Suivez le Grand-Prix en DIRECT ce dimanche Hamilton : "A Spa, on va quelque part..."Toute l'info sur la formule1

Philippe Janssens
Hamilton-Massa : le duel se précise...
©AP

Welcome in Belgium !

La pluie et une température particulièrement fraîche pour un premier week-end de septembre ont accueilli les monoplaces lors de cette première journée d'essais libres disputés sur un tracé encore plus difficile à dompter qu'à l'accoutumée. Une météo qui n'a pourtant pas démoralisé un public venu en nombre assister, dans nos belles Ardennes, aux premiers tours de piste des Formule 1.

Comme s'il avait voulu marquer d'emblée le terrain, Felipe Massa, fut le premier à appuyer véritablement sur le champignon, à descendre, après le petit-déjeuner, sous la barre de la minute cinquante lors de son deuxième tour de piste.

Le Brésilien sembla intouchable durant une bonne partie de la séance, reléguant ses principaux adversaires à près d'une seconde. Derrière la Ferrari, seule la Renault de Fernando Alonso et, bien sûr, un peu plus tard, les McLaren-Mercedes de Hamilton et Kovalainen semblaient tenir le bon bout, tandis que les Torro Rosso de Bourdais et Vettel complétaient le top 8 avec deux nouvelles bonnes surprises...

Resté cloîtré aux stands durant une bonne heure après avoir effectué un premier tour de reconnaissance, Kimi Raikkonen n'eut besoin que de trois tours, pour venir titiller son équipier. Passé en tête des tablettes provisoires pour 55 millièmes, le Finlandais se fit finalement doubler sur le fil (33 millièmes) par le petit Brésilien, juste avant qu'une fine pluie anéantisse la fin de la séance.

À six dixièmes de Massa, Hamilton complétait le top 3, juste devant l'autre McLaren de Kovalainen et Alonso.

Alonso devant l'après-midi ! L'Espagnol, premier pilote non Ferrari ou McLaren le matin, profita de la séance de l'après-midi pour se hisser tout en haut de tablettes au terme d'une séance copieusement... arrosée et particulièrement animée.

Après Nelsinho Piquet, le matin, ce furent, cette fois, Raikkonen, Alonso et puis Fisichella qui visitèrent les bas côtés avec plus ou moins de bonheur. Plutôt moins pour le Champion du Monde en titre qui, surpris sur le vibreur du "gauche" suivant le virage de Bruxelles, perdit le contrôle de sa monoplace rouge, laquelle fut délestée de son aileron arrière après avoir heurté le mur de pneus en marche arrière.

Pour le Finlandais les essais libres s'arrêtaient là. Tant mieux, diront certains, soucieux de voir "Iceman" préserver ce moteur Ferrari ayant montré des signes de faiblesse, tant en Hongrie (Massa) que, dans son cas, lors du Grand Prix d'Europe à Valence.

En effet, en l'espace de huit jours, les F1 affronteront ici à Spa-Francorchamps et dimanche prochain à Monza, les deux circuits les plus exigeants pour les moteurs poussés à pleine charge durant plus de 70 pc de la durée des Grands Prix.

Tant pis diront les autres, trop contents de voir le Finlandais perdre encore un peu prise dans le duel qui semble se dessiner entre Hamilton et Massa. Mais attention, les "qualifs" pourraient encore tout bouleverser.

Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...